• Pensée Créatrice (techniques)

    soleil

     

    Vous trouverez ici beaucoup de "techniques" de Shakti Gawain...
    tout simplement parce qu'elles sont excellentes !

    soleil

  • Une vidéo de Manuel Sperling sur le point zéro...

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires

  • Extrait de "techniques de visualisation créatrice", Shakti Gawain

     

     

     

     

    méditation

     

     

     

    GUÉRIR LES AUTRES

     

    Cette méditation doit être pratiquée seul, et pas en présence de la personne que l'on veut guérir. Vous pouvez informer cette personne du travail que vous faites pour elle afin de la soigner, mais si pour des raisons de personnalité elle n'acceptait pas cette démarche, ne lui dites rien.

    Détendez-vous profondément, utilisez le mode de préparation qui convient le mieux pour vous plonger dans un état de conscience parfaitement calme.
    Imaginez que vous êtes un canal à travers lequel l'énergie curative de l'univers se déverse. Cette énergie n'émane pas de votre personne, elle provient d'une source supérieure et vous ne faites que la concentrer et la diriger.
    Représentez-vous maintenant la personne que vous voulez guérir, aussi clairement que possible.
    Demandez-lui si elle désire que vous fassiez dans votre méditation quelque chose de particulier pour elle.
    Si la réponse est affirmative, et si elle vous semble appropriée, alors faites ce qui vous est demandé du mieux que vous pouvez.
    Si vous avez l'impulsion de travailler sur une partie spécifique du corps de la personne, ou sur un de ses problèmes, faites-le. Représentez-vous tous les problèmes comme résolus, toute maladie soignée, chaque chose fonctionnant parfaitement.
    Représentez-vous ensuite la personne enveloppée de lumière curative dorée… radieuse, saine et heureuse. Parlez-lui directement (mentalement), rappelez-lui qu'elle est véritablement un être parfait d'essence divine et qu'aucune maladie, aucune affliction ne peut avoir d'emprise sur elle. Dites-lui que vous la soutenez pour qu'elle soit totalement heureuse, en bonne santé, et que vous continuerez à lui envoyer amour et énergie.

    Lorsque vous pensez avoir terminé, ouvrez les yeux puis retournez à vos occupations, rafraîchi, sain, revitalisé.
    Dorénavant, dans vos méditations, représentez-vous la personne entièrement rétablie, n'accordez plus d'énergie mentale ni de pouvoir à la maladie, continuez simplement à voir la personne complètement guérie.

     

     

     

    méditation

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Extrait de "techniques de visualisation créatrice", Shakti Gawain

     

     

     

    mains

     

     

     

     

     

    SE GUÉRIR SOI-MÊME
     



    Asseyez-vous ou allongez-vous, respirez et détendez-vous profondément. Portez votre attention sur vos orteils, puis sur vos pieds, sur vos jambes, votre bassin et ainsi de suite sur chaque partie de votre corps, lui demandant de se détendre et de se débarrasser des tensions. Sentez chaque tension se dissoudre et disparaître.
    Afin de favoriser la circulation d'énergie, vous pouvez pratiquer la méditation d'ouverture des centres d'énergie.

    Imaginez maintenant autour de votre corps une lumière dorée, chargée d'énergie curative… ressentez-la… appréciez-la…
    Si une partie quelconque de votre corps a été malade ou douloureuse, demandez-lui si elle a un message pour vous, demandez-lui si vous devez comprendre ou faire quelque chose de précis, tout de suite, ou bien sur l'ensemble de votre vie.
    Si une réponse vous vient, faites tout votre possible pour la comprendre et pour en tenir compte.
    Si vous n'obtenez pas de réponse, continuez le processus.

    Maintenant, envoyez à cette partie précise de votre corps, ainsi qu'à toute partie qui en a besoin, de l'énergie chargée d'amour et de puissance curative, et observez ou ressentez sa guérison. Au cours de ce processus vous pouvez très bien vous faire assister par votre guide, par un maître ou un guérisseur.
    Représentez-vous le problème qui se résorbe et disparaît ou utilisez toute imagerie mentale efficace pour vous.
    Imaginez-vous ensuite avec une santé parfaite, rayonnante et naturelle. Voyez-vous dans des situations variées, toujours à votre aise, plein de vitalité, dynamique, d'une beauté radieuse et divine.

    Affirmations :

    J'ai maintenant transcendé toute idée préconçue sur la maladie. Je suis libre et en bonne santé !
    Je suis désormais rayonnant de santé et d'énergie.
    J'aime mon corps et je l'accepte totalement.
    Je suis bon envers mon corps, et mon corps est bon envers moi.
    Je suis énergique et débordant de vitalité.
    Mon corps est équilibré, en harmonie parfaite avec l'univers.
    Je rends grâce de jouir d'une santé, d'une beauté et d'une vitalité chaque jour plus grandes.
    Je suis une expression radieuse de Dieu. Mon esprit et mon corps expriment désormais la perfection divine.

    Dorénavant, chaque fois que vous pratiquez cette méditation, représentez-vous uniquement en parfaite santé, entouré d'une lumière curative dorée.
    N'accordez plus de pouvoir ou d'énergie au "problème", à moins que vous n'ayez encore quelque chose à comprendre à son sujet.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • paysageC'est le "Bien penser" pour "Bien guérir". Montaigne disait : "C'est un grand ouvrier de miracles que l'esprit humain".
    Pour exhalter la vitalité d'un individu, il faut exciter chez lui la passion qui l'anime. Cela peut être l'amour maternel  chez une femme, l'ambition chez un homme, l'amour de l'argent chez un troisième, ou la musique ou le sport, et si la passion est suffisamment forte, nul doute qu'il a  touché le jackpott, ce sera l'élément moteur de sa guérison.
    Nous avons déjà eu l'occasion de parler de la dépendance de chaque organe vis à vis de tous les autres et que par ailleurs on ne saurait soigner l'un d'entre eux sans soigner tous les autres, sinon ce serait une fausse guérison, on aurait seulement fait disparaître un symptôme.  Dans le même ordre d'idée, on peut dire que la pensée elle même est agissante et elle est même créatrice  de processus morbide. Comme elle peut être l'élément essentiel pouvant entraîner une restauration organique. Le Pr Tocquet signale des douleurs musculaires, des contractures liées à des affections organiques des centres nerveux, l'incontinence d'urine chez les enfants, divers troubles qui disparaissent comme par enchantement par une seule suggestion.
    Bernheim obtient par la simple suggestion des guérisons les plus diverses, troubles névropathiques, les paralysies hystériques, l'anorexie nerveuse, myélites diverses, troubles digestifs d'origine glandulaire, des verrues, et même dans les accouchements et les petites opérations.
    Et on peut trouver de multiples applications de l'action du mental sur l'organique. Je vous donne un exemple personnel. Trés facile à mettre en oeuvre, il suffit d'aller vous promener. Vous êtes nerveux et cela se voit extérieurement. Votre allure est saccadée,  les pas sont courts et rapides et plus vous êtes énervés et plus ces phénomènes vont s'accentuer. La pensée commande à la matière. Prenez donc conscience de la chose et, volontairement, vous allez provoquer le phénomène inverse, puisque tout est lié, vous allez agir sur le cerveau et le système nerveux en ralentissant votre pas. Vous avez la maîtrise de cet acte donc vous pouvez le faire, allongez le pas et surtout ralentissez-le. Si vous le tenez suffisamment longtemps vous allez vous rendre compte que vous allez vous calmer obligatoirement, même sans vous en rendre compte, par le seul fait que votre pas est redevenu calme. Aucun organe ne peut être désynchronisé, votre pas est lent et calme, votre cerveau va s'adapter au rythme de vos pas, ça n'est pas possible autrement votre système nerveux va s'apaiser.  Le cerveau influence votre pas, maintenant c'est votre pas qui influence le cerveau. Et ça marche, je l'ai testé des centaines de fois, et même je puis vous assurer que c'est une action extrêmement rapide. La difficulté est de maintenir cette allure lente car le système nerveux, lui, veut vous entrainer à une allure plus rapide tout le temps que vous ne serez pas entièrement détendu. Là, vous avez provoqué l'inverse, ce n'est plus la pensée qui a influencé la matière, mais c'est votre physique qui a influencé votre pensée, votre cerveau, votre système nerveux. Et je puis y ajouter un petit quelque chose de très important, profitez de ce petit exercice de détente pour pratiquer la respiration abdominale, résultat garanti. On ne gonfle plus la poitrine mais le ventre, n'ayez crainte il ne va pas grossir parce que vous pratiquez la respiration abdominale, mais au contraire, il va respirer et vous aider à vous détendre.


    Parmi les exemples que nous pouvons citer il y a les ulcères gastriques qui constituent un symptôme particulièrement net de la maladie psychosomatique. On sait depuis toujours que les nerveux, les coléreux, ceux qui ont de fortes contrariétés, de gros chagrins présentent des ulcères gastriques. L'action de la pensée sur la matière.
    On n'en finirait plus de citer toutes les formes de maladies, apparemment organiques, qui ont pour origine le cerveau. Cela peut aller de l'hypertension, à des paralysies, des aérophagies, des vomissements, des constipations, des troubles de l'appareil génito-urinaire, de l'impuissance et de la frigidité, des fausses cardiopathies, etc... Au départ, il n'y a pas d'altération des organes, mais si le trouble subsiste, elle va venir. Par la pensée vous pouvez créer des lésions.
    Il faut donc faire remonter la cause, ces fantômes de l'inconscient, toujours avides de s'exprimer. A mesure qu'on les comprend, que les épouvantails deviennent compréhensibles, les troubles physiologiques s'estompent. Maeterlinck l'a exprimé en une belle formule : "Ce qui a été tranformé en conscience n'appartient plus aux puissances ennemies".
    On peut penser que le coeur, le foie, la rate sont des organes gérés par nos systèmes nerveux sympathique et parasympathique, et que nous ne pouvons que constater les dégats lorsqu'il y en a. Mais rappelez-vous que tout est lié, tous nos organes sont solidaires. L'oeil ne peut pas dire à l'oreille, je ne veux pas entendre, ils fonctionnent ensembles même si apparemment ils sont indépendants. Et des corrélations comme celle-là il y en a pour tous nos organes, elles sont neuro-endocriniennes, entre l'encéphale et les glandes endocrines, de la même façon vous avez donc une possibilité d'action sur votre système nerveux, sur vos glandes endocrines, etc... Vous avez toujours une voie d'accés. Même si l'action du cerveau sur les fonctions végétatives est normalement assez faible, elle existe et elle peut être trés importante dans le traitement des troubles psychosomatiques.
    Le phtisiologue Albert Mathieu a relaté le rôle important du mental et de l'espérance en la guérison sur ses malades. Il a par exemple remplacé chez des tuberculeux tous les médicaments par des injections de sérum physiologique. Mais il l'avait appelé "antiphymose", et il avait annoncé ce médicament comme un nouveau médicament d'une grande action, issue d'une découverte récente. Et les résultats dépassèrent tous les espoirs. On observa le retour de l'appétit, la diminution de la toux, de l'expectoration, et même des signes physiques et pulmonaires, le tout accompagné d'une augmentation de poids. Le psychisme avait guéri le physique...avec de l'eau.
    Ces expériences démontrent d'une façon indubitable qu'une excitation psychique est capable de produire une action physiologique intense, et cela n'est pas surprenant étant donné les relations anatomiques qui existent entre le système nerveux cérébro-spinal, par conséquent le cerveau, et, d'autre part le système nerveux végétatif et les glandes endocrines.

    APPLICATION :

    Tout d'abord, il ne faut pas penser à la maladie. Redouter une maladie déterminée est le meilleur moyen pour ouvrir une porte à cette maladie. Dans le même ordre d'idée, le pessimisme, la tristesse, l'inquiétude, l'anxiété, la jalousie, la méfiance,  sont défavorables à la santé. Ces sentiments ouvrent de mauvaises portes. En revanche, la volonté, le courage, la confiance en soi, l'optimisme, la gaieté, favorisent le retour à la santé.
    Il faut se répéter et s'en persuader :
    Je vais de mieux en mieux - mon organisme est fort et j'ai confiance - je dors bien et je me réveillerai demain matin en pleine forme - j'éprouve un bien-être qui va aller en s'accentuant - et je suis de plus en plus résistant.
    Même si vous êtes victime d'une vive souffrance avec des images menaçantes pour votre santé, chassez-les. Remplacez-les par des pensées de logique, de défense de l'organisme qui oeuvre pour votre bien, par exemple.
    Coué avait l'habitude de pratiquer cet acte contre les douleurs. Vous allez mal, vous mettez votre main sur la partie douloureuse et vous répétez trés rapidement "ça passe...ça passe" et cette sorte de mantra agit comme un véritable anesthésique. A condition de ne pas interrompre par des pensées négatives comme par exemple : "est-ce que ma douleur disparait vraiment ?"
    On peut employer d'autres méthodes comme la relaxation de Schultz connue sous le nom de training autogène de Schultz. Elle permet de faire un revirement de soi-même vers l'intérieur de telle sorte qu'on peut être capable de commander des fonctions et des organes ordinairement indépendant de notre volonté.

    La méthode :

    Assis dans une position confortable, les yeux clos, se concentrer intensément sur une phrase : Mon bras droit (gauche pour les gauchers) est tout à fait lourd. Répétez ( 6 fois) et, intercalé au milieu, répétez "je suis tout à fait calme". Une nette sensation de pesanteur dans le bras doit apparaitre. Le bras soulevé par une tierce personne doit retomber comme mort. La musculature est complètement relachée. La reprise  est importante, faire plusieurs flexions du membre, puis inspirer profondément et enfin ouvrez les yeux. Faire cet exercice 3 fois par jour.
     Au bout de 15 jours, cette sensation de pesanteur s'accentue et par transfert psychologique se transmet à l'ensemble des membres.
    Et ainsi de suite, aprés 3 semaines, une deuxième phrase : Mon bras droit est chaud et la chaleur apparaîtra vite. Et de cette manière vous pouvez commander par la suite ce que vous voulez comme : "mon coeur bat calmement et vigoureusement" ou "ma respiration est régulière et tranquille".


    Vous avez réalisé et pris le contrôle de fonctions qui, normalement, vous échappent.
    Un alpiniste coincé sur les sommets avec plusieurs de ses camarades et connaissant le training de Shultz l'a utilisé. Ses compagnons  ont eu des gelures à toutes leurs extrémités alors que lui, n'a eu aucune gelure, simplement par l'auto-suggestion.

    On a déterminé que chez les gens paranoïaques qui sont atteints du délire de persécution, le pourcentage de cancéreux est 4 fois supérieur à la normale. Cette lutte perpétuelle contre le monde entier leur fait perdre leur force vitale. Ce pourcentage est également supérieur chez ceux qui ont tendance à réprimer leurs sentiments, les introvertis.

    Bien sûr je ne vais pas vous dire d'abandonner toute votre hygiène de vie parce le mental peut tout, mais vous pouvez être convaincu que c'est une arme extrêmement puissante pour extirper le mal, quel qu'il soit. Cultivez l'optimisme, la joie, les bons sentiments et la vie sera obligée de vous sourire.


    Source :
    http://santenature.over-blog.com

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
    1. Méditations et exercicesINVOCATION

     

     

    Invoquer signifie « faire entrer » ou « faire appel ». L'invocation utilisée en méditation est une technique qui vous permettra de solliciter n'importe quelle sorte d'énergie ou de qualité.

    Fermez les yeux et détendez-vous profondément.

    Pratiquez une méditation de mise en condition telle que l'amarrage et la circulation d'énergie ou l'ouverture des centres d'énergie, ou tout simplement, retirez-vous dans votre sanctuaire pour vous y relaxer et respirer profondément pendant quelques instants.

    Lorsque vous vous sentez détendu et plein d'énergie, dites-vous intérieurement, mais fermement et clairement : « j'invoque maintenant la qualité d'amour ».

    Sentez alors l'énergie de l'amour venir à vous, ou venir de quelque part en vous, vous envahir et rayonner vers l'extérieur. Vivez cette expérience totalement pendant quelques minutes. Vous pouvez ensuite diriger cette énergie vers un but précis en vous aidant de la visualisation et de l'affirmation.

    La puissance de l'invocation peut vous permettre de faire appel à n'importe quelle qualité ou énergie désirée ou nécessitée...

    Force/ Sagesse/ Sérénité/ Compassion/ Douceur/ Chaleur/ Clarté/ Intelligence/ Créativité/ Pouvoir de guérison....

    Le point important ici est de vous affirmer fermement et clairement que désormais la qualité invoquée vient à vous.

    Une autre façon merveilleuse d'utiliser la puissance de l'invocation est d'appeler l'esprit ou l'essence d'une personne dotée de qualités que vous désirez. Lorsque vous invoquez un maître, comme Bouddha, le Christ ou Marie, vous appelez en fait les qualités universelles qu'il symbolise et qui sont en chacun de nous. Si, par exemple, vous invoquez le Christ pour qu'il travaille en vous et à travers vous, vous appelez de façon très puissante vos propres qualités d'amour, de compassion, d'abandon de soi et de guérison.

    Si vous vous sentez quelque affinité avec un maître, un précepteur ou un héros particulier, faites appel à lui chaque fois que vous avez besoin qu'il manifeste en vous ses qualités propres.

    Cette méditation est très efficace pour cultiver un talent ou une compétence précis.

    Si, par exemple,vous étudiez la musique ou l'art, faites appel à un grand maître de ce domaine qui suscite votre admiration, imaginez qu'il vous aide et vous conseille, et ressentez son énergie créatrice et son génie vous envahir. Ne vous préoccupez pas des problèmes personnels ou des faiblesses qu'il a pu connaître, c'est sous son aspect le plus élevé que vous l'invoquez. Cette méditation peut donner des résultats étonnants.


    Source : Shakti Gawain (techniques de visualisation créatrice)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Méditations et exercicesCREER SON SANCTUAIRE


    Une des premières choses à faire lorsque l'on commence à pratiquer la visualisation créatrice est d'édifier en soi-même un sanctuaire où l'on puisse se retirer chaque fois qu'on le désire. Votre sanctuaire est votre lieu idéal de relaxation, de tranquillité et de sécurité. Créez-le entièrement à votre goût.

    • Fermez les yeux et, dans une position confortable, détendez-vous. Imaginez-vous dans un cadre naturel d'une grande beauté. Cela peut-être n'importe quel endroit qui vous plaise particulièrement : une prairie, le sommet d'une montagne, le coeur d'une forêt, le rivage d'un océan. Cet endroit peut même se trouver sous l'océan ou sur une autre planète. Où que cela soit, vous devez y trouver confort, agrément et sérénité.

      Explorez votre environnement, remarquez les détails, les bruits, les odeurs, toute sensation ou impression particulières.

    • Maintenant vous avez toute latitude pour rendre ce lieu encore plus familier et plus confortable. Vous pouvez y bâtir une maison, un abri, ou bien simplement l'entourer d'une aura dorée protectrice et sécurisante. Créez et arrangez les détails à votre gré, selon votre bon plaisir, ou accomplissez un rituel d'inauguration de votre retraite de prédilection.

     

    Voici désormais votre sanctuaire intérieur privé, vous pouvez vous y rendre à volonté, rien qu'en fermant les yeux. Vous vous y sentirez toujours détendu, réconforté. C'est également pour vous un lieu de pouvoir particulier, e t peut-être voudrez-vous y être pour chaque séance de visualisation créatrice.

    De temps à autre vous pouvez constater que spontanément votre sanctuaire se transforme ou que vous souhaitez le modifier ou le compléter.

    Vous pouvez être très créatif dans votre sanctuaire et bien vous amuser... mais avant tout, souvenez-vous d'en faire un lieu de sérénité, de tranquillité et d'absolue sécurité.


    Source : Shakti Gawain (techniques de visualisation créatrice)

       

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Méditations et exercicesCONTACTER LE GRAND SOI

     

    L'une des étapes les plus importantes pour l'efficacité et le succès de votre visualisation créatrice est l'expérience du retour à la « Source ».

    La Source, c'est ce réservoir illimité d'amour, de sagesse et d'énergie dans l'univers. Pour vous ce terme peut évoquer Dieu ou encore votre essence véritable. Quelle que soit la représentation que l'on s'en fait, cette source peut être localisée en chacun de nous, ici et maintenant, en notre être intérieur. J'aime évoquer le contact avec la source en terme d'union avec le grand Soi, l'être de nature divine qui réside en nous. Le contact avec le grand Soi est caractérisé par un profond sentiment de connaissance et de certitude, de puissance, d'amour et de sagesse, la conviction de créer son propre environnement et de disposer d'une puissance infinie pour le créer à la perfection.

    Cette expérience de fusion avec notre grand soi, nous l'avons tous faite, même si nous ne l'avons pas perçue comme telle. Se sentir exceptionnellement sublime, clair, fort, « être au 7ème ciel » ou « capable de déplacer les montagnes », voilà autant de symptômes de l'expérience de notre Grand Soi. C'est la même chose qui se passe lorsqu'on « tombe amoureux »... Lorsque notre amour pour un autre être fait que nous nous sentons merveilleusement bien et que le monde est infiniment beau, c'est notre grand Soi qui se manifeste pleinement.

    Lorsque vous prenez conscience de l'expérience de votre grand Soi pour la 1ère foi, vous pouvez trouver qu'elle est assez fugitive. Vous pouvez vous sentir fort, clair, créatif à un moment particulier et sombrer dans la confusion et l'insécurité l'instant suivant. Il semble bien là pourtant qu'il s'agisse d'un aspect naturel du processus. Lorsque vous êtes conscient de votre grand Soi, vous pouvez faire appel à lui chaque foi que vous en avez besoin ; vous sentirez alors progressivement sa présence s'établir de plus en plus. Le lien qui existe entre votre personnalité et votre grand Soi se fait à double sens, et il est important de développer la circulation dans chacune des 2 directions : réceptive et active.

    • Réceptive : lorsque, pendant la méditation, vous apaisez votre personnalité extérieure et atteignez l'être, vous ouvrez la voie à une sagesse supérieure, et c'est l'esprit d'intuition qui vous guide. Vous pouvez poser des questions et attendre que les réponses se manifestent au travers de mots, d'images mentales ou de sentiments.

    • Active : Lorsque vous assumez le rôle de créateur de votre univers, vous décidez de ce que vous désirez créer, et grâce à l'affirmation et à la visualisation, vous canalisez l'énergie, la puissance et la sagesse infinies de votre grand Soi pour y parvenir.

    Lorsque le flot s'écoule librement dans les 2 directions, votre sagesse suprême vous dirige à chaque instant vers des choix et la création d'un monde des plus nobles et des plus merveilleux.

    Presque toutes les formes de méditation vous révéleront, finalement, l'expérience de votre grand Soi, votre source intérieure. Si vous n'êtes pas très certain de faire cette expérience, ne vous en alarmez point. Continuez vote pratique de la relaxation, de la visualisation et de l'affirmation et vous finirez par expérimenter à certains moments de votre méditation un déclic au niveau de votre conscience ; vous verrez bien alors que ça marche vraiment, vous pourrez même sentir l'énergie circuler abondamment en vous, ou bien encore une chaleur rayonnante dans votre corps. C'est le signe que vous commencez à canaliser l'énergie émanant de votre grand Soi.

    Voici maintenant un exercice de visualisation créatrice qui vous aidera à vous mettre en condition.

    Vous pouvez le pratiquer régulièrement en début de méditation :

    • Asseyez-vous ou allongez-vous confortablement. Détendez-vous complètement... Laissez toutes les tensions s'éliminer de votre corps et de vote esprit... Respirez profondément, lentement... Détendez-vous de plus en plus.

    • Visualisez alors une lumière dans votre coeur, éclatante, brillante et chaude. Sentez-la se diffuser et grandir, s'épanchant hors de vous de plus en plus loin jusqu'à ce que vous soyez comme un soleil d'or, déversant sur chaque être et chaque chose une énergie d'amour.

    • Dites-vous silencieusement et avec conviction : « la lumière divine et l'amour divin coulent à travers moi et rayonnent à partir de moi sur tout ce qui m'entoure ».

    • Répétez-vous cela jusqu'à ce que vous ayez un sentiment très fort de votre énergie spirituelle. Vous pouvez très bien utiliser toute autre affirmation de votre capacité de puissance, de rayonnement et de création, telle que :

    « Désormais, Dieu oeuvre à travers moi »

    « La lumière qui m'habite accomplit des miracles dans ma vie, ici et maintenant ».

    ... Ou toute autre formule ayant pour vous puissance et signification.


    Source : Shakti Gawain (techniques de visualisation créatrice)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • LES AFFIRMATIONS ET REQUÊTES 



    Méthode Feng-Shui :

    Dans le secteur des Bienfaiteurs (N.O) placer 3 contenants argentés :

    - 1 petite boite argentée destinée aux événements qui réclament une assistance immédiate (de 3 jours à 3 semaines). Y mettre des petits bouts de papier portant les noms de différentes personnes ou projets. Ne pas placer plus de 3 requêtes à la fois dans la boîte.

    - 1 enveloppe argentée (ou en alu) suffisamment grande pour contenir des documents légaux (21X29 cm env.). Utilisez cette enveloppe pour les choses qui s’étendent sur plusieurs mois (contrats, invitations etc) mais penser à retirer le document de l’enveloppe dès que l’objectif est atteint.

    - 1 grand contenant argenté destiné aux choses qui se poursuivent sur de nombreuses années (médecins, clientèle etc), on peut y mettre les noms de pratiquement toutes les personnes que l’on rencontre.


    POUR FORTIFIER LE FENG-SHUI
    (augmente la puissance du Feng-Shui et diminue le temps qu’il faut pour obtenir des résultats)

    Lorsque vous faites des transformations dans votre habitation en vue d’obtenir des résultats sur des choses précises, visualisez-les et déclarez-les de vive voix comme si elles étaient déjà réalité. Par exemple, dire « merci pour l’argent qui m’a permis d’acquérir cette maison », tout en plaçant votre petite maison de monopoly en zone prospérité (Sud-Est)…
    S’il s’agit d’un état personnel dire « je suis » au lieu de « je veux ». Utiliser des adjectif pour décrire les images plus clairement et remercier pour un résultat souhaité comme s’il s’était déjà produit.


    AUTRE TECHNIQUE POUR LES AFFIRMATIONS :

    - Composer une liste en s’imaginant déjà en possession de tout ce qu’on veut (je me répète mais ceci est important). Y inscrire vraiment tout ce qui nous vient à l’esprit, sans s’imposer aucune limite (l’endroit parfait où on voudrait s’installer, l’habillement idéal, les gens que l’on souhaiterait fréquenter, les voyages qu’on voudrait faire, etc). N’oublier aucun aspect de la vie : amour, santé, enfants, argent, travail, loisirs etc. Cette étape est cruciale car elle permet de découvrir ce qu’on veut vraiment (si on ne sait pas ce qu’on veut, on ne peut rien obtenir !). On peut transformer ce petit inventaire à n’importe quel moment.
    Important : faire les phrases au présent. Dire par exemple : « je vis à présent dans un endroit magnifique très abordable pour mon budget et qui me convient en tout point », plutôt que « je veux quitter cet endroit ruineux qui ne me plaît pas ».
    D’autre part, il est préférable de ne pas inclure de noms. Ne pas dire par exemple « je veux qu’untel m’aime » mais par exemple « je m’épanouis à présent dans une relation sentimentale enrichissante ».
    Au bas de la liste inscrire : « ceci ou mieux encore se manifeste maintenant dans les meilleures conditions possibles, autant pour moi que pour toutes les personnes concernées ». Cette petite phrase est une garantie contre les « défauts de fabrication » de la liste…

    - Il y a une autre possibilité qui consiste à faire une liste, simple et concrète, des choses quotidiennes (mais pas forcément matérielles), qu’on veut obtenir rapidement (dans le genre d’une liste de courses à faire).
    Par exemple :
    « il fait beau samedi prochain pour mon déjeuner à la campagne » ;
    « j’achète dans la semaine un manteau qui me va » ;
    « je remets de l’ordre dans mes papiers avant la fin du mois » ;
    « je vois untel rapidement (donner une date limite) pour le règlement de ce qu’il me doit (dire la somme) » etc.

    Important : ensuite, prendre du recul (lâcher prise) après avoir formulé un souhait et laisser faire les choses.

    Si le doute assaille, le chasser en répétant : « j’ignore comment les choses vont s’organiser, mais je fais confiance au processus créatif de la vie (ou Dieu ou ce que vous voulez), qui sait parfaitement tout mettre en place superbement ».

    Une phrase comme « je ne sais plus quoi faire pour améliorer les conditions pénibles de ma vie, j’abandonne la partie aux forces supérieures de la nature ; qu’elles prennent soin de transformer ma vie au mieux de mes intérêts » peut vous aider à lâcher la barre.

    Vivre dans le moment présent sans se faire de soucis à l’avance sur le développement des choses (après en avoir remis CONSCIEMMENT le contrôle à une compétence supérieure) est une puissante garantie de paix.

    Savoir ce que l’on veut, le désirer vraiment, et croire fermement qu’on peut l’obtenir, sont les 3 clés à utiliser conjointement.



    Méditations et exercices



    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Méditations et exercicesLES ONDES BÊTA, ALPHA, THÊTA ET DELTA


    Lorsqu'on est conscient du monde physique, du temps qui s'écoule, lorsque les cinq sens sont en action, il s'agit des ondes bêta, niveaux de conscience extérieurs. Le monde spirituel, où l'on perd conscience du temps, le siège des perceptions extra-sensorielles, est caractérisé par les ondes alpha et thêta, niveaux de conscience intérieurs.
    Le dernier niveau – les ondes delta – est le siège de l'inconscient.

    Comment faire pour produire de l'alpha ?

    Rien de plus simple : regardez dans le vague, asseyez-vous tranquillement en ne pensant à rien, et vous augmenterez votre alpha. Vous pouvez aussi apprendre la relaxation ou vous mettre au niveau « sophroliminal ».
    D'après la Trinity University de San Antonio, l'état qualifié de « niveaux » par Mind Control marque lui aussi un accroissement d'alpha.

    Un autre moyen
    : lever les yeux aussi haut que possible en se concentrant sur un point situé au milieu du front.
    Répéter le même mot inlassablement, le même rythme, le même bruit, finissent aussi par produire des ondes alpha grâce au phénomène de l'habituation :
    Lorsqu'un bruit ou une sensation soudaine surviennent, il y a «réaction d'arrêt » à I'E.E.G. : l'alpha s'arrête brusquement pour laisser place au bêta ; puis l'alpha reparaît lentement. Plus ce stimulus est régulier, plus vite se produit l'habituation, plus vite l'alpha se poursuit imperturbablement, sans réaction d'arrêt.
    Le mantra, le métronome, le tambour provoquent cette habituation accompagnée d'alpha.
    Le yoga, le zen, l'occultisme sont des sources quasi inépuisables : se concentrer en un point de son corps ou sur un mandala, faire le vide dans son esprit, adopter un certain rythme de respiration ; ressasser le « koan », question sans réponse, fixer un tarot… sont tous des procédés alphagènes.
    L'alpha semble être la trame sur laquelle viennent s'accrocher la plupart des phénomènes paranormaux.
    Cela veut-il dire que celui qui a habituellement un fort pourcentage d'alpha soit un personnage extraordinaire ? Pas du tout, bien au contraire : « En général, les gens qui ont une forte prépondérance d'alpha dans leur E.E.G. sont mous, inintéressants, sans imagination, ordinaires », nous répond Barbara Brown, spécialiste du biofeedback. Mais cette affirmation ne contredit nullement ce qui précède, car ces sujets, s'ils ont beaucoup d'alpha, ne peuvent le soutenir à volonté. Une intelligence obtuse ne parvient pas à maîtriser son rythme cérébral.

    Qu'est-ce que l'alpha ? Les théories abondent mais celle qui semble la plus plausible est la suivante :
    Les électrodes posées sur le crâne reflètent seulement l'activité du néo-cortex. On sait très peu de choses sur l'activité des couches profondes de notre cerveau, car elles ne sont accessibles que par la neurochirurgie. Il est probable que l'alpha est le signe d'une non-activité du néo-cortex, au profit du rhinencéphale et des zones archaïques.
    Si les P.E.S. siègent dans ces parties primitives, il n'est pas étonnant que se mettre en alpha soit une condition sine qua non pour révéler des pouvoirs.
    L'un des reproches adressés à l'apprentissage du rythme alpha par biofeedback est : «L'alpha n'engendre pas la relaxation, comme le clament les vendeurs d'appareils, mais l'inverse : c'est la relaxation qui engendre l'alpha.»

    Pourquoi alors utiliser une machine ? L'enseignement de la relaxation par un procédé classique, Training Autogène, Sophrologie ou Mind Control devrait suffire. Les performances brillantes d'habitués de la relaxation ou du yoga lorsqu'ils utilisent le biofeedback le prouvent. Mais l'appareil nous rassure, nous amuse.
    C'est un gadget flatteur qui nous récompense de son bip-bip.
    D'ailleurs, tous les fanatiques du biofeedback utilisent, en fait, une des techniques décrites ci-dessus. Ils redécouvrent la méditation, le yoga, le zen avec l'aide d'une machine, réconciliant deux mondes antagonistes : la civilisation moderne, tournée vers l'extérieur, et la sagesse de l'Orient, connaissance de l'âme et intériorisation de la conscience.
    En fait, être en alpha signifie : la porte est ouverte. Tout dépend de ce que l'on en fait. Et l'espoir que représentent ces méthodes contraste avec les autres moyens dangereux d'engendrer l'alpha : «Vous pouvez aussi vous bourrer de marijuana, être un habitué du L.S.D., un fan de l'héroïne », ajoute le docteur Brown. Comme l'alcool, ces drogues sont alphagènes.

    Alpha et drogue
    La méditation transcendantale, commercialisation intensive du mantra yoga, yoga dans lequel la méditation est produite par la répétition d'un mot, comme «om», a gagné ses lettres de noblesse en combattant la drogue.
    D'après le Standford Research Institute, 60 à 90 % des personnes qui utilisaient une drogue y ont renoncé après quelques mois de méditation transcendentale.
    Le 24 mai 1972, la Chambre des représentants de l'Etat d'Illinois adoptait une résolution affirmant que :
    «La méditation transcendentale offre une autre voie à ceux qui abusent des drogues et (...) les études indiquent qu'elle donne l'espoir de constituer le programme le plus positif et efficace de prévention de l'abus de drogues qui soit présenté au monde actuellement.»

    On retrouve en alpha, et surtout dans cette frange alpha-thêta qui va de 5 à 8 hertz, des sensations comparables à celles produites par les drogues : plusieurs toxicomanes qui ont appris à maîtriser ce niveau ont trouvé une équivalence entre cette expérience et ce qu'ils connaissaient grâce au L.S.D. Elmer Green, directeur de la fondation Menninger, oppose la maîtrise des rythmes lents du cerveau au L.S.D. en expliquant qu'il s'agit aussi d'une porte ouverte sur notre univers intérieur, mais qu'avec le L.S.D., aussi loin que vous alliez, le contrôle vous échappe. Bien au contraire, les méthodes d'«expansion de la conscience» précédemment décrites permettent d'agir sur soi et d'arrêter ce voyage intérieur où et quand on le désire.
    Pour lui, être en alpha c'est être conscient, être en thêta c'est sombrer dans l'inconscience. Tant qu'un peu d'alpha est présent à l'E.E.G., le sujet voit bien son imagerie mentale.
    C'est la « transe créative » qui facilite les associations d'images.

    Conversation avec l'inconscient

    Glaser, physicien amateur de bière, est « fasciné » un jour par les bulles de son bock. Rêveur, il conçoit la chambre à bulles, appareil que l'on trouve maintenant dans tout accélérateur de particules.
    La structure de l'atome apparut à Niels Bohr dans un moment de rêverie.
    Un ingénieur chimiste allemand, August Kekulé, eut l'idée de la formule du benzène de la même façon.
    Lorsqu’un problème les préoccupait, Newton et Poincaré avaient l'habitude de se mettre dans un état de sommeil léger que l'on n'appelait pas encore alpha-thêta.
    Le docteur Green, et sa femme Alyce, qui est psychologue, ont entraîné des étudiants à rester dans cet état de « transe créative » une heure chaque jour, avec d'excellents résultats. Ils vont jusqu'à parler de «conversation avec l'inconscient». Un étudiant en psychologie de vingt-deux ans s'est mis à développer ses facultés paranormales.
    Après quelques semaines d'entraînement, il « pressentait » l'origine des appels téléphoniques. Il ne se trompait pas – même lorsqu'il s'agissait d'un inconnu ou d'un ami perdu de vue. Dans cet état de rêverie thêta, il eut plusieurs «visions» qui se révélèrent prémonitoires. Un jour notamment, il vit un de ses camarades lui apporter une lettre lui annonçant son admission à l'université. Rentrant chez lui, la scène se déroula exactement comme il l'avait prévue, et comme dans son rêve, son camarade avait ouvert la lettre alors qu'elle ne lui était pas destinée...

    Charles Tart, psychologue chef de file de l'étude des états particuliers de la conscience, donne un bon moyen pour produire ce genre d'images et s'en souvenir :
    «Allongez-vous sur le dos, comme si vous alliez vous endormir, mais conservez votre bras en position verticale, légèrement fléchi de telle sorte qu'il tienne avec un minimum d'efforts. De cette façon, vous pourrez sombrer assez loin dans des états d'imagerie mentale et les enregistrer. Si vous allez trop loin, le tonus de vos muscles baissera, votre bras retombera et vous vous réveillerez aussitôt.»



    Source : extrait de la dynamique mentale
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


  • Méditations et exercices

     

    Je Suis la Grande Opulence Divine.

    Omniprésente.

    Illimitée.

    Rendue visible dans mon usage ici.

    Maintenant et Continuellement.

    Apaise-toi.

    Saches.

    Je Suis Dieu.





    Dire cette affirmation 90 fois par jour pendant 9 jours. Faire une pause de 7 jours avant de recommencer.
    Cette prière est extrêmement efficace. L'opulence se manifeste sur tous les plans, le matériel y compris bien sûr.


    Source : Fleur de lotus


     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    9 commentaires
  •  

    ÉCRIRE DES AFFIRMATIONS

    (techniques de visualisation créatrice, S.Gawain)

     

    Méditations et exercices






    L'écriture d'affirmations est une technique très dynamique car le mot écrit a énormément de pouvoir sur notre esprit. Dans ce processus nous écrivons et nous lisons les mots en même temps, c'est faire d'une pierre deux coups.



    • Prenez une affirmation avec laquelle vous souhaitez travailler et écrivez la 10 ou 20 fois de suite sur une feuille de papier. Utilisez votre propre nom et essayez d'écrire aux 1ère, 2ème et 3ème personnes du singulier : « moi, John, je suis un chanteur et un compositeur de talent. John, tu es un chanteur et un compositeur de talent. John est un chanteur et un compositeur de talent. »
    Ne vous contentez pas d'écrire machinalement, pensez vraiment à la signification des mots en les écrivant. Si vous sentez la moindre résistance, le moindre doute ou pensée négative à l'égard de ce que vous écrivez, retournez votre feuille de papier et écrivez au verso cette pensée négative ou la raison pour laquelle l'affirmation ne peut être vraie ou ne peut fonctionner. Par exemple :
    « je ne suis vraiment pas à la hauteur ». « je suis trop vieux ». « ça ne marchera pas ».

    Revenez ensuite à vos affirmations.

    • Lorsque vous avez terminé, regardez le verso de votre feuille. Si vous avez été honnête, vous aurez un bon aperçu des raisons qui vous empêchent d'avoir ce que vous voulez dans cette situation précise.

    • Pensez alors à des affirmations qui pourraient vous aider à neutraliser ces craintes, ces préjugés négatifs, écrivez-les.
      Vous pouvez également vous en tenir à l'affirmation d'origine si elle vous semble efficace, ou la modifier si cela vous semble plus adéquat.

    • Pratiquez cette technique d'affirmations écrites une ou deux fois par jour, et cela sur plusieurs jours. Lorsque vous pensez avoir bien compris les éléments de votre programmation négative, cessez de les écrire et continuez à mettre sur le papier seulement les affirmations.

    Grâce à ce processus, j'ai remarqué que mes affirmations, quelles qu'elles soient, se concrétisent souvent en l'espace de quelques jours, parfois même de quelques heures. De plus, cela m'a généralement fourni des aperçus intéressants sur mes propres schémas de fonctionnement.


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Voici donc des exemples d'affirmations positives.

    1. Chaque jour, je m'améliore, je m'améliore de plus en plus dans tous les domaines.
    2. Tout vient à moi facilement. Je suis un être radieux, plein d'amour et de lumière.
    3. Ma vie s'épanouit dans une totale perfection.
    4. J'ai tout ce qu'il me faut pour être heureux, ici et maintenant.
    5. Je suis maître de ma vie.
    6. J'ai déjà en moi tout ce dont j'ai besoin.
    7. Mon coeur renferme une sagesse parfaite.
    8. Je suis en moi-même total et complet.
    9. Je m'aime et m'apprécie comme je suis.
    10. J'accepte tous mes sentiments comme faisant partie de moi.
    11. J'aime aimer et être aimé.
    12. Plus je m'aime, plus j'ai d'amour à offrir aux autres. Désormais j'aime et je reçois l'amour sans réserve.
    13. Désormais mes relations avec autrui sont heureuses, satisfaisantes et pleines d'amour.
    14. Mes relations avec «untel» sont chaque jour plus heureuses et plus plénifiantes.
    15. Désormais j'ai un emploi parfait, satisfaisant et bien rémunéré. J'aime mon travail, il me comble, tant créativement que financièrement.
    16. Je suis une source intarissable d'énergie créatrice. Je sais m'exprimer de façon dynamique. Je communique toujours clairement et efficacement.
    17. J'ai maintenant suffisamment de temps, d'énergie, de sagesse et d'argent pour réaliser tous mes désirs. Je suis toujours au bon endroit au moment opportun, accomplissant l'action juste et réussie.
    18. Je peux avoir tout ce que je veux.
    19. L'univers est une corne d'abondance, chacun peut y puiser.
    20. Je suis abondance par nature même, désormais je l'accepte.
    21. Ma vie est un libre flot d'infinies richesses.
    22. Mes finances prospèrent chaque jour davantage.
    23. Plus j'ai, plus je peux donner.
    24. Plus je donne, plus je reçois et plus je me sens heureux.
    25. Je peux jouir de la vie dans la bonne humeur et je le fais. Je suis détendu et équilibré. J'ai tout mon temps pour chaque chose.
    26. Désormais je savoure chacune de mes actions.
    L'amour divin me protège dans toutes les circonstances de la vie. Je suis divinement protégé, divinement guidé et divinement guéri.

    Toutes ces affirmations sont tirées de l'excellent livre "Techniques de Visualisation Créatrice" de Shakti Gawain (éd. j'ai lu).


    Méditations et exercices



    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les affirmations sont un des éléments les plus importants de la visualisation créatrice. Affirmer signifie "rendre ferme". Une affirmation est une déclaration énergique, positive, que quelque chose est déjà ainsi. C'est un moyen de "raffermir" ce que vous imaginez.

    La plupart d'entre nous sont conscients d'un "dialogue" intérieur presque incessant : l'esprit est occupé à se "parler" à lui-même, engagé dans un commentaire sans fin sur la vie, le monde, nos sentiments, nos problèmes, les autres, etc.

    Les mots et les idées qui traversent notre esprit sont très importants. Nous ne sommes généralement pas conscients de leur flot, pourtant ce "bavardage" intérieur est la base même de notre expérience de la réalité. Notre commentaire mental influence et colore nos sentiments de notre vie, et ce sont bien ces formes-pensées qui finalement attirent et créent tout ce qui nous arrive.

    Tous ceux qui ont déjà une expérience de la méditation doivent savoir combien il est difficile d'apaiser cette "conversation mentale" afin de laisser s'exprimer notre sagesse et notre intuition profondes. Il existe d'ailleurs une technique traditionnelle de méditation qui consiste tout simplement à observer ce dialogue intérieur aussi objectivement que possible.

    Cette expérience est très valable, dans la mesure où elle permet de prendre conscience du genre de pensée qui occupent notre esprit. Nombre d'entre elles sont comme des enregistrements de vieux schémas datant de plusieurs vies. Ces pensées sont d'anciens "programmes" qui aujourd'hui encore influencent directement notre vie.

    La pratique des affirmations nous permet de remplacer nos vieux bavardages intérieurs, désuets, obsolètes ou même négatifs, par des idées ou des concepts plus positifs. C'est une technique puissante qui, en un rien de temps, peut transformer totalement nos attitudes, nos espérances, et donc le cours que nous donnons à notre existence.

    On peut pratiquer les affirmations silencieusement, à haute voix, on peut également les écrire ou même les chanter. Une dizaine de minutes par jour d'affirmations efficaces peut suffire à contre balancer des années de vieilles habitudes mentales. Bien sûr, plus vous songerez à être conscient de ce que "vous vous racontez", plus vous choisirez des mots et des concepts positifs et puissants, plus votre vie reflétera ces valeurs. Une affirmation peut être n'importe qu'elle déclaration positive, elle peut être très générale ou bien très spécifique.

    Méditations et exercices

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • papillonÊTRE – FAIRE – AVOIR


    On peut considérer que la vie a 3 niveaux : être, faire, avoir.



    • ÊTRE représente l'expérience fondamentale d'être vivant et conscient.
      C'est l'expérience révélée par la méditation profonde, être totalement accompli et tranquille en soi-même.

    • FAIRE se rattache au domaine du mouvement, de l'activité et est issu de l'énergie créatrice naturelle qui s'écoule à travers tout ce qui vit ; c'est la source de notre vitalité.

    • AVOIR représente la relation que l'on a avec les êtres et les choses qui nous entourent dans l'univers. C'est la faculté d'admettre e d'accepter les choses et les gens dans notre vie et de partager confortablement avec eux le même espace.

    • On peut représenter ces trois niveaux : Être, Faire, Avoir, par un triangle dont chaque côté soutient les autres.


    ÊTRE
    FAIREAVOIR


    Aucun n'est en conflit avec les autres. Tous existent simultanément.
    Les gens essayent souvent de vivre à l'envers : ils tentent d'AVOIR plus de possessions ou plus d'argent afin de FAIRE davantage ce qu'ils veulent, croyant que c'est la voie pour ÊTRE heureux.

    En fait, ça marche dans l'autre sens : il faut d'abord ÊTRE ce que vous êtes vraiment, puis FAIRE ce qui est nécessaire afin d'AVOIR ce que vous désirez.

    Le but de la visualisation créatrice est :

    • Nous relier à notre ÊTRE.
    • Nous aider à nous concentrer et ainsi FAIRE plus facilement.
    • Accroître et élargir notre AVOIR.


    Source : Shakti Gawain (Techniques de visualisation créatrice)
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • ballonsVoici la technique de la bulle rose (visualisation créatrice de shakti gawain)

    Cette méditation est d’une simplicité et d’une efficacité fantastique:

    Asseyez-vous ou allongez-vous confortablement, fermez les yeux et respirez profondément, lentement et naturellement.
    Détendez-vous progressivement, de plus en plus complètement.

    Imaginez quelque chose que vous aimeriez voir se réaliser; imaginer que c’est déjà fait ; représentez-vous cela aussi clairement que possible.
    Dans votre esprit, entourez maintenant cette image mentale d’une bulle rose ; mettez votre projet dans cette bulle. Le rose est associé au coeur, et si cette vibration de couleur environne ce que vous visualisez, vous n’obtiendrez que ce qui correspond parfaitement à votre être.

    La troisième étape consiste à laisser la bulle s’échapper et à l’imaginer flottant dans l’univers, renfermant toujours votre vision. Cela symbolise votre détachement émotionnel de cet objectif.
    La bulle est désormais libre de flotter dans l’univers à son gré, attirant et accumulant l’énergie nécessaire à la réalisation du désir qu’elle transporte.

    Vous n’avez rien d’autre à faire.

    C’est ainsi qu’hier soir, j’ai sorti un cahier, arraché les deux pages écrites et commencé un cahier de visualisation. J’ai recouvert la couverture de papier craft et fait quelques dessins dessus, mais ce n’est pas terminé.
    Lorsque l’on visualise, même si on se concentre tous les jours sur un même but, il est important de lâcher prise (comme dans les rituels d’ailleurs). Sinon, cela reste collé à soi et ne va pas vers l’Univers afin de se réaliser.
    Cela peut paraître bête, pour moi c’est logique. Pour aider au lâcher prise, Shakti Gawain donne un petit truc tout simple : on enferme sa visualisation dans une belle bulle rose, et on laisse cette bulle s’envoler. Pas bête hein.

    Mon premier “exercice” est celui des Affirmations. C’est très important, je sais que cela fonctionne. Vous savez, le fameux “je vais bien, tout va bien”. C’est un peu beaucoup ça.
    Là, ce sont des affirmations écrites. Le pouvoir des mots associés à celui de la visualisation, mon esprit capte bien tout ça ; et l’écrit fait partie de moi donc c’est parfait. Je suis plus à l’aise pour assimiler quelque chose que je lis plutôt que quelque chose que j’entends. J’ai réfléchis à une affirmation pour le but que je souhaite atteindre, je l’ai écrit sur mon cahier entre dix et vingt fois en visualisant bien (ça m’a mis dans une sorte de transe), j’ai fait un petit dessin à côté. Pour finir, j’ai mis le tout dans une grand bulle rose que j’ai laissée s’envoler.
    Lorsque j’y pense, j’ouvre mon cahier, je lis mon affirmation en visualisant, j’envoie la bulle rose, et je passe à autre chose.

    Hasard ou pas, depuis pleins de petites choses se sont produites.


    http://www.chemindevie.net/article-15364242.html

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique