• Voici une liste de livres de Daniel Meurois et Anne Givaudan classés sur les différents sujets dont ils traitent (en gras) :

    Pour ceux qui s'intéressent à la vie et l'enseignement du Christ :

    - DE MÉMOIRE D'ESSÉNIEN (Le Passe Monde)
    - CHEMINS DE CE TEMPS-LA (Le Passe Monde)
    - VISIONS ESSÉNIENNES (Le Passe Monde)
    - ENSEIGNEMENTS PREMIERS DU CHRIST (Le Passe Monde)
    - PAR L'ESPRIT DU SOLEIL (Ed.SOIS)
    - L'ÉVANGILE DE MARIE-MADELEINE (Le Passe Monde)
    - CE CLOU QUE J'AI ENFONCE (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent au voyage astral et surtout au monde astral :

    - RÉCITS D'UN VOYAGEUR DE L'ASTRAL (Le Passe Monde)
    - TERRE D'ÉMERAUDE (Ed.SOIS)

    Pour ceux qui veulent savoir tout ce qu'une âme vit durant les 9 mois du processus d'incarnation :

    - LES 9 MARCHES (Ed.SOIS)
    - LE NON-DÉSIRÉ (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui veulent savoir ce que vit une âme qui meurt d'une maladie grave (cancer) :

    - CHRONIQUES D'UN DÉPART (Ed.SOIS)

    Pour ceux qui veulent savoir ce qu'une âme vit à cause du suicide :

    - LA RUPTURE DE CONTRAT (Ed.SOIS)

    Pour ceux qui s'intéressent à la vie extraterrestre :

    - ALLIANCE (Ed.SOIS)
    - WALK-IN (Ed.SOIS)
    - VU D'EN HAUT (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent au monde de Shambhalla (la Terre creuse, les Maîtres de Sagesse) :

    - VOYAGE A SHAMBHALLA (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent à la vie du pharaon Akhénaton :

    - LA DEMEURE DU RAYONNANT (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui pratiquent ou souhaitent pratiquer les lectures d'auras et les soins esséniens :

    - LES ROBES DE LUMIÈRE (Le Passe Monde)
    - LECTURES D'AURAS ET SOINS ESSÉNIENS (Ed. SOIS)
    - FORMES-PENSÉES Tome 1 et 2 (Ed.SOIS)
    - AINSI SOIGNAIENT-ILS (Le Passe Monde)
    - LES MALADIES KARMIQUES (Le Passe Monde)
    - CE QU'ILS M'ONT DIT (Ed.Le Passe Monde)
    - NOS MÉMOIRES - DES PRISONS OU DES AILES (Ed. SOIS)

    Pour ceux qui veulent approfondir leur connaissance de Dieu :

    - COMMENT DIEU DEVINT DIEU (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent à la signification profonde du WESAK :

    - WESAK (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent à comprendre mieux qui sont les animaux :

    - LE PEUPLE ANIMAL (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent aux révélations faites sur le gouvernement mondial et le principe sur lequel il repose :

    - CELUI QUI VIENT (Tome 1) (Ed. SOIS)
    - DOSSIERS SUR LE GOUVERNEMENT MONDIAL - Celui qui vient Tome 2 (Ed. SOIS)

    Pour ceux qui s'intéressent à la vie et l'après-vie de St LOUIS :

    - LOUIS DU DÉSERT - Tome 1 et 2 (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent à François d'Assise :

    - FRANÇOIS DES OISEAUX (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui veulent comprendre ce qu'est le monde de l'Akasha et les lectures dans les annales akashiques (moyen par lequel Daniel et Anne peuvent lire dans la mémoire du temps) :

    - LES ANNALES AKASHIQUES (Le Passe Monde)

    ATTENTION : certains des livres de Daniel Meurois encore en librairie sous le nom des Editions Le Persea seront dès leur prochaine réimpression réédités aux Editions Le Passe Monde. Je n'ai indiqué dans la liste dessus que Le Passe Monde car les Editions Le Persea n'existent plus.

    Source : forum essania

    La Loi de l'Attraction et l'argent


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Les neuf marches - Anne Givaudan et Daniel Meurois
    Histoire de naître et de renaître

    Après avoir longuement investigué les univers de l'après-vie, Daniel Meurois et Anne Givaudan ont aujourd'hui la possibilité de se pencher sur ce qu'on pourrait définir comme étant le monde "d'avant la naissance".
    A l'aide de la méthode de projection de conscience qui leur est familière, ils ont suivi pendant 9 mois de grossesse, l'itinéraire de Rebecca, une âme qui s'apprête à revêtir un corps de chair.

    Jour après jour, ils ont fidèlement noté les métamorphoses que vit l'âme qui s'incarne.
    Leur témoignage s'attache donc à retracer les diverses mutations à la fois psychiques et physiques que chacun connaît dans le ventre maternel et dans les mondes qui y mènent.

    C'est par conséquent un nouveau regard qui est proposé ici sur la vie foetale ainsi que sur le processus de la réincarnation.

    D'une écriture simple et directe, ce livre, par son originalité et la somme d'informations qu'il offre, parlera sans nul doute, non seulement à ceux qui s'apprêtent à donner naissance à un enfant ou qui l'on déjà donnée, mais aussi à tous ceux pour qui la vie est une perpétuelle source d'émerveillement.

    Un best-seller international qui a su toucher une multitude de parents et d'intervenants du monde médical.

    Extrait


    On a évidemment souvent parlé de la Naissance et du mystère de l'incarnation. Sans doute a-t-on, d'ailleurs, écrit une infinité de volumes sur le sujet. Notre but n'était certes pas d'en ajouter un de plus afin d'apporter notre propre quote-part à une somme déjà impressionnante d'informations tant psychologiques, religieuses que biologiques.

    Ce livre résulte tout simplement d'une expérience dont le moins que l'on puisse dire est qu'elle mérite l'épithète d'étrange... Une expérience que nous n'avons pas recherchée mais qui s'est offerte à nous spontanément et que nous nous sommes scrupuleusement attachés à relater au jour le jour.

    Jusqu'à présent, notre faculté naturelle à provoquer la décorporation (voyage astral) nous a amenés à investiguer les "mondes de l'après-vie" ainsi que d'autres univers plus subtils encore.

    Cependant, jamais les circonstances ne nous avaient permis d'entreprendre pleinement le voyage "inverse", c'est-à-dire celui qui mène des mondes de lumière vers la Terre.

    Expliquons-nous. En termes clairs, nous avons été sollicités afin de suivre, pas à pas, l'itinéraire d'un être en train de s'incarner.

    Que se passe-t-il au juste pour une âme qui s'apprête à prendre un corps de chair et qui fait donc sien le ventre d'une mère ? Par quelles phases d'évolution passe-t-elle ? Comment son psychisme se modifie-t-il ? Que se passe-t-il au niveau de son fœtus et que les yeux physiques ne perçoivent pas ?

    Autant de questions que les neuf mois nécessaires à la rédaction de ce livre permettent, entre autres, d'aborder.

    Disons-le d'emblée, nous n'avons pas choisi l'âme qui s'incarne et qui demeure bien évidemment le centre de ce travail. Celle-ci s'est présentée à nous, en quelque sorte "mandatée" par une Volonté lumineuse. Peut-être d'ailleurs ne la rencontrerons-nous jamais physiquement.

    Il ne s'agit pas d'un être exceptionnel destiné à marquer son temps. Le jeu aurait été faussé. Il ne s'agit pas non plus d'une âme encore engluée dans tous les pièges de la matérialité. Selon ses propres termes, elle est seulement une goutte parmi des milliers et des milliers d'autres qui ont compris que "la véritable force et le germe de toute vérité résident dans le coeur". Son but est de Servir.

    Les informations qu'elle nous a fournies pendant toute la grossesse de sa mère, sa propre métamorphose et celle de l'embryon puis du foetus qu'elle a appris à habiter ne constituent donc pas les enseignements d'un Maître de Sagesse. Leur valeur est tout autre. Nous la qualifierions d' "humaine" au sens noble et enrichissant du terme. C'est à ce titre qu'elle nous a touchés en tant que témoins et parfois aussi un peu acteurs de son aventure.
    Car il s'agit bien ici d'une aventure que de naître ou de renaître en conscience à la Terre.

    S'il aborde bien évidemment un certain nombre de sujets métaphysiques dont celui de la réincarnation, ce livre, on l'aura sans doute déjà deviné, n'est ni un traité d'ésotérisme ni un récit répondant à une mode "nouvel âge".

    Il ne veut être qu'un reportage, dénué d'artifices, mais tout vibrant d'une certaine lumière qui mène au respect de la Vie et à la conscience de la chance que celle-ci représente. C'est cette lumière que nous avons tenté de recueillir puis de refléter aussi fidèlement que possible.

    Si les pages de ce livre parviennent à faire éclore un peu plus d'amour, de tendresse et de joie à la surface de ce monde, alors elles auront chanté juste.

    Anne Givaudan & Daniel Meurois

    (est sorti en poche, chez j'ai lu ; 218 pages)




    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • LE NON DÉSIRÉ - Daniel Meurois
    Rencontre avec l'enfant qui n’a pas pu venir (Paru en septembre 2002)


    Après l'immense succès connu par "Les Neuf Marches", Daniel Meurois se penche une nouvelle fois sur les rouages subtils de la naissance et de la vie.
    Si, avec "Les Neuf Marches", on a découvert, il y a quelques années, le chemin qu'emprunte une âme pour s'incarner, on ne savait toujours pas ce que vit un être qui ne parvient pas à venir au monde.
    En termes simples et précis, c'est tout le problème de l'avortement, des fausses-couches, des morts prématurées et des malformations qui est abordé dans cet ouvrage.
    Avec la méthode de travail qui lui est propre, l'auteur s'attache donc ici à aller à la rencontre de quelques âmes face auxquelles, pour des raisons diverses, des corps maternels se sont fermés… ou n’ont pas pu s’ouvrir.
    Comment ces âmes ¨non désirées¨ ont-elles vécu et compris le rejet ? Leur souffrance a-t-elle un sens ? Enfin, de part et d'autre du rideau de la vie, comment dès lors se reconstruire… puis construire ?
    Explicatif et déculpabilisant tout en demeurant responsabilisant, "Le Non désiré" a le mérite d'aborder d'une façon totalement nouvelle et aimante quelques-unes des épreuves les plus intimes qui puissent toucher aujourd'hui un nombre croissant de femmes… et de couples.
    À travers un foisonnement de détails et de réflexions, Daniel Meurois nous livre là, encore une fois, une somme d’informations sans précédent.
    Un guide apaisant pour mieux dépasser des blessures banalisées, cachées et trop souvent niées.


    POUR UNE MISE EN COEUR...


    Oui, pour une mise en coeur... Voilà les premiers mots qui sont venus se glisser directement sous ma plume en préambule à cet ouvrage. Comment, en effet, aborder d'une autre façon un témoignage de cette nature ?

    Rendre compte de l'itinéraire intérieur de ceux qui vivent ce qu'on appelle pudiquement l'interruption volontaire de grossesse, parler du questionnement que suscitent les fausses-couches et les malformations, c'est assurément emprunter soi-même une route difficile.

    De fait, tout au long de la rédaction de presque 200 pages du "Non désiré", j'ai constamment eu la sensation de faire de l'équilibre sur une corde tendue au-dessus du vide ou, en d'autres termes et sans mauvais jeu de mots, de "marcher sur des oeufs". Lorsque l'on traite de thèmes aussi intimes que ceux exposés dans ce livre, on prend le risque de toucher chez nombre de lecteurs des blessures profondes ou même encore à vif.

    Si je me suis cependant lancé dans cette direction, c'est parce qu'il m'est apparu évident que l'on ne traite pas une plaie ou une souffrance en détournant simplement notre regard de sa réalité. On la cicatrise, on la guérit, on la dépasse en osant se placer face à elle sans la nier, sans en avoir peur. On ne la traite, certes pas, par l'oubli ni par les lamentations et la pitié que celles-ci induisent mais, au contraire, par sa compréhension et par l'apprentissage de la compassion.

    Pour que ce témoignage soit réalisable, il était, bien sûr, indispensable qu'une main me soit tendue "d'en-haut". Il fallait qu'il y ait un ou des êtres qui me prêtent leur concours, c'est-à-dire qui m'acceptent comme spectateur respectueux de leurs faiblesses et de leurs forces tout au long de leur expérience de rejet. Il fallait surtout une âme mûre et beaucoup plus lucide que la moyenne qui m'ouvre à sa vie intime, qui m'invite à la saisir à la façon d'un fil conducteur.

    Celle-ci s'est présentée à moi sous le nom de Florence. Je l'ai suivie entre les mondes, hors de mon corps et selon le même mode rigoureux de travail que la Rebecca des "Neuf Marches", il y a quelques années.

    Ce chemin de complicité, pas toujours facile à parcourir, s'est étiré sur un peu moins de six mois... Le temps qu'il lui fallait, à elle, pour fleurir à nouveau, et le temps aussi qui m'était nécessaire, à moi, pour trouver les mots justes.

    Car, ainsi que vous en jugerez, je me suis appliqué, comme toujours, à la plus grande des fidélités dans la retranscription des propos rapportés dans les pages de ce livre. Ceux-ci ne prétendent pas faire oeuvre littéraire. C'est d'abord le témoin attentif qui s'est exprimé à travers eux. Je les ai surtout voulu les plus simples et les plus directs possible, tels qu'ils sont sortis du coeur qui les formulait.

    Que l'on ne s'y trompe pourtant pas, derrière leur apparent dépouillement se cachent souvent des vérités bien plus profondes qu'il n'y paraît... Des vérités qui peuvent demander une certaine gymnastique intérieure ainsi que des horizons sans frontière, si on veut vraiment pénétrer leur sens.

    Parler de la problématique des avortements, de l'amertume des fausses-couches et des interrogations souvent douloureuses de tout ce qui est lié aux naissances difficiles exige de l'authenticité, de la précision, du concret et, évidemment, une bonne dose d'amour. Ce sont là les outils avec lesquels j'ai travaillé.

    La précision et le sens du concret ne sont absolument pas, en ce qui me concerne, incompatibles avec les notions métaphysiques. Il n'était, par ailleurs, pas concevable ni souhaitable de contourner ces dernières dans leur aspect parfois déstabilisant, si je voulais pouvoir offrir une vision des choses sortant du traditionnel contexte médical, social, psychologique, religieux ou simplement moral.

    J'ai voulu saisir la vie le plus près possible de son essence, dans ces mondes que l'on s'acharne officiellement à nier mais où les vraies cartes se distribuent avec leurs comment et leurs pourquoi.

    Il me faut enfin remercier tout particulièrement ici Florence pour la simplicité, le naturel et la force avec lesquels elle s'est livrée. C'est incontestablement grâce à elle et à son intensité que j'ai l'espoir d'avoir fait oeuvre novatrice et utile avec "Le Non désiré".

    Je sais en cet instant que son âme se joint à la mienne afin que de nouvelles fenêtres de compréhension, de respect et de tendresse s'ouvrent sur la Vie.

    Daniel Meurois




    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire

  • Les Quatre Accords Toltèques ont introduit un code de conduite simple mais puissant pour atteindre la liberté personnelle et le vrai bonheur.
    La Pratique de la Voie Toltèque nous permet d'aller encore plus loin sur cette route qui mène à recouvrer pleinement la conscience et la sagesse de notre véritable moi.
    C'est un must non seulement pour ceux qui ont lu le premier livre de don Miguel, mais pour quiconque se sent prêt à laisser derrière lui ses souffrances et à maîtriser l'art de vivre dans notre état naturel : le bonheur.

    Vous trouverez en particulier :

    - Comment briser la domestication qui nous maintient prisonnier de la peur ;
    - Des clés pour recouvrer sa volonté, sa foi et la puissance de sa parole ;
    - Des idées et des outils pratiques pour devenir maître de sa propre vie ;
    - Un dialogue avec don Miguel à propos des Quatre Accords ;
    - Des témoignages de personnes ayant appliqué les Quatre Accords.


    "Les Quatre Accords sont un outil de transformation qui vous conduit à cesser de juger, en particulier de vous juger vous-même, et à commencer à mettre en pratique un autre mode de vie. Ils vous conduisent à ne plus vivre dans la culpabilité,, la honte et le rejet de soi ; ils vous aident à briser les accords limitant l'expression de votre créativité, et à les remplacer par de nouveaux accords facilitant la manifestation de votre amour".


    "... Ce n'est pas ce qui vous arrive qui vous rend heureux ou malheureux, mais la façon dont vous choisissez d'y réagir".


    "Dès l'instant où vous vous acceptez, les choses se mettent à changer pour le mieux. En devenant conscient et en cessant de vous juger, vous vous êtes déjà amélioré".




     

    Voici quelques extraits :


    Question (à don Miguel) : Si nous pratiquons les Quatre Accords Toltèques, quels signes nous indiqueront que nous changeons ?

    Don Miguel : Tout d'abord, vous verrez des changements dans votre vie personnelle, y compris dans la manière dont vous vous jugez et dont vous exprimez votre culpabilité, votre honte, votre colère, votre jalousie. Vous pouvez mesurer vos progrès à l'aulne de votre bonheur. Si vous êtes heureux, si vous vous sentez bien, cela signifie que vous avez beaucoup progressé. Vous pouvez considérer avoir évolué lorsque vous n'avez plus peur de dire la vérité, que vous êtes capables de dire "Je veux ceci et non cela", ou encore lorsque vous ne dites plus "A quoi bon essayer ? Cela ne marchera jamais, j'échoue toujours".
    Bien entendu, vous aurez besoin de miroirs pour vous voir, et les meilleurs miroirs sont les personnes qui vous remettent en question. Exemple : vous avez un problème avec votre patron, au travail, et la situation est peut-être la même qu'auparavant, mais désormais vous réagissez de façon moins dramatique ; vous avez moins de réactions aux points de vue des autres et à leur poison. Vous êtes heureux, même avec ce patron-là.
    Les défis de la vie vous aident à évaluer vos progrès. Si vous ne rencontrez aucun défi, comment savoir si vous avez évolué ? C'est l'action-réaction qui dénote le changement. Il ne s'agit pas de dire "ça, je le sais". On se fiche de savoir si vous avez ou non quelque chose. Ce qui est le plus important, c'est d'agir, d'être vivant, d'être vous-même.


    Question : Lorsque j'ai lu les QAT (Quatre Accords Toltèques) pour la première fois, j'étais très excité d'en appliquer les principes dans ma vie. Mais maintenant, je regarde autour de moi et je vois les gens qui vivent dans leur propre enfer, et je trouve cela décourageant. Comment garder mon enthousiasme tout en étant entourée de personnes encore prisonnières d'un vieux rêve ?

    Don Miguel : Si vous connaissez les QAT, vous savez désormais que vous ne devez pas faire une affaire personnelle de la façon dont les autres rêvent ; vous savez que leur rêve n'a rien à voir avec vous. Mais si vous voulez vraiment aider les autres, vous pouvez partager les QAT avec eux. S'ils connaissent votre mythologie personnelle et s'ils sont d'accord avec vous, vous pourrez bientôt partage cette conscience et avoir des accords qui vous soutiennent mutuellement. Mais s'ils n'ont pas cette conscience, ils n'essaieront jamais de changer et ce n'est pas à vous de tenter de les changer.


    Question : Je fais de mon mieux pour ne pas réagir personnellement. Je comprends qu'il ne s'agit pas de moi, mais quand les gens me critiquent ou disent des paroles blessantes, je me sens quand même vraiment mal. Où est mon erreur ?

    Don Miguel : Vous ne commettez pas d'erreur. Vous vous sentez comme cela parce que vous croyez ce qu'ils disent, parce que vous alignez vos croyances sur les leurs. Ce que les autres disent ne vous affecte que si vous y croyez.
    Imaginez que vous êtes un enfant et que vous commettez une petite erreur qui énerve votre père. Vous ne savez même pas quelle est cette erreur, mais votre père est en colère et il dit "Tu es stupide ; tu devrais avoir honte de toi". Vous êtes d'accord avec votre père et vous mettez votre foi dans cet accord ; vous y croyez à 100%, sans l'ombre d'un doute.
    Vous grandissez et maintenant vous vous dites "Je suis intelligente ; ce n'est pas vrai que je sois stupide". Mais lorsque quelqu'un vous dit : "Ce que tu as fait était stupide ; tu devrais avoir honte de toi", vous y réagissez immédiatement par la colère, car vous avez cru ce que cette personne vous a dit. Vous avez gardé ce savoir dans votre tête, cet accord selon lequel il est vrai que vous soyez stupide. Plus tard, lorsque quelqu'un touche cette écharde, vous y réagissez avec beaucoup de douleur émotionnelle. Mais si vous ne croyez pas ce que l'on vous dit, vous ne réagissez pas. Ou vous riez.
    Si vous croyez en votre valeur et que quelqu'un vous dise "Tu ne mérites pas cela", cela ne vous affecte pas parce que vous n'y croyez pas. Vous êtes d'accord sur vos mérites, alors vous riez et vous dites "Oui, oui, c'est cela", mais vous n'y croyez pas. Et comme vous n'y croyez pas, cela ne vous affecte pas.


    Question : J'essaie toujours de faire de mon mieux, mais que dois-je faire lorsque quelqu'un me demande de faire quelque chose que je n'ai pas envie de faire ou que je suis trop fatigué pour faire ? Comment faire de mon mieux quand je suis épuisé ou que j'ai simplement besoin de temps pour moi ? J'ai l'impression que je me déçois toujours moi-même ou alors quelqu'un d'autre.
    Don Miguel : Premièrement, vous devez être honnête avec vous-même et déterminer si vous voulez faire ce que l'on vous demande. Si vous ne le voulez pas, et qu'il vous est possible de ne pas le faire, soyez simplement honnête et trouvez la manière la plus facile de dire : "Je ne le ferai pas". Parfois, bien sûr, cela n'est pas possible. Vous avez peut-être un contrat avec quelqu'un, ou vous sentez que vous devez faire telle chose car vous savez que cela vous fera progresser dans votre vie.
    Dans ces cas-là, au lieu de croire que vous ne voulez pas faire cette chose, à vous de changer vos croyances, de créer le désir et de faire ce que vous devez faire. Utilisez votre raison, votre savoir, et dites-vous : "Oui, je veux le faire", et expliquez-vous pourquoi c'est bon pour vous de le faire, même si vous n'en avez pas vraiment envie. A ce moment-là, vous ferez de votre mieux, mais il vous faut tout d'abord changer vos pensées, modifier vos actes, car quoi que vous fassiez, il y aura une réaction.
    Si vous n'aimez pas faire telle chose, et qu'en l'évitant vous n'allez qu'aggraver votre situation, alors vous n'êtes pas vraiment impeccable. Si vous avez un problème, il vaut mieux y faire face, même si vous n'en avez pas envie, et faire de votre mieux. Une fois que c'est fait, vous n'avez plus besoin de vous en soucier.


    Balançoire


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • LES ESPRITS POSSESSIFS - Édith Fiore



    Alors voilà je viens ici vous parler d'un livre d'Edith Fiore, les esprits possessifs (Éditions Exergue). Non ne vous méprenez pas sur le titre affraid , ça parle simplement des cas de "squattage" d'une aura humaine par un esprit désincarné. Phénomène courant ! Twisted Evil
    Dans ce livre il est expliqué qu'il n'y a pas que le cas des personnes qui auraient "chopé" un esprit par le fait d'avoir pris une vilaine cuite drunken, d'ailleurs dans le livre il y a même des cas où les personnes n'auraient bu que deux verres…, ou pas d'alcool du tout d'ailleurs,  enfin, ne prenez pas peur non plus, c'est pas parce que vous aurez bu un apéritif ou deux que vous allez créer une brèche dans votre aura et vous trouver "squattés". L'alcool n'en est pas la seule ni la principale cause.
    Il y a même des gens qui sont "possédés" (enfin je préfère le terme "squattés") depuis l'enfance, par une voire plusieurs entités !! Shocked
    Bon, il y a aussi les cas de prise de drogues, traitements médicamenteux, fatigue au cours d'une maladie, un état de faiblesse général enfin bref, vous l'aurez compris je pense, un abaissement vibratoire en d'autres termes.
    Oui, il faut le savoir, il suffit d'être un peu en "mauvaise forme" à un moment donné… enfin il faut se rappeler également que rien n'arrive par hasard non plus… Il peut aussi s'agir parfois d'une espèce d'accord entre les deux âmes… qui n'ont pas conscience de la "stagnation" de leur évolution. pale

    Dans ce livre on trouve donc des "techniques" de dépossession (de personnes et de lieux) : ce sont des textes de ce que l'auteur dit avec ses mots à elle mais elle précise que l'on peut employer nos propres mots si on le ressent mieux ainsi.
    Il y est également indiqué la technique de la lumière blanche pour faire monter notre niveau vibratoire et se protéger. sunny
    Ce livre est fort intéressant et malgré que cette "psy" dise qu'elle n'y croit pas forcément elle-même, je la trouve quand même bien "savante", enfin je veux dire pas si "cartésienne" qu'elle voudrait le faire croire… Très bon livre ! I love you I love you I love you

    RESUME DU LIVRE (au dos de la couverture) :

    "Depuis toujours, les hommes ont cru à la possession. Est-elle une réalité ?
    Pour soigner des personnes atteintes de troubles psychologiques et psychosomatiques incurables, une psychothérapeute renommée s'est aventurée au-delà des frontières de la psychologie traditionnelle et a fait une découverte bouleversante : un nombre impressionnant de ses patients souffrent de possession ou d'obsession par des esprits désincarnés, un état qu'aucun traitement classique ne peut guérir.
    Dépressions, phobies, obsessions, comportements compulsifs, drogues… Ces troubles de la personnalité et bien d'autres peuvent être causés par des esprits qui, après leur mort, restent piégés dans les limbes du monde terrestre et s'incrustent dans le corps et la vie mentale des vivants.
    Les Esprits possessifs rapporte de nombreux cas vécus et présente en détail la méthode hypno thérapeutique d'Edith Fiore.
    - détecter la possession en soi et chez les autres ;
    - se protéger des entités possessives ;
    - libérer son habitat d'influences spirituelles néfastes ;
    - pratiquer une dépossession ;
    - et beaucoup plus.
    En établissant un pont entre les théories de l'inconscient et celles de la survie de l'âme après la mort, ce livre apporte une véritable révolution de la psychologie."


    Je vous propose maintenant un lien à visiter (vidéo) :

    http://www.wat.tv/video/esprits-possessifs-8vmg_8vmi_.html

    VISITEZ EGALEMENT CETTE PAGE, ça parle du phénomène :

    http://www.aqbv.org/centresourcevieguee5.html

    ET ICI (ça parle du livre) :

    http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=11838
    (les posts de Ludmilla).







    En complément :
    La seule guérison qui soit authentique, complète et durable consiste à savoir gérer soi-même sa santé sur tous les plans et à tout moment. L'éducation holistique correspond à apprendre à vivre en harmonie avec ses quatre corps : bien s'occuper de son corps physique par une alimentation végétale, vivante et variée, s'abstenir d¹excitants artificiels comme le café, l'alcool, le sucre et le sel raffinés, les médicaments chimiques et la cigarette, pratiquer assez d'exercice physique, veiller à disposer d'assez de temps de sommeil, apprendre à gérer ses émotions, à se délivrer des croyances limitées du cerveau gauche et à cultiver les fonctions du cerveau droit en pratiquant la visualisation, la méditation et le voyage intérieur pour se relier à ses guides de lumière et recevoir leurs messages de sagesse.

    ...Le matérialisme, cette sorte de religion qui ne croit qu'au monde de la matière et enseigne que la mort est la fin de la vie, rend ses adeptes totalement ignorants des réalités spirituelles. Du coup, ils ne savent pas comment traverser le bas astral pour gagner le haut astral, ce plan où les anges et les guides spirituels accueillent ceux qui ont quitté leur corps physique et viennent faire le point sur leurs expériences de vie.

    Le monde du bas astral contient de véritables monstres qui se nourrissent des émotions négatives des êtres humains. Ils se font aider, dans leur vampirisme démoniaque, par tous les individus qu'ils parviennent à infecter par des croyances matérialistes. Ils manipulent sans relâche les émotions négatives pour maintenir l'humanité dans un véritable esclavage mental et émotionnel. Pour assurer leur pouvoir, ils ont besoin que la confusion et le chaos règnent. Ils sont donc à l'origine des sociétés secrètes, des financements occultes des partis politiques, des financiers qui cherchent à imposer un gouvernement mondial, des militaires qui veulent tout régler par les armes, des scientifiques qui ont vendu leur âme aux industriels, des experts de tous ordres qui fonctionnent avec des idées intellectuelles privées de toute dimension spirituelle, des parents et professeurs qui enseignent aux enfants comment étouffer toutes leurs émotions pour devenir des robots, contrôlés par la raison et l'obéissance aux dogmes sociaux.

    ....Dès qu'un être humain perd sa connexion avec son âme, n'entend plus chanter dans son cœur la voix du divin, obéit aux autres plutôt qu'à son intuition profonde, croit aux idées matérialistes et n'extériorise plus ses émotions, il devient l'esclave des monstres du bas astral.

    Le propre de toutes les personnes infectées par les pensées limitées et les émotions refoulées du bas astral est qu'elles sont sûres d'avoir raison !
    Elles vivent dans le malheur, le mal-être, le stress, les conflits et les maladies, mais elles sont persuadées de savoir ce qui est bon pour tous et veulent constamment convaincre tous ceux qu'elles rencontrent de vivre selon leurs normes et leurs échelles de valeur ! Plus elles sont ignorantes des réalités spirituelles, plus elles sont intolérantes et cherchent à imposer leur loi à tous. Ce sont elles qui manielt la « peur des sectes » et pourchassent tous ceux qui ont une quête spirituelle ou s'intéressent aux médecines naturelles. Ce sont elles qui, par médias interposés, agitent les émotions des foules pour que tous vivent sans cesse dans un tourbillon de peur, de jalousie et de haine. Ce sont elles qui désignent régulièrement des « boucs émissaires » pour entretenir la colère du public. Ce sont elles qui choisissent de présenter seulement des informations négatives sur ce qui se passe dans le monde d'aujourd'hui afin de maintenir une vision dramatique et pessimiste de la vie sur terre. Ces personnes ne sont pas conscientes d'être au service des monstres du bas astral. Au contraire, elles sont persuadées d'agir pour le bien de l'humanité !

    ...Lorsqu'un individu a appris à extérioriser ses émotions à travers des gestes, des grimaces et des sons, hors de la vue d'autres personnes pouvant penser qu'il est fou, il pourra retrouver le chemin du Royaume des Cieux qui, comme l'a dit Jésus, est réservé à ceux qui « peuvent redevenir des enfants. » Les tout petits-enfants sont nos professeurs de gestion émotionnelle. Dès qu'ils ressentent une émotion, ils la font sortir de leur corps par une gestuelle naturelle non contrôlée par l'intellect. Les animaux, eux aussi, nous montrent comment ne pas refouler ses émotions mais les exprimer aussitôt.

    www.aqbv.org/centresourceviguee5.html

    La Loi de l'Attraction et l'argent





    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique