• Un exercice pour se réconcilier avec l'énergie de l'argent par Inelia Benz...

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires

  • "Que faites-vous dans la vie ?"

    Jerry : Il y a des cultures, encore aujourd'hui (généralement nous les appelons primitives ou sauvages), qui semble vivre dans l'instant, sans travail. Autrement dit, lorsqu'ils ont faim, ils attrapent un poisson ou trouvent des fruits sur un arbre.

    Abraham : Liront-ils ce livre ? [Non]
    Quel type de public lira ce livre, d'après toi ?

    Jerry : Les gens qui croient qu'il est essentiel d'avoir un travail qui apporte des revenus.

    Abraham : Pourquoi les gens croient-ils qu'il est essentiel de trouver tôt une carrière et de la poursuivre pendant le reste de leur vie ?

    Jerry : Bien sûr, je ne peux pas parler pour tout le monde, mais il semble que cela soit une question d'ordre presque moral ou éthique, que nous ferions mieux ou que nous devrions trouver un travail qui rapporte de l'argent.
    Autrement dit, il est considéré comme inapproprié de recevoir de l'argent sans donner quelque chose en retour ou sans être productif de quelque façon que ce soit.

    Abraham : Tu as raison. La plupart des personnes éprouvent le besoin de justifier leur existence à travers l'effort ou le travail, et c'est sans doute la raison pour laquelle la première question que vous vous posez les uns les autres lorsque vous vous rencontrez est : que faites-vous dans la vie ?

    Jerry : Pendant environ 4 ans, j'ai gagné ma vie en travaillant une heure et demie par jour. Et alors les gens éprouvaient du ressentiment du fait que je puisse gagner autant en travaillant si peu de temps. Cela provoquait en moi un besoin de justification et je me mettais à leur expliquer ensuite combien d'énergie je dépensais pendant ces 90 minutes, combien d'années cela m'avait pris d'acquérir le niveau pour faire ce que je faisais, ou les kilomètres de trajet avant de commencer à travailler. Bref, j'éprouvais le besoin de me justifier du fait que je payais un tribut juste en échange de ce que je recevais.

    Abraham : Lorsque vous êtes en alignement vibratoire (ce qui signifie que vous êtes en alignement avec la Source en vous et que vos propres désirs et croyances sont en équilibre), vous n'éprouvez jamais le besoin de vous justifier aux yeux des autres. Beaucoup de personnes tentent de justifier leur conduite ou leurs idées vis-à-vis d'autrui, mais ce n'est jamais une bonne idée d'utiliser les opinions des autres comme critère sur lequel vous aligner au détriment de votre propre système de guidage.
    Dès vos plus jeunes années, vous êtes en butte aux exigences d'autrui vous sommant de vous plier à leurs règles et opinions. Mais si vous permettez que leurs désirs gouvernent les décisions que vous prenez, vous perdrez votre alignement de façon croissante non seulement avec qui vous-êtes-réellement, mais aussi avec vos intentions de naissance et celles qui ont évolué au fil de vos expériences vécues. Tant que vous ne vous libèrerez pas de votre désir de plaire aux autres, jamais vous ne vivrez le caractère délicieux né du sentiment de liberté ; substituez à ce désir votre puissante intention de vous aligner avec qui-vous-êtes-réellement (avec votre Source), et ne vous préoccupez que de la manière dont vous vous sentez, en choisissant des pensées agréables qui vous font savoir que vous avez trouvé votre alignement.
    Lorsque vous avez l'impression que quelqu'un vous désapprouve ou vous attaque, il est naturel de vous défendre ; mais ce besoin disparaîtra lorsque vous vous serez entraîné à vous aligner à votre Être Intérieur, car tous les sentiments de vulnérabilité auront été remplacés par la certitude bien ancrée de qui-vous-êtes-réellement.
    Vos choix, quels qu'ils soient, ne feront jamais l'unanimité, mais à mesure que vous trouverez votre équilibre et que vous préserverez votre alignement, vos spectateurs auront davantage tendance à vous demander quel est votre secret plutôt qu'à vous critiquer pour votre réussite. Et ceux qui persisteront à vous critiquer ne trouveront de toute façon aucune satisfaction dans votre justification, peu importe la pertinence de vos arguments.
    Ce n'est pas votre rôle de réparer le sentiment de manque chez les autres ; votre rôle c'est de conserver votre équilibre. Lorsque vous permettez que la société ou qu'un autre vous dicte ce que vous devriez vouloir, ou comment vous devriez vous conduire, vous perdez votre équilibre, car votre sentiment de liberté - qui est au cœur de votre Être - est ébranlé. Lorsque vous écoutez la manière dont vous vous sentez et que vous vous entraînez aux pensées de pouvoir personnel qui s'alignent à qui-vous-êtes-réellement vous offrez un exemple de réussite qui sera très précieux pour ceux qui bénéficient de votre présence.
    Ce n'est pas en devenant pauvre que vous aiderez les pauvres à prospérer et ce n'est pas en devenant malade que vous aiderez les malades à recouvrer la santé. Vous n'aidez les autres que lorsque vous êtes dans votre position d'alignement et de force.


    Extrait "l'argent et la loi d'attraction", Abraham-Hicks
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Jerry : Bon nombre de personnes espèrent qu'une aubaine financière surviendra et qu'elle épongera leurs dettes ou qu'elle les dispensera de travailler aux gagne-pains auxquels elles ne souhaitent pas participer. Le plus souvent, je les entends dire qu'elles veulent gagner au loto : elles obtiendront ainsi l'abondance issue des pertes d'autrui.

    Abraham : Si leurs attentes se trouvaient quelque part où elles seraient en mesure de permettre que cela arrive, alors cela serait une possibilité pour que l'argent arrive. Mais la plupart d'entre eux connaissent les faibles probabilités que cela a d'arriver, donc leurs attentes de gagner au loto ne se situent pas non plus dans un endroit puissant.

    Jerry : Quel rapport y-a-t-il entre espérer gagner et s'attendre à gagner ?

    Abraham :Tout comme espérer est plus productif que douter, s'attendre à quelque chose est bien plus productif qu'espérer.

    Jerry : Alors, comment les gens peuvent-ils commencer à s'attendre à une chose qu'ils ne connaissent pas d'expérience ? Comment peut-on s'attendre à quelque chose que l'on n'a pas encore vécu ?

    Abraham : vous n'avez pas besoin d'avoir de l'argent pour en attirer mais vous ne pouvez pas vous sentir pauvre et attirer de l'argent.
    La solution réside donc dans le fait de trouver des méthodes qui permettent d'améliorer, à partir du stade où vous vous trouvez, la façon dont vous vous sentez, et ce, avant même que les choses commencent à changer : en diminuant l'attention que vous portez aux choses qui fonctionnent mal, et en commençant à "raconter des histoires" (porter votre attention) qui vont davantage dans la direction de ce que vous voulez plutôt que dans la direction de ce que vous avez déjà (le manque), votre vibration changera, votre centre d'attraction changera, et vous obtiendrez des résultats différents.
    Et, en peu de temps, grâce aux nouveaux résultats que vous aurez obtenus, vous aurez des croyances différentes, ou une connaissance de l'abondance qui d'elle-même se perpétuera plus aisément. On entend souvent la phrase : "Les riches s'enrichissent, et les pauvres s'appauvrissent", et c'est ce que nous venons d'expliquer qui en est la cause.
    Recherchez des raisons de vous sentir bien. Identifiez ce que vous voulez et maintenez vos pensées dans un espace où vous vous sentez bien.



    Extrait de "L'argent et la loi de l'attraction", Abraham-Hicks




    euros




    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • QUE PENSEZ-VOUS DE LA CRAINTE D'UNE CRISE FINANCIERE MONDIALE ?

     

    La plupart des gens sont à ce point distraits par ce que les autres font et pensent qu'ils en oublient de se brancher sur leur propre expansion. Et quand ils finissent par en éprouver un certain vide, ils assument à tort que c'est la conséquence du comportement ou des opinions d'autrui. Mais ce n'est jamais le cas. Chacune des émotions que vous éprouvez, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, concerne la relation existant entre votre pensée actuelle et la vision que votre Source intérieure a du même sujet.

    Certaines personnes éprouvent beaucoup de peurs ou d'angoisses, parce qu'elles sont actuellement privées de revenus ou de travail. Mais la peur qui habite la plupart des gens aujourd'hui découle des spéculations négatives qu'ils cultivent à propos de la tournure encore pire que les événements pourraient prendre et de l'impact négatif que ces futures circonstances indésirables serait susceptible d'avoir sur leur existence personnelle.

    En prêtant attention au traumatisme financier que connaissent certaines personnes aujourd'hui, et en intensifiant ce traumatisme en anticipant à quel point il pourrait s'aggraver, les gens – sans en avoir l'intention ni la volonté – contribuent massivement à une détérioration de la situation économique.

    Leurs inquiétudes ne représentent pas une force négative qui, d'une certaine manière, détruirait les entreprises, l'emploi et les resSources, mais elles les empêchent d'accéder au Bien-Être financier auquel ils aspirent tellement.

    Quand vous voyez d'autres personnes en difficulté et que vous craignez qu'il ne vous arrive la même chose, vous maintenez en vous une tension Vibratoire qui ne permet pas à votre Bien-Être naturel de se manifester en vous. Plus les gens observent des difficultés et adoptent eux-mêmes une posture tendue, tout en résistance – s'opposant ainsi à leur propre Bien-Être – plus ils servent à leur tour de prétexte à d'autres personnes pour agir de même. C'est ainsi qu'en très peu de temps une attitude très négative de résistance peut se propager à travers toute la population. La bonne nouvelle, dans ce scénario, c'est qu'à chaque fois que quelqu'un éprouve un sentiment négatif à propos de la situation économique, il tire des roquettes pour demander l'abondance, et la Source entend immédiatement ces requêtes et y réagit aussitôt. C'est ainsi qu'un Vortex Vibratoire Non-Physique de création se met à tourbillonner puissamment en réponse à cette forte demande – et que toutes les composantes compatibles sont attirées dans le Vortex pour y être découvertes par ceux qui s'autorisent à y accéder, pour leur plus grand soulagement.

    Même s'il y a beaucoup de confusion quant à ce qu'il convient de faire par rapport à la situation économique de votre pays, ou du monde, la solution ne réside pas dans les actions à entreprendre, mais dans la posture Vibratoire qu'il vous faut adopter pour distinguer clairement le chemin conduisant aux solutions que vous recherchez. Pour dire cela simplement, dans la mesure où les solutions que vous recherchez ont déjà été réunies par la puissante Loi de l'Attraction à l'intérieur du Vortex Vibratoire de création, il vous suffit d'arrêter de cultiver les pensées qui vous maintiennent en dehors de ce Vortex, puisqu'en émettant des pensées qui sont de nature Vibratoire opposée, vous vous empêchez vous-même de trouver les solutions que vous cherchez.

    Les pensées contradictoires, tant personnelles que collectives, à propos de l'abondance et du Bien-Être financier pullulent dans votre société, dans votre gouvernement, dans l'esprit de ceux qui proposent de résoudre la situation et dans le grand public. En d'autres termes, vous devez savoir ce que vous voulez. Vos entreprises admettent qu'elles voudraient que les gens achètent leurs produits et leurs services, et qu'ils dépensent l'argent pour stimuler l'économie ; elles admettent également que des entreprises florissantes garantissent une économie prospère. Mais un courant de pensée contradictoire prétend qu'il est arrogant et déplacé d'étaler son opulence en dépensant trop d'argent ou en vivant trop bien.

    De nombreuses personnes aspirent à une plus grande richesse personnelle tout en critiquant ceux qui en jouissent déjà :

    • « Nous avons besoin que vous dépensiez de l'argent / Vos dépenses nous mettent mal à l'aise ».

    • « Je souhaite être riche. / Les riches sont des gens immoraux. »

    • « J'aimerais être riche. / Les riches privent les pauvres de resSources. »

    • « Les dépenses stimulent l'économie. / Les dépenses sont du gaspillage. »

    • « Dépensez et stimulez l'économie./ Économisez et sacrifiez-vous pour l'économie. »

    Il est naturel que vous prospériez, et les resSources existent pour que chacun d'entre vous prospère. Mais à force d'avoir des pensées de manque, ou des pensées chroniques qui s'opposent aux gens qui prospèrent déjà, vous vous maintenez en contradiction avec vos propres désirs et, plus encore, avec ce que vous avez mis dans votre Vortex de création à votre propre intention.

    L'émotion négative que vous éprouvez quand vous croyez que les autres vous privent de quelque chose n'a rien à voir avec ce qu'ils ont ni avec ce que vous n'avez pas. A chaque fois, votre émotion négative ne concerne que ce que vous vous empêchez vous-même de recevoir dans l'instant.

    Qui plus est, si vous n'aviez pas déjà invoqué l'abondance, du fait de ce que vous avez vécu, et si cette abondance demandée ne tourbillonnait pas déjà dans votre Vortex, dans l'anticipation d'une réception future, vous n'éprouveriez aucune émotion négative en vous en privant.

    Si vous aspirez au Bien-Être financier, vous devez le vanter partout où vous l'observez.

    Si vous voulez connaître davantage d'abondance, que ce soit pour vous-même ou pour ceux qui vous sont chers, vous ne devez pas critiquer ceux qui en jouissent déjà. Chaque fois que vous critiquez, que vous condamnez ou que vous vous opposez à quelque chose, vous activez une Vibration contraire à ce que vous recherchez. A chaque fois. Sans exception.

    Ce qui nous conduit à une autre prémisse erronée :

     

    Prémisse erronée n°22 : Je peux critiquer les gens qui réussissent et avoir malgré tout du succès moi-même.

     

    Chaque fois que vous critiquez quelque chose, chaque fois que vous vous y opposez, vous vous maintenez en dehors de votre Vortex. Vous ne pouvez atteindre le succès qu'en étant dans votre Vortex. Les prémisses erronées maintiennent les gens hors de leur Vortex d'abondance et les privent de la facilité et du Bien-Être qu'ils méritent. Vous ne pouvez pas atteindre le succès par la critique. Vous ne pouvez pas obtenir le Bien-Être par la condamnation. L'émotion négative que vous éprouvez, quand vous êtes dans la déception, la colère ou la condamnation, souligne que vous cultivez en vous des pensées contraires. Vous vous opposez à votre alignement sur la Source. Vous vous opposez au Vortex qui détient tout ce à quoi vous aspirez.


    Extrait de « Le Vortex », Abraham-Hicks

     

    Enseignements

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique