• Comment détourner son attention de la douleur ?


    rose




    Comment détourner son attention de la douleur lorsqu'on la vit ?



    Jerry : Je vous ai entendu dire que pour guérir, il nous faut détourner nos pensées du problème, et les diriger vers ce que nous voulons. Mais comment faire pour ne pas ressentir la douleur lorsqu'on souffre ?
    Comment pouvons-nous détourner notre attention de la douleur pendant suffisamment de temps pour nous concentrer sur l'objet voulu ?

    Abraham : C'est vrai, vous avez raison : il est très difficile de ne pas penser à "l'orteil douloureux" ! Vous avez tendance pour la plupart à ne penser clairement à ce que vous voulez qu'une fois que vous vivez ce que vous ne voulez pas. Vous déambulez dans votre journée, commettant quelques bévues par-ci et quelques bévues par là, sans proposer de pensées conscientes. Étant donné que vous ne saisissez pas le pouvoir de votre pensée, c'est seulement lorsque vous affrontez quelque chose que vous ne voulez pas que vous offrez généralement une véritable pensée délibérée.
    Et ensuite, lorsque vous vivez quelque chose de non-voulu, alors vous l'attaquez violemment, lui accordant toute votre attention, ce qui, selon la loi de l'attraction, ne fait qu'empirer les choses. Donc, nous vous encourageons à choisir des moments où la douleur aiguë vous donne du répit pour diriger votre attention vers le bien-être.
    Il faut que vous trouviez un moyen de séparer ce qui advient dans votre vie de votre réponse émotionnelle. Il y a deux réponses à la douleur : la peur ou l'espoir. La douleur n'a pas à dicter votre attitude ou vos pensées du moment. Il est tout à fait possible de penser à autre chose. Et si vous y parvenez, alors, avec le temps, la douleur finira par disparaître. A l'inverse, si, une fois celle-ci advenue, vous lui accordez toute votre attention, alors vous ne faites qu'ancrer davantage ce dont vous ne voulez pas.
    Une personne, après s'être concentrée négativement sur divers sujets en est venue à vivre au moment présent de la douleur, doit d'une part la dépasser et d'autre part avoir des pensées positives. Vous comprenez bien que c'est votre attitude négative qui a attiré la maladie, et passer soudainement à la pensée positive pour permettre la bonne santé ne sera pas un processus rapide. En effet, vous devez affronter la douleur ou la maladie, ou les deux conjointement à présent. Il est bien plus facile d'atteindre la bonne santé préventive, que la bonne santé corrective, mais, dans les deux cas, ce sont les pensées qui vous procureront un plus grand bien-être, c'est-à-dire des pensées de plus en plus apaisantes, qui en sont la clef.
    Même dans les pires situations d'intense douleur, il y a des moments où l'inconfort est moindre. Choisissez les meilleurs moments pour trouver les pensées les plus agréables et des aspects positifs. A mesure que vous continuerez à puiser des pensées plus apaisantes, l'inclinaison positive vous fera retourner au bien-être, et ce, sans exception.

    Extrait de "l'argent et la loi d'attraction", Abraham-Hicks


    « Conserverai-je ma bonne santé en y accordant toute mon attention ?On veut gagner au loto... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :