• Excellent texte qui donne d'excellents conseils à bien comprendre et à retenir...

    Message des E.D.L. de Monique Mathieu sur la Flamme Violette :

    LA FLAMME VIOLETTE

    Pouvez-vous nous parler de l’énergie du Comte de St Germain, la flamme violette et de son aide que nous pouvons recevoir pour la transformation, pour notre transformation et celle de la planète ?

    « Vous avez toujours besoin d’un support, toujours besoin d’une force extérieure. Certes la lumière violette peut aider considérablement les êtres à s’élever vibratoirement et ce que nous nous aimerions vous dire et re-redire, c’est d’aller chercher à l’intérieur toutes vos potentialités. Que ce soit le Maître St Germain ou bien d’autres qui oeuvrent dans ce monde ou qui ont œuvré, vous ne devez pas vous attacher spécifiquement ni à l’un ni à l’autre. Vous devez grandir en conscience. Vous devez vous dire que ce que les Maîtres (qui ont vécu dans d’autres époques, d’autres temps) ont pu réaliser, ce qu’ils nous ont laissé en héritage, nous devons l’intégrer et avec la puissance qui est en nous, nous devons le projeter à l’extérieur de nous-même.

    Certains pourront accomplir des prodiges de transformation personnelle ou d’aide avec la flamme violette mais c’est aussi grâce à la puissance qu’ils donneront à cette flamme violette. Ils projetteront en fait leur propre puissance sur une puissance extérieure.

    Nous aimerions que vous compreniez cela. Nous ne savons pas si nous nous faisons bien comprendre. Nous aimerions que vous grandissiez. Nous aimerions que vous alliez davantage à la rencontre de vous-même plutôt qu’à la rencontre de tous les supports quels qu’ils soient, extérieurs à vous-même. Même nous qui vous parlons, nous sommes simplement là pour vous ouvrir la voie mais nous vous disons (nous vous avons dit maintes et maintes fois) : nous sommes une aide ponctuelle. Nous vous ouvrons la voie, mais nous ne sommes pas la voie., la voie est en chacun d’entre vous, elle sera différente pour l’un et pour l’autre.

    Toi tu pourras travailler avec la flamme violette (tu auras de très beaux résultats) et d’autres travailleront avec la religion, avec n’importe quel autre support et pourront avoir aussi des résultats étonnants sur eux-mêmes et sur ceux qui les entourent. D’autres pourront aussi employer la pensée positive qui est universelle et celle-là, elle est réelle parce qu’elle vient de vous, parce que c’est une partie de vous-même que vous projetez à l’extérieur en voyant la vie sous ses plus beaux aspects et en vous voyant vous-même au plus beau de ce que vous êtes. Comprends-tu ce que nous avons essayé de te faire comprendre ?

    Vous pourriez penser que nous vous ramenons chaque fois à vous-même. Vous êtes comme des petits enfants qui avez besoin de la guidance d’une main chaleureuse et pourtant ce n’est pas la main tendue, la main que vous prenez qui marchera pour vous, qui mangera pour vous. Cette main peut simplement vous aider à marcher plus vite, à marcher plus droit. Cette main peut aussi vous tendre la cuillère où se trouve la nourriture mais c’est vous qui l’absorberez. Ce n’est pas la main qui vous tend la nourriture.

    Nous aimerions tellement que vous compreniez qui vous êtes, que vous compreniez comment vous fonctionnez ! Mais petit à petit cela commence à se manifester en vous il faut dire aussi qu’à l’époque actuelle il y a tellement d’ouvrages, tellement de choses qui sont mises à votre disposition qui peuvent vous aider ou vous enfermer encore davantage. Alors comme vous voulez tellement avancer, vous prenez pour acquis tout ce qu’on peut vous enseigner, tout ce qu’autour de vous on peut vous enseigner. Et dans cette recherche effrénée à la connaissance ou entre parenthèses au pouvoir, vous oubliez l’essentiel : vous oubliez qui vous êtes, vous oubliez que vous avez tout en vous et vous cherchez toujours à l’extérieur de vous ce que les autres peuvent vous donner et si maladroitement parfois.

    C’est pour cela que, sans arrêt, nous vous ramenons à vous-même, cela n’est pas confortable parce qu’il est toujours plus confortable de prendre des supports à l’extérieur, c’est aussi la façon de fonctionner dans la 3ème dimension. Dans les autres dimensions, vous n’aurez besoin d’aucun support car vous aurez compris qui vous êtes, comment vous fonctionnez et vos capacités, vos possibilités. »
    …….

    Il y a eu un très bon enseignement donné par le Maître Saint Germain par rapport à la flamme violette.

    Nous vous disons simplement : entre ce qui a été donné et ce qu’en font les hommes il y a une grande différence !

    Vous pouvez utiliser cet enseignement avec sagesse, avec discernement !
    ……..

    Je voudrais les questionner sur la flamme violette de Saint Germain qui est utilisée pour des soins et aussi pour notre évolution spirituelle. Je voudrais leur demander ce qu’ils en pensent, et s’il faut considérer la flamme violette de Saint Germain comme étant la flamme violette du Comte de Saint Germain. Ce dernier est-il vraiment un maître ascensionné au même titre que Jésus ?

    « La flamme violette peut avoir une grande utilité. C’est une flamme d’épuration. Ceux qui l’utilisent avec une certaine conscience peuvent effectivement en tirer un très grand bénéfice.

    Quant à Saint Germain, il n’avait pas besoin d’être comte au moment de son incarnation il y a de cela des centaines d’années. Le vrai Saint Germain, l’être ascensionné, le Maître Saint Germain, n’avait rien à voir avec le Comte de Saint Germain. Le Maître Saint Germain vit depuis plus de mille ans. Parfois il quitte ce monde pour une mission ailleurs, et parfois il revient avec un aspect extérieur un peu différent.

    Reliez ce que nous venons de dire à ce que nous avons appris sur la possibilité de transformer votre corps avec l’aide du Divin et de la conscience profonde quant à vos possibilités.

    Le vrai Saint Germain est actuellement présent sur ce monde. Il peut se manifester à certains. Le gros problème actuel des humains est qu’ils sont souvent dans la confusion la plus totale, parce qu’un canal, une personne va canaliser « le comte de Saint Germain » ou telle ou telle entité. Nous vous disons donc d’avoir beaucoup de vigilance.

    Le vrai Saint Germain ne se manifeste pas de cette façon. Bien sûr il peut parfois parler au travers d’un canal, d’un médium pour délivrer un message, mais s’il le fait, c’est par télépathie. Il le fait parce qu’il est souvent sur ce monde.

    Il faut que vous sachiez qu’un canal est très souvent un télépathe et qu’il peut recevoir des messages d’êtres vivant sur ce monde. Les êtres qui communiquent avec lui ne manifestent jamais leur appartenance au monde des vivants dont vous faites partie pour plusieurs raisons. L’une d’elles est que celui qui reçoit aurait l’impression d’être trompé. Une autre est que les vrais maîtres ne se signalent pas parce que leur mission est à ce moment-là un peu « faussée ? »

    Vous pourriez rencontrer le vrai Saint Germain, mais jamais il ne dirait : je suis le comte de Saint Germain. Les grands êtres qui parcourent le monde doivent être ressentis avec le cœur, avec la partie divine de ceux qui les approchent. Là encore cela doit être comme une re-connaissance. Ils doivent être ressentis par leur fréquence vibratoire. Les vrais maîtres vibrent sur une fréquence beaucoup plus élevée et peuvent être perçus par ceux qui sont capables de ressentir cette vibration.

    Un vrai maître ou un être ascensionné qui revient ponctuellement sur ce monde peut être au milieu d’une foule parce qu’il peut avoir un très grand travail à y faire, un travail d’énergie, un travail d’Amour, dans l’anonymat le plus total. Peut-être, dans une foule, rencontrerez-vous un être que vous ressentirez avec votre cœur, peut-être sentirez-vous votre cœur battre en regardant telle ou telle personne et éprouverez-vous un amour fugace mais très profond. Peut-être alors pourrez-vous vous dire : ai-je eu la chance de rencontrer un maître ou ai-je rencontré un frère de l’espace qui s’est momentanément matérialisé sur ce monde ?

    A l’époque actuelle il y a davantage d’êtres de très haut niveau, d’êtres ascensionnés qui reviennent sur ce monde ponctuellement ; des êtres venant d’autres planètes, d’autres sphères viennent aussi ponctuellement sur ce monde pour aider l’humanité à se réveiller, parce que le moment en est venu.

    Il est temps de dire non à ceux qui veulent vous emprisonner encore et vous priver de liberté. Il est temps de dire non à ceux qui veulent vous imposer leurs lois injustes. Il est temps de dire non à ceux qui prônent une fausse religion.

    Ces êtres sont là pour vous éveiller à une autre conscience mais ne se manifestent que très rarement. Lorsqu’ils le font, c’est pour affermir davantage le travail sur le terrain, au niveau de la Terre. »


    Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

    * qu'il ne soit pas coupé
    * qu'il n'y ait aucune modification de contenu
    * que vous fassiez référence à notre site http://ducielalaterre.org
    * que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Extrait d'un séminaire de Daniel Meurois à Turin, décembre 2003.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Qui sommes-nous ? Sommes-nous le résultat d'un patrimoine génétique, d'une éducation, d'une religion, d'un milieu culturel ou artistique ou encore le résumé de nos vies antérieures ? Tout cela n'est-il pas un masque de plus derrière lequel nous évitons d'être nous-mêmes ? Sommes-nous ces pensées qui nous font être et agir d'une manière ou d'une autre ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire

  • Se sentir bien à chaque instant de notre vie permet de n'attirer dans nos vies que le meilleur, parce que "attiré par le fait qu'on se sente bien", donc par l'émission d'une vibration positive (similaire).
    Se sentir bien à chaque instant et donc aussi en toutes circonstances... ça signifie que (enfin c'est mon idée, je ne dis pas que c'est la vérité) nous sommes dans des situations où nous avons créé "par défaut", c'est-à-dire que nous avons généré des choses sans maîtriser ce que nous avons émis... (les formes-pensées et les égrégores, c'est un vrai cercle vicieux).
    Reconnaître que nous avons attiré ce que nous expérimentons et prendre conscience que si une expérience ne nous plaît pas, il est possible de la transformer en transformant justement nos vibrations de manière consciente.

    Se dire que "on apprend par l'expérience même quand elle est mauvaise etc", ok, mais je pense qu'au bout d'un moment il faut prendre conscience que c'est quand même nous qui générons tout ce qui constitue nos expériences... et il ne s'agit pas "d'être éveillé pour prendre conscience de" mais que c'est justement les prises de conscience qui nous amènent à un certain éveil...
    Bref, personnellement, ce qui m'intéresse c'est d'avancer, ce qui veut dire élever de plus en plus ma fréquence vibratoire (pour moi c'est ça l'évolution spirituelle)...

    Si je me dis "que je ne peux pas agir sur les choix de mes expériences parce que je suis incarnée et que tous les choix ont été faits sur les plans subtils avant mon incarnation (ou plutôt ma réincarnation)"... Oui ok, parce que il y a la Loi du karma (ou de cause à effet) qui s'applique de vie en vie... justement parce que je n'ai pas compris que la Loi du karma "obéit" à la Loi de résonance (ou d'attraction), qui entre toujours en action par rapport à ce que je CHOISIS d'émettre à chaque instant (consciemment ou inconsciemment le plus souvent) et que ce soit positif ou négatif.
    C'est sûr que avant de nous réincarner sur le plan terrestre nous savons que nous allons avoir telle ou telle chose à accepter, à lâcher... et ces choses que nous avons à lâcher n'existent que du fait qu'on les a "créées" à un moment par une émission vibratoire plus intense qu'une autre.

    Je pense que le karma peut-être changé à partir du moment où nous avons compris comment nous le générons et que nous travaillons à la maîtrise de la Loi de résonance de laquelle dépend la Loi de cause à effet (karma).
    Pour cela, c'est sûr il faut aussi agir sur le plan physique en émettant des intentions "conscientes"... par exemple, émettre l'intention d'être relié le plus possible à son Soi (ou être intérieur ou partie divine ou comme vous préférez l'appeler). Il n'y a que dans le silence intérieur que se trouvent toutes les "réponses" et les guidances.

    Le "but" est de donner le plus possible "pouvoir d'expression" au Soi en nous.
    C'est vrai que les moments où on est relié à son Soi, on se sent léger comme un papillon et "insouciant" comme un enfant, et c'est génial !
    Mais il est difficile de se relier à son Soi suivant les situations qui se présentent, et les ressentis que nous en éprouvons sont la clé pour changer ces situations qui ne nous plaisent pas parce qu'elles ne sont pas en accord avec ce que notre Soi souhaite vraiment.
    Alors il faut je pense, de plus en plus prendre conscience du moment où nous avons un mauvais ressenti et changer notre regard sur ce qui provoque notre mauvais ressenti.
    Simplement en reconnaissant que si nous avons attiré une telle situation c'est parce que nous avons émis des vibrations en conséquence desquelles la Loi de résonance (Loi d'Attraction) a "répondu".
    Anne Givaudan nous "démontre" bien ce qu'il se passe sur les plans subtils en ce qui concerne les énergies que nous émettons qu'elles soient conscientes ou inconscientes...

    Je pense qu'à la base de tout il y a la Loi de résonance (je préfère ce terme plutôt que "Loi d'attraction", je ne sais pas pourquoi), et que c'est bien là-dessus qu'il faut travailler et être vigilant.
    Donc je disais que dans un premier temps il y a la reconnaissance de ce que nous créons et par le fait que nous reconnaissons quelque chose comme étant notre création nous avons donc le choix et le pouvoir de le changer.
    Pour changer cette expérience qui se présente et qui ne nous plaît pas, notre création donc, nous savons que si nous changeons notre état d'être intérieur nous changerons aussi ce qui se produit à l'extérieur (l'expérience que nous engendrons par projection).

    Donc comment est-ce qu'on élève nos vibrations afin d'élever également la qualité de nos expériences ? Se sentir bien... que fait-on quand on se sent bien ? On rit, on chante, on sourit, on écoute de la musique, on lit...
    Seulement il faut presque "se forcer" parfois parce que nous avons beaucoup de résistances en nous... mais je pense que plus nous allons avancer par un travail intérieur à nous relier à notre Source, et plus les "obstacles" s'amoindriront et disparaîtront parce que nous arriverons de plus en plus à ne plus y porter attention et nos vibrations changerons.

    Anne Givaudan dans ses ouvrages sur les Formes-Pensées explique ce qu'il se passe sur les plans subtils lorsque nous émettons des émotions et ce que nos énergies émisent deviennent.
    Nous sommes tous responsables de ce que nous émettons et le monde extérieur n'en est que le parfait reflet... que ce soit dans nos vies personnelles ou dans le reste du monde.

    Citation d'un ouvrage d'Anne Givaudan :

    "Qu'est-ce qu'un égrégore ? C'est avant tout un moteur, une masse d'énergie alimentée par toutes les pensées du même type qui circulent à la surface du monde" (Le Wesak)

    Qui est-ce qui émet les Formes-Pensées ? De quelle énergie partent-elles si ce n'est de nous ?

    Anne nous dit que : "En fait, un égrégore n'a pas de vie en soi mais uniquement parce qu'il est nourri des FP (Formes-Pensées) de chacun."

    Chacun de nos ressentis émet une énergie propre qui va, suivant l'intensité avec laquelle nous ressentons l'émotion en question, "grossir", prendre de l'ampleur et l'énergie ainsi formée va aller rejoindre d'autres "énergies" similaires vibratoirement, et l'ensemble de ces énergies forme donc un égrégore.
    C'est un cercle vicieux parce que si nous émettons des FP négatives, nous allons non seulement nourir l'égrégore correspondant vibratoirement à la même fréquence, et en plus de ça, des FP venant de l'égrégore peuvent "s'en détacher" et venir nous troubler lorsque même à d'autres moments nous nous trouvons dans un mauvais état d'être intérieur.
    C'est pour ça que je pense qu'il est important, et même primordial, de veiller à notre état d'être à chaque instant et d'apprendre à identifier clairement nos ressentis pour les transformer.

    Nous avons le "choix" de ne pas nous rendre compte mais nous avons aussi le choix de nous rendre compte du fonctionnement des choses et d'agir en conséquence...

    La Loi de l'Attraction et l'argent



    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • LES ESPRITS POSSESSIFS - Édith Fiore



    Alors voilà je viens ici vous parler d'un livre d'Edith Fiore, les esprits possessifs (Éditions Exergue). Non ne vous méprenez pas sur le titre affraid , ça parle simplement des cas de "squattage" d'une aura humaine par un esprit désincarné. Phénomène courant ! Twisted Evil
    Dans ce livre il est expliqué qu'il n'y a pas que le cas des personnes qui auraient "chopé" un esprit par le fait d'avoir pris une vilaine cuite drunken, d'ailleurs dans le livre il y a même des cas où les personnes n'auraient bu que deux verres…, ou pas d'alcool du tout d'ailleurs,  enfin, ne prenez pas peur non plus, c'est pas parce que vous aurez bu un apéritif ou deux que vous allez créer une brèche dans votre aura et vous trouver "squattés". L'alcool n'en est pas la seule ni la principale cause.
    Il y a même des gens qui sont "possédés" (enfin je préfère le terme "squattés") depuis l'enfance, par une voire plusieurs entités !! Shocked
    Bon, il y a aussi les cas de prise de drogues, traitements médicamenteux, fatigue au cours d'une maladie, un état de faiblesse général enfin bref, vous l'aurez compris je pense, un abaissement vibratoire en d'autres termes.
    Oui, il faut le savoir, il suffit d'être un peu en "mauvaise forme" à un moment donné… enfin il faut se rappeler également que rien n'arrive par hasard non plus… Il peut aussi s'agir parfois d'une espèce d'accord entre les deux âmes… qui n'ont pas conscience de la "stagnation" de leur évolution. pale

    Dans ce livre on trouve donc des "techniques" de dépossession (de personnes et de lieux) : ce sont des textes de ce que l'auteur dit avec ses mots à elle mais elle précise que l'on peut employer nos propres mots si on le ressent mieux ainsi.
    Il y est également indiqué la technique de la lumière blanche pour faire monter notre niveau vibratoire et se protéger. sunny
    Ce livre est fort intéressant et malgré que cette "psy" dise qu'elle n'y croit pas forcément elle-même, je la trouve quand même bien "savante", enfin je veux dire pas si "cartésienne" qu'elle voudrait le faire croire… Très bon livre ! I love you I love you I love you

    RESUME DU LIVRE (au dos de la couverture) :

    "Depuis toujours, les hommes ont cru à la possession. Est-elle une réalité ?
    Pour soigner des personnes atteintes de troubles psychologiques et psychosomatiques incurables, une psychothérapeute renommée s'est aventurée au-delà des frontières de la psychologie traditionnelle et a fait une découverte bouleversante : un nombre impressionnant de ses patients souffrent de possession ou d'obsession par des esprits désincarnés, un état qu'aucun traitement classique ne peut guérir.
    Dépressions, phobies, obsessions, comportements compulsifs, drogues… Ces troubles de la personnalité et bien d'autres peuvent être causés par des esprits qui, après leur mort, restent piégés dans les limbes du monde terrestre et s'incrustent dans le corps et la vie mentale des vivants.
    Les Esprits possessifs rapporte de nombreux cas vécus et présente en détail la méthode hypno thérapeutique d'Edith Fiore.
    - détecter la possession en soi et chez les autres ;
    - se protéger des entités possessives ;
    - libérer son habitat d'influences spirituelles néfastes ;
    - pratiquer une dépossession ;
    - et beaucoup plus.
    En établissant un pont entre les théories de l'inconscient et celles de la survie de l'âme après la mort, ce livre apporte une véritable révolution de la psychologie."


    Je vous propose maintenant un lien à visiter (vidéo) :

    http://www.wat.tv/video/esprits-possessifs-8vmg_8vmi_.html

    VISITEZ EGALEMENT CETTE PAGE, ça parle du phénomène :

    http://www.aqbv.org/centresourcevieguee5.html

    ET ICI (ça parle du livre) :

    http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=11838
    (les posts de Ludmilla).







    En complément :
    La seule guérison qui soit authentique, complète et durable consiste à savoir gérer soi-même sa santé sur tous les plans et à tout moment. L'éducation holistique correspond à apprendre à vivre en harmonie avec ses quatre corps : bien s'occuper de son corps physique par une alimentation végétale, vivante et variée, s'abstenir d¹excitants artificiels comme le café, l'alcool, le sucre et le sel raffinés, les médicaments chimiques et la cigarette, pratiquer assez d'exercice physique, veiller à disposer d'assez de temps de sommeil, apprendre à gérer ses émotions, à se délivrer des croyances limitées du cerveau gauche et à cultiver les fonctions du cerveau droit en pratiquant la visualisation, la méditation et le voyage intérieur pour se relier à ses guides de lumière et recevoir leurs messages de sagesse.

    ...Le matérialisme, cette sorte de religion qui ne croit qu'au monde de la matière et enseigne que la mort est la fin de la vie, rend ses adeptes totalement ignorants des réalités spirituelles. Du coup, ils ne savent pas comment traverser le bas astral pour gagner le haut astral, ce plan où les anges et les guides spirituels accueillent ceux qui ont quitté leur corps physique et viennent faire le point sur leurs expériences de vie.

    Le monde du bas astral contient de véritables monstres qui se nourrissent des émotions négatives des êtres humains. Ils se font aider, dans leur vampirisme démoniaque, par tous les individus qu'ils parviennent à infecter par des croyances matérialistes. Ils manipulent sans relâche les émotions négatives pour maintenir l'humanité dans un véritable esclavage mental et émotionnel. Pour assurer leur pouvoir, ils ont besoin que la confusion et le chaos règnent. Ils sont donc à l'origine des sociétés secrètes, des financements occultes des partis politiques, des financiers qui cherchent à imposer un gouvernement mondial, des militaires qui veulent tout régler par les armes, des scientifiques qui ont vendu leur âme aux industriels, des experts de tous ordres qui fonctionnent avec des idées intellectuelles privées de toute dimension spirituelle, des parents et professeurs qui enseignent aux enfants comment étouffer toutes leurs émotions pour devenir des robots, contrôlés par la raison et l'obéissance aux dogmes sociaux.

    ....Dès qu'un être humain perd sa connexion avec son âme, n'entend plus chanter dans son cœur la voix du divin, obéit aux autres plutôt qu'à son intuition profonde, croit aux idées matérialistes et n'extériorise plus ses émotions, il devient l'esclave des monstres du bas astral.

    Le propre de toutes les personnes infectées par les pensées limitées et les émotions refoulées du bas astral est qu'elles sont sûres d'avoir raison !
    Elles vivent dans le malheur, le mal-être, le stress, les conflits et les maladies, mais elles sont persuadées de savoir ce qui est bon pour tous et veulent constamment convaincre tous ceux qu'elles rencontrent de vivre selon leurs normes et leurs échelles de valeur ! Plus elles sont ignorantes des réalités spirituelles, plus elles sont intolérantes et cherchent à imposer leur loi à tous. Ce sont elles qui manielt la « peur des sectes » et pourchassent tous ceux qui ont une quête spirituelle ou s'intéressent aux médecines naturelles. Ce sont elles qui, par médias interposés, agitent les émotions des foules pour que tous vivent sans cesse dans un tourbillon de peur, de jalousie et de haine. Ce sont elles qui désignent régulièrement des « boucs émissaires » pour entretenir la colère du public. Ce sont elles qui choisissent de présenter seulement des informations négatives sur ce qui se passe dans le monde d'aujourd'hui afin de maintenir une vision dramatique et pessimiste de la vie sur terre. Ces personnes ne sont pas conscientes d'être au service des monstres du bas astral. Au contraire, elles sont persuadées d'agir pour le bien de l'humanité !

    ...Lorsqu'un individu a appris à extérioriser ses émotions à travers des gestes, des grimaces et des sons, hors de la vue d'autres personnes pouvant penser qu'il est fou, il pourra retrouver le chemin du Royaume des Cieux qui, comme l'a dit Jésus, est réservé à ceux qui « peuvent redevenir des enfants. » Les tout petits-enfants sont nos professeurs de gestion émotionnelle. Dès qu'ils ressentent une émotion, ils la font sortir de leur corps par une gestuelle naturelle non contrôlée par l'intellect. Les animaux, eux aussi, nous montrent comment ne pas refouler ses émotions mais les exprimer aussitôt.

    www.aqbv.org/centresourceviguee5.html

    La Loi de l'Attraction et l'argent





    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Alors voilà, il me semble important à l'heure actuelle de parler des dangers que comporte l'astral.
    Je veux surtout parler de toutes ces âmes errantes qui s'accrochent, qui « squattent » les auras.
    Mais tout d'abord, une petite introspection...

    Nous pouvons ressentir des choses, de la chaleur dans les mains, percevoir des ombres, des lueurs...
    Et nous pouvons toujours travailler avec n'importe quelle technique, ça reste un outil et aucun outil ne mène à la connaissance de soi, c'est-à-dire co-naître un état d'être, un état intérieur qui ouvre la conscience.
    Se re-connaître en Soi, c'est ça la connaissance. Mais chacun va là où sa conscience du moment le mène par rapport à sa recherche, l'évolution est un chemin personnel.
    Dans un premier temps je pense qu'il est donc important de prendre conscience de notre confusion intérieure.
    Cette confusion « résonne » en fait à l'ignorance de la manipulation de nos différents corps (émotionnel, mental, astral). Si on n'a pas de discernement c'est la confusion et dans cet état-là, notre recherche n'obtiendra que de la confusion, en bon reflet de ce que nous sommes...
    Souvent nous pensons « connaître » nos différents corps, mais la connaissance n'est pas intellectuelle et ces différents corps, nous devons apprendre à les discerner à l'intérieur de nous, puis à ressentir leurs interactions.
    Nous devons apprendre à nous observer.
    Ensuite il faut se poser les bonnes questions sur ce que l'on veut réellement. Parce ce que, si en fait ce qui nous intéresse est l'acquisition de certains pouvoirs, le fait de vivre des expériences paranormales et des sensations fortes, alors ça, c'est pas de la recherche spirituelle. C'est vrai qu'on (mister ego) peut en avoir « besoin » à un moment donné et en fait ce n'est ni bien ni mal, mais il faut savoir reconnaître que c'est de la nourriture pour l'ego qui cherche ainsi à exister d'une certaine manière. Il ne faut pas confondre la recherche de savoir et de pouvoir (en rapport avec l'ego) et la connaissance (en rapport avec l'Être). En fait il faut faire la différence entre une démarche personnelle (ego) et une démarche spirituelle (Être).
    C'est cette attention à Soi-même, cet état de vigilance qui permet le discernement intérieur et c'est un travail de chaque instant.

    Alors voilà il y a déjà un travail sur soi à faire pour se connaître avant de dire « je connais mes différents corps ». Et ça ne s'acquiert pas dans les livres, dans aucun livre.
    Apprendre à se (re)connaître intérieurement, ressentir le fonctionnement de nos différents corps, apprendre à reconnaître la manifestation des différents états de conscience qui émanent de ces corps :

    La conscience instinctive (animale), vient du corps physique, qui fonctionne organiquement.
    La conscience cérébrale, la pensée, vient du corps mental (monde des croyances).
    La conscience émotive (j'aime/j'aime pas) vient du corps émotionnel. C'est le corps émotionnel qui va « pousser » à écouter une musique douce s'il est équilibré, et violente s'il subit une influence de l'astral inférieur (squattage d'entités). Et c'est aussi le corps émotionnel qui peut induire une TROP grande sensibilité voire sensiblerie.

    Non conscients de ces trois corps inférieurs (physique, mental et émotionnel) on en subit les interactions et les désordres qui en résultent physiologiquement et psychologiquement, et le premier pas de la (re) connaissance de soi consiste donc à reconnaître en soi ces trois consciences dans leur fonctionnement.
    Souvent il n'y a que le corps physique qui est matériellement présent parce que le mental et l'émotionnel sont trop « occupés » et alors on est « absent », on occupe pas toujours notre véhicule terrestre d'où l'importance d'un bon ancrage (c'est vraiment très important pour être bien Présent dans nos corps).
    On a le corps physique qui agit de manière mécanique et automatique (par exemple pour manger), c'est du réflexe. Le corps émotionnel se laisse attirer par ce avec quoi il est en synergie (vibratoirement) et le corps mental juge, s'inquiète et etc. C'est là qu'il nous faut alors prendre conscience que nous sommes absents la plupart du temps, sortis de nos corps pour tremper dans l'émotionnel collectif (éggrégore).
    En fait, la plupart du temps nous fuyons une réalité qui ne nous plaît pas et nous vivons alors en dehors de nous-mêmes.

    Lorsque parfois il pourrait se produire des sorties du corps astral il est important de ne pas chercher à analyser ce qu'il se passe et ne pas voir là de phénomène paranormal exceptionnel mais seulement accepter l'expérience pour connaître intérieurement le pourquoi de cette manifestation.
    Chacun fait toujours l'expérience nécessaire dans sa conscience du moment, et ce qu'il faut éviter c'est de mentaliser les choses et de les entretenir émotionnellement. Et c'est notre corps astral inférieur qui expérimente et qui transmet les émotions et les images lors d'une sortie astrale...

    Par ailleurs il faut savoir aussi que nous seuls avons la possibilité de faire remonter des événements enfouis dans nos diverses consciences et ces éléments remontent en fonction de notre évolution et de l'élargissement de notre conscience au cours de notre vie (je fais référence au rebirth).
    Des choses remontent des profondeurs dans le silence intérieur, des choses à accueillir en soi, et lorsqu'on est en état de confusion, non alignés, non ancrés, les choses qui remontent des expériences passées, peuvent faire alors que nous pouvons nous trouver face à des formes-pensées que nous avons conçues ou alors aussi nous trouver face à des âmes non libérées du plan de l'astral terrestre et alors par télépathie on reçoit des informations qui ne nous appartiennent pas mais que nous ne sommes pas à même de discerner... parce que nous nous y identifions.
    Patience, j'arrive au sujet !

    Qu'est-ce que « l'astral » ? De « quoi » est-il composé ?
    La terre a un double, l'éther terrestre, qui a lui-même un double, l'astral. L'astral inférieur est l'un des niveaux vibratoires les plus proches de la terre et c'est là que « cheminent » les âmes errantes.
    Mais en fait, les différents plans de conscience s'interpénètrent et les premiers plans les plus proches de la terre forment une illusion trompeuse pour les âmes quand elles le traversent ainsi que ceux qui n'ont pas travaillé en eux leurs plans inférieurs et qui cherchent à s'y aventurer.
    Nous ne pouvons comprendre ces plans vibratoires que de l'intérieur, par ressenti de ces états de conscience. Pas par l'intellect.

    Lorsqu'une personne meurt, son corps astral va donc traverser ces plans de basses fréquences vibratoires mais suivant dans quel état de conscience elle se trouve au moment de sa mort il peut alors lui être difficile de se dégager de ces plans là. Elle devient alors ce qu'on appelle une « âme errante ».
    On dit aussi « fantôme » parfois mais pour moi il y a une différence, c'est qu'un « fantôme » c'est plutôt une espèce d'ecloplasme qui se forme avec des résidus d'énergies, une sorte de « mémoire » par exemple pour une mort violente par accident parfois il y en a sur le bord des routes, et ils « revivent » (répètent) le moment de la mort... enfin j'arrive même pas vraiment à bien exprimer, je trouve pas les mots qui collent bien à ce que je veux dire. Il me semble que ça s'appelle rémanence.

    Bon, il existe des âmes qui ne savent pas qu'elles ont quitté leur corps physique, qui ne savent pas qu'elles sont mortes, d'autres qui veulent rester attachées à quelque chose ou à quelqu'un, des âmes qui refusent de partir, des âmes qui sont appelées par spiritisme (et qui s'égarent à cause de ça) et il y a aussi des larves dans le bas-astral.
    Toutes ces âmes qui errent sont en grande souffrance et dans les cas de mort brutale ou pendant le sommeil (quand on a pas pu réaliser ce qui se passait) l'âme n'a pas eu le temps de « conscientiser » son passage et alors elle reste « bloquée » dans le moment qui précède sa mort. Comme cette âme ne sait pas qu'elle est « morte », alors elle se mettra à errer.
    Si par exemple une personne meurt en dormant, comme elle ne se sera pas rendue compte qu'elle a changé de vibrations elle va chercher à se réveiller et prendra pour un « rêve » ce qui se présentera à elle (y compris ceux qui seront venus la guider car ils viennent toujours et vont donc devoir attendre le changement de conscience de l'âme qu'ils veulent guider) et son errance va commencer. Mais les choses vont aussi dépendre de son niveau de conscience au moment de sa mort. Si la personne était athée alors elle risque de prendre peur et alors va fuir sans arrêt.
    Par contre si cette personne était, de son « vivant », consciente de ses autres corps et avait une certaine idée de ce qui se passe après la mort alors elle pourra suivre ses guides sans peur ni confusion. C'est son degré de conscience qui fait qu'une âme passe plus ou moins facilement, voire reste bloquée en errance dans les niveaux vibratoires inférieurs.

    Une personne qui se suicide conscientise rarement son passage à cause de l'obsession à réussir son acte et une fois morte cette personne continuera à être obsédée par la réussite de son suicide parce qu'elle ne s'est pas rendue compte de son changement vibratoire. Alors si jamais elle investit quelqu'un, elle le poussera à répéter son geste, celui sur lequel elle portait toute son attention avant sa désincarnation...
    Il existe donc plusieurs « types » d'âmes errantes et ce qui les « distingue » c'est l'état d'être dans lequel donc elles se trouvaient au moment de leur mort et ce qu'elles croyaient de leur « vivant ».

    Il y a des âmes qui ont compris ce qui leur arrivait quand elles sont mortes, mais qui se sont laissées saisir par la peur et la confusion... mais aussi ce peut être des âmes qu'on a cherché à « rappeler » (spiritisme). En fait, quand une âme quitte son corps physique en mourant donc, il y a un processus qui peut être plus ou moins long, processus de « purification » pendant lequel il ne faut pas la déranger, parce que si on la rappelle, sa conscience va alors redescendre dans le plan terrestre (attirée par les appels de ceux qui veulent de ses nouvelles) et en faisant cela, eh bien elle est forcée de traverser des plans inférieurs dans lesquels elle risque de se perdre.
    La communication avec les défunts existe mais il ne faut pas les solliciter ! Cela retarde l'évolution de l'âme qui est partie, cela l'empêche de poursuivre son évolution dans une autre conscience.
    Le chagrin est humain bien sûr, mais c'est toujours avant tout sur nous-même que nous pleurons. Il faut avoir le courage de laisser ceux qui nous ont quitté, les laisser partir.
    Même pour les âmes desquelles on pourrait penser qu'elles ne risquent rien parce que de leur « vivant » elles avaient compris certains processus (purification des désirs, émotions, etc), même pour ces âmes-là il existe le risque de se perdre parce que cela les force à être confrontées à des émotions, des formes-pensées, et elles risquent aussi de rencontrer des âmes qui peuvent chercher à les dévier de leur chemin de retour à la lumière, qui vont chercher à les perdre. Enfin bref, elles risquent en fait de s'enfermer pour un temps dans un plan inférieur à cause de l'attraction terrestre (des personnes refusant leur deuil).

    Bon, d'autre part, le libre arbitre existe toujours, et une fois le passage effectué, l'âme a un choix : celui de poursuivre la lumière, ou bien celui de suivre ses désirs...
    Faites attention si vous pratiquez le spiritisme, car l'astral est également peuplé de ce qu'on nomme communément « larves », qui ne sont que des résidus de conscience habitées par des charges émotives violentes de haine, jalousie, pouvoir, etc. Ce sont elles qui nourrissent et manipulent les âmes qui se sont perdues...
    Ce sont aussi ces consciences larvées qui vont pousser les vivants à voler, se droguer, tuer et j'en passe, car ce sont des consciences intelligentes et donc capables de grandes manipulations. Elles se foutent parfaitement du véhicule physique qu'elles vont emprunter à travers les corps émotionnel et/ou mental de l'humain terrestre. Ces consciences-là n'ont absolument aucun mal à se faire passer pour qui que ce soit lors de séances de spiritisme.
    Mais, croyez-vous, sincèrement, que des Êtres de Lumière, des Pures Entités qui se sont réalisées dans la Grande Conscience, vont venir servir nos petits egos pour nous dire que nous sommes bien gentils et que là-haut tout est beau ???!
    Alors faut-il que la souffrance de celui ou celle qui va chercher ce genre de communication soit assez grande au point de ne plus avoir la force pour chercher en lui-même ce dont il a besoin !
    Celui qui est perdu dans sa confusion ne peut qu'être le jeu des forces auxquelles il va s'adresser !
    On ne peut communiquer avec ce que l'on appelle « les Grands Êtres » par le biais de notre petit moi !
    On ne communique pas avec ces Êtres de Lumière, on communie ! Et c'est dans le silence profond de son coeur (et uniquement) que se fait cette communion !

    Pour en revenir aux âmes errantes, il y a des manifestations particulières qui peuvent nous indiquer que l'on est la « proie » d'une âme errante car nous pouvons ressentir leur manifestation dans nos corps physique éthérique : par la sensation d'un très grand froid, un courant glacial. Cela (ce froid) indique qu'en fait une ou plusieurs entités cherchent à se fixer sur notre corps éthérique, ce qui va l'affaiblir. Nous aurons donc comme résultat un affaiblissement général, parfois avec des courbatures comme un état grippal mais sans grippe, sans « justification » (si par exemple on a pas fait non plus d'efforts physique).
    Certaines personnes peuvent ressentir comme un « plane », comme si elles avaient la gueule de bois (à moins qu'elles aient pris une cuite ou fumé un joint...). Mais bon, quand il n'y a pas de raison à ressentir une « gueule de bois », il peut s'agir éventuellement d'une âme errante partie lors d'une overdose de drogue, alcool ou médicaments. Pour d'autres ça pourra être des douleurs bizarres, inexpliquées, les manifestations possibles sont nombreuses, tout dépend en fait de ce que l'âme errante a ressenti lors de son passage...
    Une personne plus sensible ou plus fragile à cause d'une grande fatigue ou d'une longue maladie pourra les ressentir presque physiquement, ressentir leur poid sur le lit (ça m'est déjà arrivé), voir des ombres, les entendre chuchoter, fermer une porte, etc.

    On peut également ressentir des manifestations dans le corps émotionnel par des angoisses de mort, des peurs de se rendre dans certains lieux, de rencontrer certaines personnes et certaines situations (enfin bref, différentes phobies) si nous avons affaire à une âme n'ayant pas « conscientisé » son passage et qui est donc restée dans la peur de mourir (les âmes qui sont restées bloquées sous le choc émotionnel brutal de leur départ et continuent de vivre la peur). Bon, si vous avez de telles manifestations il faut tout de même avant tout faire les bilans médicaux nécessaires pour voir si ce ne sont pas des désordres vous étant propres... (pas de panique !).

    On peut aussi les ressentir dans le corps mental qui ressentira alors des pulsions à manger ou boire des choses qu'on n'aime pas habituellement, à se droguer ou consommer d'autres substances nuisibles, ressentir des pulsions suicidaires (dans le cas d'une âme qui se serait suicidée et qui revivrait sans arrêt son suicide car dans ce cas elle reste obnubilée à réussir son geste et pour ça elle poussera quelqu'un encore dans son véhicule terrestre, à le reproduire).
    Attention aux penchants pour les drogues et l'alcool qui sont des portes ouvertes à des âmes dangereuses !
    D'autres personnes pourront éventuellement être sujettes à un état de vide, amnésique et confus.
    Si plusieurs âmes occupent le corps mental, elles chercheront chacune à s'en servir pour leurs besoins et la pauvre personne squattée pourrait être sujette à des tiraillements intérieurs et des indécisions permanentes qu'elle ne comprend pas...

    Au niveau du corps spirituel, on pourrait subir une « mainmise », c'est-à-dire que certaines personnes n'ont envie que de pouvoir, de sensations et de manifestations psychiques et alors au lieu de faire un réel travail sur elles-mêmes, une réelle prise de conscience de qui elles sont, elles se laissent alors illusionner par des âmes du bas-astral (toujours garder sa propre liberté de pensée !). Attention aux entités faussement lumineuses...

    Alors en bref voilà, nous avons plusieurs corps et chaque corps peut abriter une ou plusieurs âmes errantes (qu'elles soient neutres ou dangereuses)...

    Pour moi il est clair qu'il est important de bien se connaître dans tous nos fonctionnements et donc nos différents corps afin d'avoir le meilleur discernement possible face à certaines choses et afin de ne pas être entravés (en tout cas le moins possible) dans notre évolution.
    Et ça, ça s'apprend en s'observant, en étant à l'écoute de soi.

    Je pense qu'il faut se réveiller un peu et prendre conscience de tous ces égrégores qui nous manipulent, élever de plus en plus nos vibrations c'est très important afin de ne pas attirer certaines choses et surtout, se souvenir toujours que tout est en nous et pas à l'extérieur même si certains outils peuvent parfois aider à un moment donné, les choses sont toujours à puiser en nous-mêmes. Là est la Source, et pas ailleurs car de toute façon il n'y a pas d'ailleurs... il n'y a pas d'autre lieu, il n'y a que différents niveaux de conscience.

    En ce qui concerne la protection eh bien il n'y a à mon sens que se fortifier énergétiquement.
    Si l'aura n'a pas de brèche, aucune prise n'est possible.
    Mais seul le travail intérieur apporte le discernement et la connaissance et toute maîtrise n'est jamais acquise, c'est un travail de chaque instant, la vigilance à rester connecté, ancré à Soi. Travailler à la non-identification émotionnelle (le détachement des émotions).
    Ceci aide à fortifier l'aura et la seule protection reste une aura sans faille.

    Pour la libération des âmes on peut avoir de l'aide par la prière et la visualisation. Pour plus de renseignements voir l'ouvrage d'Edith Fiore, « les esprits possessifs » (rubrique Livres) : http://la-vie-sereine.eklablog.fr/livres-interessants-c237790

    La Loi de l'Attraction et l'argent


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire

  • Les Quatre Accords Toltèques ont introduit un code de conduite simple mais puissant pour atteindre la liberté personnelle et le vrai bonheur.
    La Pratique de la Voie Toltèque nous permet d'aller encore plus loin sur cette route qui mène à recouvrer pleinement la conscience et la sagesse de notre véritable moi.
    C'est un must non seulement pour ceux qui ont lu le premier livre de don Miguel, mais pour quiconque se sent prêt à laisser derrière lui ses souffrances et à maîtriser l'art de vivre dans notre état naturel : le bonheur.

    Vous trouverez en particulier :

    - Comment briser la domestication qui nous maintient prisonnier de la peur ;
    - Des clés pour recouvrer sa volonté, sa foi et la puissance de sa parole ;
    - Des idées et des outils pratiques pour devenir maître de sa propre vie ;
    - Un dialogue avec don Miguel à propos des Quatre Accords ;
    - Des témoignages de personnes ayant appliqué les Quatre Accords.


    "Les Quatre Accords sont un outil de transformation qui vous conduit à cesser de juger, en particulier de vous juger vous-même, et à commencer à mettre en pratique un autre mode de vie. Ils vous conduisent à ne plus vivre dans la culpabilité,, la honte et le rejet de soi ; ils vous aident à briser les accords limitant l'expression de votre créativité, et à les remplacer par de nouveaux accords facilitant la manifestation de votre amour".


    "... Ce n'est pas ce qui vous arrive qui vous rend heureux ou malheureux, mais la façon dont vous choisissez d'y réagir".


    "Dès l'instant où vous vous acceptez, les choses se mettent à changer pour le mieux. En devenant conscient et en cessant de vous juger, vous vous êtes déjà amélioré".




     

    Voici quelques extraits :


    Question (à don Miguel) : Si nous pratiquons les Quatre Accords Toltèques, quels signes nous indiqueront que nous changeons ?

    Don Miguel : Tout d'abord, vous verrez des changements dans votre vie personnelle, y compris dans la manière dont vous vous jugez et dont vous exprimez votre culpabilité, votre honte, votre colère, votre jalousie. Vous pouvez mesurer vos progrès à l'aulne de votre bonheur. Si vous êtes heureux, si vous vous sentez bien, cela signifie que vous avez beaucoup progressé. Vous pouvez considérer avoir évolué lorsque vous n'avez plus peur de dire la vérité, que vous êtes capables de dire "Je veux ceci et non cela", ou encore lorsque vous ne dites plus "A quoi bon essayer ? Cela ne marchera jamais, j'échoue toujours".
    Bien entendu, vous aurez besoin de miroirs pour vous voir, et les meilleurs miroirs sont les personnes qui vous remettent en question. Exemple : vous avez un problème avec votre patron, au travail, et la situation est peut-être la même qu'auparavant, mais désormais vous réagissez de façon moins dramatique ; vous avez moins de réactions aux points de vue des autres et à leur poison. Vous êtes heureux, même avec ce patron-là.
    Les défis de la vie vous aident à évaluer vos progrès. Si vous ne rencontrez aucun défi, comment savoir si vous avez évolué ? C'est l'action-réaction qui dénote le changement. Il ne s'agit pas de dire "ça, je le sais". On se fiche de savoir si vous avez ou non quelque chose. Ce qui est le plus important, c'est d'agir, d'être vivant, d'être vous-même.


    Question : Lorsque j'ai lu les QAT (Quatre Accords Toltèques) pour la première fois, j'étais très excité d'en appliquer les principes dans ma vie. Mais maintenant, je regarde autour de moi et je vois les gens qui vivent dans leur propre enfer, et je trouve cela décourageant. Comment garder mon enthousiasme tout en étant entourée de personnes encore prisonnières d'un vieux rêve ?

    Don Miguel : Si vous connaissez les QAT, vous savez désormais que vous ne devez pas faire une affaire personnelle de la façon dont les autres rêvent ; vous savez que leur rêve n'a rien à voir avec vous. Mais si vous voulez vraiment aider les autres, vous pouvez partager les QAT avec eux. S'ils connaissent votre mythologie personnelle et s'ils sont d'accord avec vous, vous pourrez bientôt partage cette conscience et avoir des accords qui vous soutiennent mutuellement. Mais s'ils n'ont pas cette conscience, ils n'essaieront jamais de changer et ce n'est pas à vous de tenter de les changer.


    Question : Je fais de mon mieux pour ne pas réagir personnellement. Je comprends qu'il ne s'agit pas de moi, mais quand les gens me critiquent ou disent des paroles blessantes, je me sens quand même vraiment mal. Où est mon erreur ?

    Don Miguel : Vous ne commettez pas d'erreur. Vous vous sentez comme cela parce que vous croyez ce qu'ils disent, parce que vous alignez vos croyances sur les leurs. Ce que les autres disent ne vous affecte que si vous y croyez.
    Imaginez que vous êtes un enfant et que vous commettez une petite erreur qui énerve votre père. Vous ne savez même pas quelle est cette erreur, mais votre père est en colère et il dit "Tu es stupide ; tu devrais avoir honte de toi". Vous êtes d'accord avec votre père et vous mettez votre foi dans cet accord ; vous y croyez à 100%, sans l'ombre d'un doute.
    Vous grandissez et maintenant vous vous dites "Je suis intelligente ; ce n'est pas vrai que je sois stupide". Mais lorsque quelqu'un vous dit : "Ce que tu as fait était stupide ; tu devrais avoir honte de toi", vous y réagissez immédiatement par la colère, car vous avez cru ce que cette personne vous a dit. Vous avez gardé ce savoir dans votre tête, cet accord selon lequel il est vrai que vous soyez stupide. Plus tard, lorsque quelqu'un touche cette écharde, vous y réagissez avec beaucoup de douleur émotionnelle. Mais si vous ne croyez pas ce que l'on vous dit, vous ne réagissez pas. Ou vous riez.
    Si vous croyez en votre valeur et que quelqu'un vous dise "Tu ne mérites pas cela", cela ne vous affecte pas parce que vous n'y croyez pas. Vous êtes d'accord sur vos mérites, alors vous riez et vous dites "Oui, oui, c'est cela", mais vous n'y croyez pas. Et comme vous n'y croyez pas, cela ne vous affecte pas.


    Question : J'essaie toujours de faire de mon mieux, mais que dois-je faire lorsque quelqu'un me demande de faire quelque chose que je n'ai pas envie de faire ou que je suis trop fatigué pour faire ? Comment faire de mon mieux quand je suis épuisé ou que j'ai simplement besoin de temps pour moi ? J'ai l'impression que je me déçois toujours moi-même ou alors quelqu'un d'autre.
    Don Miguel : Premièrement, vous devez être honnête avec vous-même et déterminer si vous voulez faire ce que l'on vous demande. Si vous ne le voulez pas, et qu'il vous est possible de ne pas le faire, soyez simplement honnête et trouvez la manière la plus facile de dire : "Je ne le ferai pas". Parfois, bien sûr, cela n'est pas possible. Vous avez peut-être un contrat avec quelqu'un, ou vous sentez que vous devez faire telle chose car vous savez que cela vous fera progresser dans votre vie.
    Dans ces cas-là, au lieu de croire que vous ne voulez pas faire cette chose, à vous de changer vos croyances, de créer le désir et de faire ce que vous devez faire. Utilisez votre raison, votre savoir, et dites-vous : "Oui, je veux le faire", et expliquez-vous pourquoi c'est bon pour vous de le faire, même si vous n'en avez pas vraiment envie. A ce moment-là, vous ferez de votre mieux, mais il vous faut tout d'abord changer vos pensées, modifier vos actes, car quoi que vous fassiez, il y aura une réaction.
    Si vous n'aimez pas faire telle chose, et qu'en l'évitant vous n'allez qu'aggraver votre situation, alors vous n'êtes pas vraiment impeccable. Si vous avez un problème, il vaut mieux y faire face, même si vous n'en avez pas envie, et faire de votre mieux. Une fois que c'est fait, vous n'avez plus besoin de vous en soucier.


    Balançoire


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • LE NON DÉSIRÉ - Daniel Meurois
    Rencontre avec l'enfant qui n’a pas pu venir (Paru en septembre 2002)


    Après l'immense succès connu par "Les Neuf Marches", Daniel Meurois se penche une nouvelle fois sur les rouages subtils de la naissance et de la vie.
    Si, avec "Les Neuf Marches", on a découvert, il y a quelques années, le chemin qu'emprunte une âme pour s'incarner, on ne savait toujours pas ce que vit un être qui ne parvient pas à venir au monde.
    En termes simples et précis, c'est tout le problème de l'avortement, des fausses-couches, des morts prématurées et des malformations qui est abordé dans cet ouvrage.
    Avec la méthode de travail qui lui est propre, l'auteur s'attache donc ici à aller à la rencontre de quelques âmes face auxquelles, pour des raisons diverses, des corps maternels se sont fermés… ou n’ont pas pu s’ouvrir.
    Comment ces âmes ¨non désirées¨ ont-elles vécu et compris le rejet ? Leur souffrance a-t-elle un sens ? Enfin, de part et d'autre du rideau de la vie, comment dès lors se reconstruire… puis construire ?
    Explicatif et déculpabilisant tout en demeurant responsabilisant, "Le Non désiré" a le mérite d'aborder d'une façon totalement nouvelle et aimante quelques-unes des épreuves les plus intimes qui puissent toucher aujourd'hui un nombre croissant de femmes… et de couples.
    À travers un foisonnement de détails et de réflexions, Daniel Meurois nous livre là, encore une fois, une somme d’informations sans précédent.
    Un guide apaisant pour mieux dépasser des blessures banalisées, cachées et trop souvent niées.


    POUR UNE MISE EN COEUR...


    Oui, pour une mise en coeur... Voilà les premiers mots qui sont venus se glisser directement sous ma plume en préambule à cet ouvrage. Comment, en effet, aborder d'une autre façon un témoignage de cette nature ?

    Rendre compte de l'itinéraire intérieur de ceux qui vivent ce qu'on appelle pudiquement l'interruption volontaire de grossesse, parler du questionnement que suscitent les fausses-couches et les malformations, c'est assurément emprunter soi-même une route difficile.

    De fait, tout au long de la rédaction de presque 200 pages du "Non désiré", j'ai constamment eu la sensation de faire de l'équilibre sur une corde tendue au-dessus du vide ou, en d'autres termes et sans mauvais jeu de mots, de "marcher sur des oeufs". Lorsque l'on traite de thèmes aussi intimes que ceux exposés dans ce livre, on prend le risque de toucher chez nombre de lecteurs des blessures profondes ou même encore à vif.

    Si je me suis cependant lancé dans cette direction, c'est parce qu'il m'est apparu évident que l'on ne traite pas une plaie ou une souffrance en détournant simplement notre regard de sa réalité. On la cicatrise, on la guérit, on la dépasse en osant se placer face à elle sans la nier, sans en avoir peur. On ne la traite, certes pas, par l'oubli ni par les lamentations et la pitié que celles-ci induisent mais, au contraire, par sa compréhension et par l'apprentissage de la compassion.

    Pour que ce témoignage soit réalisable, il était, bien sûr, indispensable qu'une main me soit tendue "d'en-haut". Il fallait qu'il y ait un ou des êtres qui me prêtent leur concours, c'est-à-dire qui m'acceptent comme spectateur respectueux de leurs faiblesses et de leurs forces tout au long de leur expérience de rejet. Il fallait surtout une âme mûre et beaucoup plus lucide que la moyenne qui m'ouvre à sa vie intime, qui m'invite à la saisir à la façon d'un fil conducteur.

    Celle-ci s'est présentée à moi sous le nom de Florence. Je l'ai suivie entre les mondes, hors de mon corps et selon le même mode rigoureux de travail que la Rebecca des "Neuf Marches", il y a quelques années.

    Ce chemin de complicité, pas toujours facile à parcourir, s'est étiré sur un peu moins de six mois... Le temps qu'il lui fallait, à elle, pour fleurir à nouveau, et le temps aussi qui m'était nécessaire, à moi, pour trouver les mots justes.

    Car, ainsi que vous en jugerez, je me suis appliqué, comme toujours, à la plus grande des fidélités dans la retranscription des propos rapportés dans les pages de ce livre. Ceux-ci ne prétendent pas faire oeuvre littéraire. C'est d'abord le témoin attentif qui s'est exprimé à travers eux. Je les ai surtout voulu les plus simples et les plus directs possible, tels qu'ils sont sortis du coeur qui les formulait.

    Que l'on ne s'y trompe pourtant pas, derrière leur apparent dépouillement se cachent souvent des vérités bien plus profondes qu'il n'y paraît... Des vérités qui peuvent demander une certaine gymnastique intérieure ainsi que des horizons sans frontière, si on veut vraiment pénétrer leur sens.

    Parler de la problématique des avortements, de l'amertume des fausses-couches et des interrogations souvent douloureuses de tout ce qui est lié aux naissances difficiles exige de l'authenticité, de la précision, du concret et, évidemment, une bonne dose d'amour. Ce sont là les outils avec lesquels j'ai travaillé.

    La précision et le sens du concret ne sont absolument pas, en ce qui me concerne, incompatibles avec les notions métaphysiques. Il n'était, par ailleurs, pas concevable ni souhaitable de contourner ces dernières dans leur aspect parfois déstabilisant, si je voulais pouvoir offrir une vision des choses sortant du traditionnel contexte médical, social, psychologique, religieux ou simplement moral.

    J'ai voulu saisir la vie le plus près possible de son essence, dans ces mondes que l'on s'acharne officiellement à nier mais où les vraies cartes se distribuent avec leurs comment et leurs pourquoi.

    Il me faut enfin remercier tout particulièrement ici Florence pour la simplicité, le naturel et la force avec lesquels elle s'est livrée. C'est incontestablement grâce à elle et à son intensité que j'ai l'espoir d'avoir fait oeuvre novatrice et utile avec "Le Non désiré".

    Je sais en cet instant que son âme se joint à la mienne afin que de nouvelles fenêtres de compréhension, de respect et de tendresse s'ouvrent sur la Vie.

    Daniel Meurois




    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les neuf marches - Anne Givaudan et Daniel Meurois
    Histoire de naître et de renaître

    Après avoir longuement investigué les univers de l'après-vie, Daniel Meurois et Anne Givaudan ont aujourd'hui la possibilité de se pencher sur ce qu'on pourrait définir comme étant le monde "d'avant la naissance".
    A l'aide de la méthode de projection de conscience qui leur est familière, ils ont suivi pendant 9 mois de grossesse, l'itinéraire de Rebecca, une âme qui s'apprête à revêtir un corps de chair.

    Jour après jour, ils ont fidèlement noté les métamorphoses que vit l'âme qui s'incarne.
    Leur témoignage s'attache donc à retracer les diverses mutations à la fois psychiques et physiques que chacun connaît dans le ventre maternel et dans les mondes qui y mènent.

    C'est par conséquent un nouveau regard qui est proposé ici sur la vie foetale ainsi que sur le processus de la réincarnation.

    D'une écriture simple et directe, ce livre, par son originalité et la somme d'informations qu'il offre, parlera sans nul doute, non seulement à ceux qui s'apprêtent à donner naissance à un enfant ou qui l'on déjà donnée, mais aussi à tous ceux pour qui la vie est une perpétuelle source d'émerveillement.

    Un best-seller international qui a su toucher une multitude de parents et d'intervenants du monde médical.

    Extrait


    On a évidemment souvent parlé de la Naissance et du mystère de l'incarnation. Sans doute a-t-on, d'ailleurs, écrit une infinité de volumes sur le sujet. Notre but n'était certes pas d'en ajouter un de plus afin d'apporter notre propre quote-part à une somme déjà impressionnante d'informations tant psychologiques, religieuses que biologiques.

    Ce livre résulte tout simplement d'une expérience dont le moins que l'on puisse dire est qu'elle mérite l'épithète d'étrange... Une expérience que nous n'avons pas recherchée mais qui s'est offerte à nous spontanément et que nous nous sommes scrupuleusement attachés à relater au jour le jour.

    Jusqu'à présent, notre faculté naturelle à provoquer la décorporation (voyage astral) nous a amenés à investiguer les "mondes de l'après-vie" ainsi que d'autres univers plus subtils encore.

    Cependant, jamais les circonstances ne nous avaient permis d'entreprendre pleinement le voyage "inverse", c'est-à-dire celui qui mène des mondes de lumière vers la Terre.

    Expliquons-nous. En termes clairs, nous avons été sollicités afin de suivre, pas à pas, l'itinéraire d'un être en train de s'incarner.

    Que se passe-t-il au juste pour une âme qui s'apprête à prendre un corps de chair et qui fait donc sien le ventre d'une mère ? Par quelles phases d'évolution passe-t-elle ? Comment son psychisme se modifie-t-il ? Que se passe-t-il au niveau de son fœtus et que les yeux physiques ne perçoivent pas ?

    Autant de questions que les neuf mois nécessaires à la rédaction de ce livre permettent, entre autres, d'aborder.

    Disons-le d'emblée, nous n'avons pas choisi l'âme qui s'incarne et qui demeure bien évidemment le centre de ce travail. Celle-ci s'est présentée à nous, en quelque sorte "mandatée" par une Volonté lumineuse. Peut-être d'ailleurs ne la rencontrerons-nous jamais physiquement.

    Il ne s'agit pas d'un être exceptionnel destiné à marquer son temps. Le jeu aurait été faussé. Il ne s'agit pas non plus d'une âme encore engluée dans tous les pièges de la matérialité. Selon ses propres termes, elle est seulement une goutte parmi des milliers et des milliers d'autres qui ont compris que "la véritable force et le germe de toute vérité résident dans le coeur". Son but est de Servir.

    Les informations qu'elle nous a fournies pendant toute la grossesse de sa mère, sa propre métamorphose et celle de l'embryon puis du foetus qu'elle a appris à habiter ne constituent donc pas les enseignements d'un Maître de Sagesse. Leur valeur est tout autre. Nous la qualifierions d' "humaine" au sens noble et enrichissant du terme. C'est à ce titre qu'elle nous a touchés en tant que témoins et parfois aussi un peu acteurs de son aventure.
    Car il s'agit bien ici d'une aventure que de naître ou de renaître en conscience à la Terre.

    S'il aborde bien évidemment un certain nombre de sujets métaphysiques dont celui de la réincarnation, ce livre, on l'aura sans doute déjà deviné, n'est ni un traité d'ésotérisme ni un récit répondant à une mode "nouvel âge".

    Il ne veut être qu'un reportage, dénué d'artifices, mais tout vibrant d'une certaine lumière qui mène au respect de la Vie et à la conscience de la chance que celle-ci représente. C'est cette lumière que nous avons tenté de recueillir puis de refléter aussi fidèlement que possible.

    Si les pages de ce livre parviennent à faire éclore un peu plus d'amour, de tendresse et de joie à la surface de ce monde, alors elles auront chanté juste.

    Anne Givaudan & Daniel Meurois

    (est sorti en poche, chez j'ai lu ; 218 pages)




    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Voici une liste de livres de Daniel Meurois et Anne Givaudan classés sur les différents sujets dont ils traitent (en gras) :

    Pour ceux qui s'intéressent à la vie et l'enseignement du Christ :

    - DE MÉMOIRE D'ESSÉNIEN (Le Passe Monde)
    - CHEMINS DE CE TEMPS-LA (Le Passe Monde)
    - VISIONS ESSÉNIENNES (Le Passe Monde)
    - ENSEIGNEMENTS PREMIERS DU CHRIST (Le Passe Monde)
    - PAR L'ESPRIT DU SOLEIL (Ed.SOIS)
    - L'ÉVANGILE DE MARIE-MADELEINE (Le Passe Monde)
    - CE CLOU QUE J'AI ENFONCE (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent au voyage astral et surtout au monde astral :

    - RÉCITS D'UN VOYAGEUR DE L'ASTRAL (Le Passe Monde)
    - TERRE D'ÉMERAUDE (Ed.SOIS)

    Pour ceux qui veulent savoir tout ce qu'une âme vit durant les 9 mois du processus d'incarnation :

    - LES 9 MARCHES (Ed.SOIS)
    - LE NON-DÉSIRÉ (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui veulent savoir ce que vit une âme qui meurt d'une maladie grave (cancer) :

    - CHRONIQUES D'UN DÉPART (Ed.SOIS)

    Pour ceux qui veulent savoir ce qu'une âme vit à cause du suicide :

    - LA RUPTURE DE CONTRAT (Ed.SOIS)

    Pour ceux qui s'intéressent à la vie extraterrestre :

    - ALLIANCE (Ed.SOIS)
    - WALK-IN (Ed.SOIS)
    - VU D'EN HAUT (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent au monde de Shambhalla (la Terre creuse, les Maîtres de Sagesse) :

    - VOYAGE A SHAMBHALLA (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent à la vie du pharaon Akhénaton :

    - LA DEMEURE DU RAYONNANT (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui pratiquent ou souhaitent pratiquer les lectures d'auras et les soins esséniens :

    - LES ROBES DE LUMIÈRE (Le Passe Monde)
    - LECTURES D'AURAS ET SOINS ESSÉNIENS (Ed. SOIS)
    - FORMES-PENSÉES Tome 1 et 2 (Ed.SOIS)
    - AINSI SOIGNAIENT-ILS (Le Passe Monde)
    - LES MALADIES KARMIQUES (Le Passe Monde)
    - CE QU'ILS M'ONT DIT (Ed.Le Passe Monde)
    - NOS MÉMOIRES - DES PRISONS OU DES AILES (Ed. SOIS)

    Pour ceux qui veulent approfondir leur connaissance de Dieu :

    - COMMENT DIEU DEVINT DIEU (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent à la signification profonde du WESAK :

    - WESAK (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent à comprendre mieux qui sont les animaux :

    - LE PEUPLE ANIMAL (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent aux révélations faites sur le gouvernement mondial et le principe sur lequel il repose :

    - CELUI QUI VIENT (Tome 1) (Ed. SOIS)
    - DOSSIERS SUR LE GOUVERNEMENT MONDIAL - Celui qui vient Tome 2 (Ed. SOIS)

    Pour ceux qui s'intéressent à la vie et l'après-vie de St LOUIS :

    - LOUIS DU DÉSERT - Tome 1 et 2 (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui s'intéressent à François d'Assise :

    - FRANÇOIS DES OISEAUX (Le Passe Monde)

    Pour ceux qui veulent comprendre ce qu'est le monde de l'Akasha et les lectures dans les annales akashiques (moyen par lequel Daniel et Anne peuvent lire dans la mémoire du temps) :

    - LES ANNALES AKASHIQUES (Le Passe Monde)

    ATTENTION : certains des livres de Daniel Meurois encore en librairie sous le nom des Editions Le Persea seront dès leur prochaine réimpression réédités aux Editions Le Passe Monde. Je n'ai indiqué dans la liste dessus que Le Passe Monde car les Editions Le Persea n'existent plus.

    Source : forum essania

    La Loi de l'Attraction et l'argent


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • De quel côté de votre parapluie avez-vous laissé vos chaussures ?

    Un disciple qui avait pratiqué la méditation pendant un certain temps vint voir Ikkyu, son maître. Comme il pleuvait, il laissa ses chaussures et son parapluie à l'extérieur et entra. Lorsqu'il eut présenté ses respects, le maître lui demanda de quel côté de ses chaussures il avait laissé son parapluie.

    Eh bien ! En voilà une question…? Vous ne vous attendez pas à ce que les maîtres posent de telles questions idiotes; vous vous attendez à ce qu'ils vous questionnent sur Dieu, sur la montée de la kundalini, l'ouverture des chakras ou sur les lumières dans votre tête. L'on pose des questions sur des choses importantes, occultes, ésotériques ! Mais Ikkyu a posé une question très ordinaire. Aucun saint chrétien ne l'aurait posée, aucun moine jaïn ne l'aurait posée, aucun swami hindou ne l'aurait posée. Elle ne peut être posée que par celui qui est vraiment avec Bouddha, en Bouddha; qui est véritablement lui-même un Bouddha. Le maître lui demanda de quel côté de ses chaussures il avait laissé son parapluie. Quel rapport ont les chaussures et les parapluies avec la spiritualité ?

    Si l'on vous avait posé la même question vous vous seriez senti gêné. Quel genre de question est-ce là ? Mais il y a dans cette question, quelque chose d'une immense valeur. S'il avait interrogé sur Dieu, sur votre kundalini ou sur les chakras, cela aurait été une bêtise sans aucune signification.

    Le disciple ne pouvait pas se souvenir. Qui se donne la peine de se souvenir où il a mis ses chaussures et de quel côté de ses chaussures se trouve son parapluie; à droite ou à gauche ? Qui s'en donne la peine ? Qui porte tant d'attention aux parapluies ? Qui pense aux chaussures ? Qui est si attentif ? Mais cela a suffit; le disciple fut refusé. Ikkyu lui dit: “Va et médite encore pendant sept ans”. “Sept ans !” s'exclama le disciple, “rien que pour cette petite faute ?” “Ce n'est pas une petite faute” dit Ikkyu; “les fautes ne sont ni petites ni grandes, simplement tu ne vis pas encore dans un esprit méditatif, c'est tout. Retournes et médites pendant encore sept ans puis reviens”.

    Voilà le message essentiel:  soyez attentif, vigilant à tout et ne faites pas de distinction entre les choses; que ceci est futile, que ceci est spirituel. Cela dépend de vous. Soyez alerte, soyez attentif et tout deviendra spirituel. Ne soyez pas alerte, ne soyez pas attentif et tout devient non spirituel. C'est vous qui transmettez la spiritualité; c'est votre cadeau au monde.

    Lorsqu'un maître comme Ikkyu touche son parapluie, le parapluie est tout aussi divin que n'importe quoi peut l'être. L'énergie méditative est alchimique, elle transforme le métal vil en or pur; elle transforme sans cesse le vil en noble. Au point ultime, tout est divin. Ce monde ci est le paradis et ceci est le bouddha.”

    “Faites les petits actes de la vie dans une vigilance détendue. Lorsque vous mangez, mangez totalement, mâchez totalement, goûtez totalement, sentez totalement. Touchez votre pain, sentez-en la texture; sentez le pain, sentez-en la saveur, mâchez le, laissez le se dissoudre en vous et restez conscient. Alors vous méditez, alors la méditation n'est pas séparée de la vie.

    Chaque fois que la méditation est séparée de la vie, quelque chose est faux; cela devient le contraire de la vie. Alors l'on pense à aller dans un monastère ou dans une grotte de l'Himalaya; l'on voudrait s'échapper de la vie, parce que la vie paraît nous distraire de la méditation.

    La vie n'est pas une distraction, elle est une occasion pour la méditation.

     

    Source : http://michkaelohim.unblog.fr

     

    spiritualité

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Vous n’êtes pas des personnes

    By laurentelielevy

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Certaines personnes critiquent l'importance que nous accordons au fait de se sentir bien, nous accusant d'enseigner l'égoïsme. Et nous reconnaissons volontiers que l'égoïsme véritable est au coeur de notre enseignement, car si vous n'êtes pas assez égoïste, si vous ne vous souciez pas de vos sentiments, si vous n'êtes pas disposé à réorienter constamment vos pensées jusqu'à vous sentir bien, vous ne pouvez pas vous aligner sur la Source en vous. ET A MOINS D'ÊTRE ALIGNE SUR LA SOURCE, VOUS N'AVEZ RIEN A OFFRIR A AUTRUI. L'alignement sur la Source – être à l'intérieur de votre Vortex de création, faire un avec la version de l'énergie de vous-même – est la forme ultime d'égoïsme.

    Et, oui, dans cet état d'alignement, toutes les bonnes choses ne peuvent manquer d'arriver jusqu'à vous. Chacune des roquettes de désir que vous avez tirées se réalisera. Le véritable succès, ce n'est pas d'obtenir des choses, d'accomplir certaines tâches ou d'accéder à l'abondance financière. Le véritable succès, c'est de parvenir à vous aligner sur Vous. Oui, de vous aligner égoïstement sur vos désirs, votre clarté, votre confiance, votre connaissance, votre amour : sur Vous-même !


    Extrait de « Le Vortex », Abraham-Hicks

     

     

    La Loi de l'Attraction et l'argent


     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • COMMENT HARMONISER UNE FAMILLE, DANS TOUTE SA DIVERSITE ?

     

    Jerry : S'agissant des relations entre parents et enfants, comment un enfant qui pense par lui-même, qui apprend et grandit, peut-il exister en harmonie avec des parents qui souhaitent le voir adopter leur manière statique de penser et de se comporter ? En d'autres termes, que faire quand vos parents ne souhaitent aucun changement ni aucune nouvelle pensée ?

    Abraham : Voilà qui nous conduit à expliquer une autre prémisse erronée :

    (prémisse n°5) Comme je suis plus âgé que toi, je suis plus sage que toi ; tu dois donc me laisser te guider.

    Si vos parents, et d'autres personnes arrivées sur votre planète avant vous, contribuent effectivement à vous fournir une plate-forme stable quand vous venez au monde, ils ne sont pas détenteurs de la sagesse à laquelle vous aspirez. Ce sont vos expériences personnelles qui permettront votre expansion, et c'est votre connexion à votre perspective plus vaste qui vous apportera la connaissance. La plupart des conseils, des règles et des lois qui se transmettent de génération en génération sont rédigées par des gens qui ne sont pas capable de « permettre » leur connexion à leur propre connaissance plus Vaste. En d'autres termes, la majorité des conseils qui vous sont donnés émanent d'une perspective de manque et ne peuvent donc vous conduire à améliorer votre situation.

    Bien entendu, il y a beaucoup de connaissances purement physiques que vous pouvez apprendre les uns des autres. Par exemple, il existe de nombreuses inventions et compétences qui ont été découvertes avant votre naissance et que vous n'avez pas besoin de retrouver par vous-même avant de pouvoir en bénéficier. Mais il existe sur votre planète une croyance très répandue, qui est en totale contradiction avec qui-vous-êtes-vraiment et avec votre raison d'être, ce qui nous conduit à la prémisse erronée suivante :

    (prémisse erronée n°6) L'Être que je suis a commencé à exister le jour où je suis né dans mon corps physique. Comme je suis un Être sans grande valeur je suis venu ici mener une existence difficile, afin d'acquérir davantage de valeur.

    Votre existence n'a pas débuté le jour de votre naissance dans ce corps physique. Vous êtes la conscience Eternelle, avec une histoire Eternelle de transformation et de valeur intrinsèque. Et si une partie de cette Force Divine, de cette conscience créative Non-Physique et Eternelle, empreinte de dignité, s'est exprimée dans l'Être auquel vous vous identifiez, la partie la plus importante de Vous est restée et reste encore dans le plan Non-Physique, dans une énergie pure et positive, avec toute sa dignité.

    Vous êtes venu avec une joyeuse impatience dans cette réalité physique spatio-temporelle, parce qu'elle se situe aux Confins de la Création et que vous êtes un créateur. Vous adoriez l'idée de vous concentrer dans ce monde de contrastes, parce que vous compreniez toute la valeur qu'avaient ces contrastes pour vous aider – vous le créateur – à vous concentrer et à créer. Vous compreniez que votre vie puiserait en vous continuellement de nouvelles idées et que, par la force de votre concentration, ces idées deviendraient votre « réalité », comme on l'appelle dans le monde physique. Et vous connaissiez également la joie qu'il y a à choisir, concentrer et permettre ces manifestations créatives. Vous saviez qu'à chaque instant, vous seriez en mesure de percevoir le degré d'alignement Vibratoire entre vos pensées actuelles et la compréhension simultanée que votre Source a du même sujet, et vous compreniez que la perception de ces émotions positives et négatives serait la seule Source de guidance qui vous aiderait à créer, à découvrir et à vous dilater sur votre chemin Eternel de transformation.

    Sans doute vous rappelez-vous ce que vous éprouviez, enfant, quand quelqu'un vous faisait part de sa désapprobation. Le sentiment négatif qui vous habitait indiquait que l'opinion qu'on se faisait de vous n'était pas alignée sur qui vous étiez vraiment ni ce que vous saviez vraiment. Sur le moment, vous perceviez les premiers tiraillements provoqués par cette personne qui, avec la vision déformée qu'elle avait de vous, vous écartait de la perspective plus vaste de qui-vous-êtes-vraiment. Votre guidance (votre sentiment négatif) vous faisait savoir que la fixation déclenchée en vous par cette personne n'était pas alignée sur la concentration de votre Source.

    Bien qu'il ne soit jamais agréable d'avoir de soi-même (ou de n'importe qui d'autre) une vision différente de celle de la Source, vous avez fini par vous habituer au malaise provoqué par cette perte progressive de pouvoir, jusqu'au point où vous avez fini par vous adresser à autrui pour bénéficier de ses conseils, laissant votre propre guidance s'éteindre progressivement à l'arrière-plan.

    Alors, pour en revenir à votre question – comment un enfant peut-il vivre en harmonie avec des parents qui veulent lui imposer leur manière de penser – notre intention première consisterait, tout d'abord, à aider cet enfant à se rappeler qui il est. Nous voudrions qu'il se rappelle son propre système de guidance ; nous souhaiterions l'aider à se reconnecter à son propre pouvoir personnel et à réaliser ses rêves à lui. Mais bien des gens diraient que ce n'est pas aussi simple, et que : « Même si l'enfant venait à se rappeler tout cela, il n'en resterait pas moins prisonnier d'une relation à des gens qui eux ne s'en souviennent pas, qui ne sont pas d'accord avec cela, qui sont plus grands que lui et qui contrôlent ce qu'il vit. Comment un enfant pourrait-il trouver l'harmonie dans de telles conditions ? »

    Nous allons tout d'abord adresser notre réponse à cet enfant, puis aux parents, et enfin à vous qui posez la question.

    A l'enfant...

    Tes parents sont bien intentionnés. En gros, ils essaient simplement de te préparer aux difficultés de la vie qu'EUX ont rencontrées sur LEUR chemin.

    Leur comportement montre que non seulement ils ne se rappellent pas qui tu es, mais ils ne se souviennent pas davantage de qui ils sont. Voilà pourquoi ils se montrent prudents. Ils se sentent vulnérables et croient que tu l'es aussi.

    Il faudrait pas mal d'explications pour aider tes parents à se rappeler tout cela ; et si la question ne venait pas d'eux, ils n'entendraient rien de ce que nous avons à dire, de toute façon... Il y a bien des chances pour que tu sois déjà majeur et que tu aies quitté le domicile parental, avant qu'EUX ne se mettent à demander, à écouter ou à se souvenir.

    Si toi tu poses des questions et que tu écoutes (quel que soit ton âge), alors nous voulons te dire la chose la plus importante que quiconque puisse jamais te communiquer : Ce que les autres pensent de toi n'a aucune importance. C'est seulement ce que tu penses qui compte. Et si tu laisses les autres penser ce qu'ils veulent – à n'importe quel propos, même à ton sujet – tu parviendras alors à garder tes pensées en phase avec qui-tu-es-vraiment ; ainsi, à force, tu te sentiras bien, quoi qu'il arrive.

    Si tu évoutes cela et que tu te rappelles qu'il est vrai que tu es un créateur puissant qui souhatie connaître des vcontrastes, afin d epouvoir mieux déccider quelles sont les choses que tu veux, alors le fait que les autres ne se rappellent rien t'inspirera plus de patience. Quand tu te rappelleras que tout réagit à toit et à ce que tu sens, et que tu parviendras à contrôler tes sentiments, tu bénéficieras de nombreuses formes de coopération, émanant de nombreux endroits différents, pour t'aider à retouver le contrôle de ta vie.

    Quand tu es seul et que tu songes aux difficultés que tu rencontres avec tes parents, tu invites davantage de problèmes du même genre. Mais si, quand tu es seul, tu penses à des choses agréables, alors, tu ne t'attires pas de difficultés supplémentaires. Tu as plus de contrôle sur la manière dont les autres te traitent que tu ne le réalises parfois. Moins tu penses à tes problèmes, moins tu en as. Moins tu te dis que tes parents essayent de te contrôler, moins ils essaieront de le faire.

    Plus tu penses à des choses qui te font plaisir, mieux tu te sentiras. Et, mieux tu te sens, plus les choses iront mieux dans ta vie.

    Tu peux avoir l'impression que ce sont tes parents qui déterminent la façon dont ils te traitent, mais cela n'est pas vrai. C'est de TOI que cela dépend ; si tu entends cela et que tu le mets en pratique, leur changement de comportement t'en fournira la preuve. Et le meilleur dans tout cela, c'est que tu leur montreras (même s'ils n'en prennent pas conscience) comment vivre dans l'harmonie en L'INSPIRANT plutôt qu'en L'EXIGEANT.

    Aux parents...

    Plus vous voyez en votre enfant de choses que vous ne voulez pas voir, plus vous en verrez d'autres du même genre. Les comportements que vous suscitez de sa part tiennent davantage à vous qu'à lui. Ce principe vaut pour toutes vos relations, mais comme vous pensez davantage à votre enfant qu'à la plupart des autres personnes, l'opinion que vous avez de lui a davantage d'importance dans les comportements qu'elle déclenche.

    Si vous parvenez à ne plus mettre l'accent sur les comportements indésirables que vous observez chez votre enfant, en les ignorant – en ne vous les repassant pas sans cesse dans la tête, en n'en parlant pas aux autres et en cessant de vous faire du souci – vous cesserez du même coup d'être un stimulant actif de ces comportements-là.

    Quand vous faites de quelque chose ou de quelqu'un l'objet de votre attention, vous penchez dans l'une des directions suivantes : vers ce qui est DESIRABLE ou vers ce qui est INDESIRABLE.

    Si vous vous entraînez à pencher dans la direction de ce qui est désirable, chaque fois que vous pensez à votre enfant, vous verrez son comportement présenter de plus en plus les caractéristiques qui vous plaisent.

    Votre enfant est un créateur puissant qui a envie de se sentir bien et de cultiver le sentiment de sa propre valeur. Si vous ne le jugez pas, il atteindra spontanément la bonté de son être naturel.

    Chaque fois que vous êtes dans la PEUR, l'INQUIETUDE, la COLERE ou la FRUSTRATION, vous éveillez des comportements INDESIRABLES en votre enfant.

    Et chaque fois que vous êtes dans l'AMOUR, l'APPRECIATION, l'EXCITATION ou la GAIETE, vous éveillez des comportements souhaitables chez votre enfant.

    Votre enfant n'est pas né pour vous plaire.

    De même, vous n'êtes pas venu au monde pour plaire à vos parents.

    A vous qui nous posez la question...

    Ne craignez pas qu'un enfant perde sa liberté à cause de parents ignorants, et ne craignez pas davantage que des parents ignorants perdent leur liberté à cause de leurs enfants. Comprenez bien que les uns comme les autres ont souhaité cette expérience de cocréation, afin de développer une nouvelle conscience de leurs désirs. Considérez qu'il font tous des expériences correspondant à l'Etape Un (demander), qui leur permettent de continuellement clarifier ce qu'ils veulent.

    A subir la domination de ses parents, l'enfant donne naissance à des désirs :

    • de plus grande liberté ;

    • d'appréciation ;

    • de plus grande appréciation des autres ;

    • d'indépendance ;

    • d'occasions d'expansion ;

    • d'occasions de briller.

    En exerçant un contrôle parental, les parents donnent naissance à des désirs :

    • de plus grande liberté ;

    • de coopération accrue ;

    • d'une vie agréable pour leur enfant ;

    • d'une bonne préparation de leur enfant au monde dans lequel il prendra sa place un jour ;

    • de plus grande compréhension.

    En d'autres termes, cette expérience contrastée et cocréative pousse toutes les personnes impliquées à tirer des roquettes de désirs et, par conséquent, à avoir une expansion Vibratoire dans cette direction. Et si l'un ou l'autre d'entre eux éprouve des émotions négatives, c'est pour ne pas avoir permis cette expansion. La vie les a poussés à devenir quelque chose qu'ils ne s'autorisent pas actuellement à être ; ainsi, les parents et l'enfant s'utilisent les uns les autres comme prétexte à ne pas être ce qu'ils souhaitent... Avant de naître, vous vous réjouissiez à l'idée des relations contrastées qui favorisaient votre expansion, et chaque fois que vous vous autoriserez à rattraper cette expansion, vous bénirez la lutte apparente qui a rendu cela possible.

     

    Extrait de « le Vortex » Abraham-Hicks

     

     

    La Loi de l'Attraction et l'argent

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • A QUI LA FAUTE SI CETTE FAMILLE EST DYSFONCTIONNELLE ?

     

    Membre du public : Dans mon enfance, j'ai entendu mes parents crier, hurler et se battre. On nous frappait souvent. La croyance fondamentale avec laquelle j'ai grandi était que le monde n'est pas un lieu sûr et qu'il peut s'y produire des choses vraiment affreuses. Puis, j'ai suivi 5 ans de thérapie d'où m'est venue la croyance que je n'étais pas responsable de ce qui m'était arrivé, que j'étais la victime de deux parents n'ayant aucun contrôle d'eux-mêmes.

    Abraham : Si l'objectif de votre thérapeute était de vous éviter de vous sentir responsable de ce qui vous est arrivé, il n'est guère utile d'en faire le reproche à vos parents, car, que vous soyez habité par la CULPABILITE ou les REPROCHES, vous êtes en dehors de votre Vortex dans les deux cas ; vous n'êtes toujours pas aligné sur qui-vous-êtes. Aucune conclusion n'est plus destructive à tirer que de croire que vous êtes une victime et que les autres ont le pouvoir de vous infliger des douleurs et des souffrances.

    Cela dit, nous savons qu'il est difficile de comprendre où nous voulons en venir, puisque vous avez effectivement connu de la douleur et des souffrances à cause de ce qu'autrui vous a fait. C'est pourquoi il y a des facteurs importants qui doivent être expliqués avant que tout ceci ne puisse avoir un sens pour vous.

    Vos parents ne vous ont pas frappé parce que vous étiez mauvais. Ni parce qu'eux-mêmes étaient mauvais. Ils vous ont frappé parce qu'ils n'étaient pas alignés et qu'ils se sentaient impuissants. Il n'y a rien l'illogique – en réalité, c'est même parfaitement logique – à ce qu'une personne passe du sentiment d'impuissance à un sentiment de revanche ou de colère, puisqu'elle fait ainsi un pas en direction de son alignement sur l'Echelle Vibratoire.

    En d'autres termes, le sentiment d'impuissance est l'émotion qui indique le plus grand écart entre vous et le Vortex de qui-vous-êtes-vraiment. La revanche est plus proche, la colère un peu plus, l'exaspération encore plus et la frustration extrêmement proche de qui-vous-êtes-vraiment. Vient ensuite l'espoir, considérablement plus proche de qui-vous-êtes-vraiment, au point que vous y êtes presque ; vous êtes pratiquement à l'intérieur du Vortex. La croyance au Bien-Être et la connaissance du Bien-Être se trouvent à l'intérieur du Vortex, tout comme l'appréciation, l'amour, la passion, l'enthousiasme et toutes les émotions positives.

    Quand vous vous êtes retrouvé au milieu d'une situation effroyable et incontrôlable, votre réaction a été d'avoir peur. Et, en vous recroquevillant et en pleurant (une réaction parfaitement compréhensible), vous avez suscité de la part de vos parents encore plus de ce que vous ne vouliez pas. C'est sans doute difficile à comprendre, mais si vous aviez pu mentalement vous soustraire à l'intensité dramatique de ces événements, en vous concentrant sur vos jouets, en restant dans votre chambre, en ne devenant pas une composante Vibratoire de cette affaire, vos parents vous auraient laissé en dehors de tout cela. Mais il est loin d'être facile de ne pas remarquer ce qui se passe, ni d'y réagir émotionnellement.

    On pourrait dire la même chose de vos parents. A l'évidence, il y avait dans leur vie des aspects indésirables qu'ils avaient du mal à ignorer, ce qui les a poussés à attirer de plus en plus de situations tout aussi indésirables.

    Il se met ainsi en place une sorte de cercle vicieux quand quelqu'un est malheureux (et souvent à bonne raison), ce qui le pousse à s'en prendre à autrui, qui s'en prend à son tour à quelqu'un d'autre, et ainsi de suite...

    La plupart des personnes impliquées dans un cercle vicieux, qu'il s'agisse d'enfants ou d'adultes, tirent de la vie difficile qu'ils mènent la conclusion qu'ils ne valent rien et qu'il ne peut rien leur arriver de bon. Et du fait même qu'ils cultivent ces sentiments-là, c'est effectivement ce qui leur arrive.

    Par la suite, la plupart des gens, y compris ceux qui sont en thérapie, passent beaucoup de temps à eessayer de déterminer ce qu'il y avait de juste ou faux dans le comportement des parties impliquées. Les enfants s'accusent eux-mêmes ou accusent leurs parents, les parents se font des reproches ou incriminent leurs enfants, et c'est ainsi que se perpétue ce cercle vicieux.

    Ce n'est qu'à partir du moment où vous êtes disposé à trouver une pensée, n'importe laquelle, qui vous apporte une sensation de soulagement, que vous pouvez commencer à remonter le long de l'Echelle Emotionnelle, en direction de l'amour et de l'appréciation qui représentent qui-vous-êtes-vraiment. Et ce n'est que de l'intérieur du Vortex que vous pouvez pleinement apprécier l'expérience, l'expansion et la compréhension que tout cela vous a apporté.

    La plupart des gens croient être à la recherche de quelqu'un qui les aime, et ils estiment également que c'est à leurs parents qu'incombe la responsabilité de les aimer. Mais des parents qui désespèrent et qui sont très loin de leur Vortex de Bien-Être n'ont aucun amour à donner. Alors, l'enfant part du principe que s'il n'est pas aimé c'est parce que quelque chose ne va pas en lui, faute de comprendre que c'est simplement parce que ses parents ne sont plus alignés sur l'amour.

    Une fois encore, nous devons redire que les humains recherchent l'amour au mauvais endroit.

    Cherchez dans votre Vortex ; cherchez dans votre Être élargi ; cherchez à la Source ; tournez-vous vers vos resSources d'amour. L'amour est toujours là, mais c'est à vous de vous aligner sur lui, en vous. Vous devez ajuster votre fréquence Vibratoire à celle de l'amour, et alors votre Vortex vous enveloppera et vous serez entouré d'amour.

     

    Extrait de « Le Vortex », Abraham-Hicks

     

    La Loi de l'Attraction et l'argent

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • ET SI JE ME SENS MAL SUR MON LIEU DE TRAVAIL ?

     

    Jerry : Abraham, si quelqu'un a un travail qui lui plaît, mais qu'il est harcelé par un supérieur oppressif et dominateur, lui recommanderiez-vous de changer de travail ou avez-vous une meilleure sollution à lui proposer ?

    Abraham : Voilà qui nous conduit à une autre prémisse erronée :

    Prémisse erronée n°11 : Si je quitte une situation qui me déplaît, je trouverai ce que je recherche.

    Tout ce à quoi vous prêtez attention émet une fréquence Vibratoire, et si vous le faites longtemps, cette fréquence finira par être active en vous. Il est important de vous rappeler que quand une Vibration est active en vous, le seul acte physique de vous aligner ne l'empêchera pas d'être présente dans votre vie. En termes plus clairs, l'action de partir n'est pas en mesure de compenser la puissance d'attraction de vos pensées.

    Quand vous en arrivez à utiliser des qualificatifs aussi forts qu'oppressif et dominateur pour décrire un collègue, cela fait sans aucun doute bien longtemps que vous observez certaines conditions, ce qui veut dire que vous avez mis en pratique un certain schéma de pensée et une Vibration de résistance, et que votre point d'attraction est donc devenu assez fort. Donc, même si vous faites la démarche physique de vous retirer de cette situation en quittant votre emploi pour en trouver un autre – ou en demandant à pouvoir quitter le département de ce superviseur spécifique et à travailler dans un autre – où que vous alliez, vous vous emporterez vous-même avec vous.

    Poser l'acte de partir ne veut pas dire que vos schémas Vibratoires aient changé ; et, en général, même si telle personne n'observe jamais plus les caractéristiques indésirables de son supérieur précédent, elle justifie fréquemment le fait d'être allée travailler ailleurs en continuant d'évoquer et d'expliquer ce qu'était son expérience antérieure, ce qui continue d'activer cette Vibration en elle.

    Cette relation oppressante et harcelante vous a énormément apporté, même s'il est difficile de le reconnaître sur le moment, car durant toute cette période où vous saviez comment vous ne vouliez pas que l'on vous traite, comme ne devait pas se dérouler votre travail, comment vous ne désiriez pas qu'on vous dénigre, comment vous ne vouliez pas qu'on vous manque de respect ni qu'on ne vous comprenne pas, durant tout ce temps-là vous avez tiré des roquettes de désir à propos de ce que vous préfériez vraiment et de la façon dont vous vouliez qu'on vous traite vraiment. En d'autres termes, ces expériences déplaisantes ont servi de tremplin à une vie meilleure et plus vaste.

    Chaque fois qu'il vous est arrivé quelque chose qui vous a incité à tirer une de ces roquettes, la partie la plus vaste de votre Être – votre Source ou votre Être Intérieur – a suivi cette roquette, a pris cette expansion et a assumé pour vous la postion correspondant à cette expérience meilleure.

    La seule question ouverte est donc : Où vous situez-vous par rapport à cette expansion ? Est-ce que vous imaginez cette amélioration, en appréciant les contrastes l'ayant provoquée ? Est-ce que vous anticipez joyeusement cette meilleure vie professionnelle ? Ou continuez-vous de parler des injustices qui caractérisaient votre expérience antérieure, vous maintenant ainsi non aligné sur la nouvelle expansion que cette relation a suscité ?

    Une émotion négative signifie que votre vie a provoqué cette expansion, expansion que – au moment même où vous éprouvez cette émotion – vous ne permettez pas. Il en est ainsi à chaque fois. Sans exception. Ce qui signifie que peu importe ce que vous jugiez être la Source de votre émotion négative (et nous comprenons tout à fait pourquoi vous cherchez à justifier vos sentiments négatifs, car vous iriez effectivement mieux si les autres étaient plus gentils), cette émotion négative signifie que vous ne permettez pas votre propre expansion. Point.

    Si le supérieur qui vous harcelait n'avait pas éveillé en vous votre désir et votre expansion, vous ne souffririez pas de ne pas permettre cette expansion. Donc la meilleure solution est la suivante : efforcez-vous d'être en paix avec votre situation actuelle, peut-être en admettant que cette personne désagréable vous a aidé à clarifier comment vous souhaitez être traité et comment vous voulez traiter autrui ; essayez de voir ce que cette relation vous a apporté de positif, plutôt que de vouloir en repousser les aspects indésirables ; et dans cet effort de décompression, plus simple et autrement plus facile que vous l'imaginez, dans cette volonté d'accorder éventuellement le bénéfice du doute à votre superviseur, votre résistance cédera et vous vous permettrez alors d'avancer dans la direction de votre nouvelle expansion... Si votre vie vous a poussé à demande une situation meilleure – qu'elle quelle soit – et que vous cessez d'émettre des Vibrations de pensées chroniques qui sont contraires à votre désir, celui-ci doit se réaliser.

    Mais vous ne pouvez pas continuer d'alimenter en vous des schémas Vibratoires correspondant à ce que vous ne voulez pas, et recevoir malgré tout ce que vous voulez vraiment. Cela défierait la Loi de l'Attraction.


    Extrait de « Le Vortex », Abraham-Hicks

     

    La Loi de l'Attraction et l'argent


     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Quand ils se trouvent au beau milieu des contrastes de leur existence physique, les gens se demandent souvent : Quel est mon but dans la vie ? Pourquoi suis-je là ?

    Et nous tenons à vous faire savoir que vous êtes venu délibérément pour prendre plaisir à explorer les contrastes de votre réalité spatio-temporelle, car vous saviez qu'elle vous inspirerait des idées et des désirs nouveaux, et qu'elle représentait véritablement le fondement de votre expansion.

    Nous espérons que la lecture de ce livre vous a donné une meilleure compréhension de la manière dont vous, dans votre corps physique, vous insérez dans l'ensemble de la création, et du rôle important que vous jouez, sous la forme physique qui est la vôtre, dans cette vision d'ensemble.

    Nous sommes très désireux de vous aider à vous rappeler que tout en étant puissamment concentré dans votre corps physique, dans votre réalité physique, en cet instant vous – et nous – êtes aussi en train de créer une Réalité Vibratoire remplie de la promesse de vos manifestations futures. Et le temps qu'il faudra avant que vous ne commenciez à voir et à vivre ces manifestations que vous désirez est simplement le temps qu'il vous faudra pour accéder à votre Vortex. En d'autres termes, vos humeurs, vos attitudes et vos émotions indiquent votre degré de proximité avec votre Vortex, avec votre Réalité Vibratoire, avec tout ce que vous désirez et tout ce que vous êtes devenu.


    Si cela fait déjà un certain temps que vous étudiez notre enseignement, ou si vous avez déjà lu les livres qui précèdent celui-ci, vous avez dû constater que nous sommes de gros fournisseurs de processus. Et nous tenons à ce que vous sachiez que chacun des processus que nous vous offrons est destiné à vous aider à vous libérer des résistances qui vous maintiennent en dehors de votre Vortex.

    Au moment de conclure cet ouvrage, nous voulons vous offrir un ensemble de processus très simples qui, si vous les appliquez régulièrement, vous aideront à atteindre un alignement progressif mais régulier avec l'Energie-que-vous-êtes-véritablement, et garantiront votre entrée dans le Vortex. Sitôt que vous serez régulièrement dans votre Vortex, votre vie physique en sera transformée.


    Extrait de « Le Vortex », Abraham-Hicks

     

     

     

    Enseignements


     


     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Ne pensez pas avec la tête. En vérité, ne pensez pas du tout.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • MEDITATION POUR SE RECONNECTER
    A L'ENERGIE FEMININE ET MASCULINE EN SOI


    Cette ère demande un rééquilibrage des énergies masculine et féminine. Il est important de réaliser que l'énergie féminine est en un sens fondamentale ou primordiale. Je ne veux pas dire dans le sens de «meilleure» ou «plus élevée». Le féminin et le masculin sont en relation l'un avec l'autre comme le représente le symbole yin-yang : tous deux sont complémentaires. Mais l'énergie féminine en vous est le pont qui vous relie à votre âme, à votre essence sans-forme. En vous connectant à votre aspect féminin, vous vous ouvrez à votre inspiration la plus profonde et vous entrez en contact avec votre raison d'être ici.

    A présent, imaginez simplement que vous vous connectez à votre énergie féminine. Imaginez qu' elle est située dans votre coeur. Ressentez une énergie douce, chaleureuse, qui vous est très familière, très proche de ce que vous êtes. Vous ressentez cette énergie dans votre coeur et maintenant, imaginez qu'elle crée une ouverture derrière votre coeur. De là, elle se connecte à la lumière, la lumière de la Source, la lumière de votre âme. Prenez un instant pour ressentir cela. Peut-être voyez-vous des silhouettes qui ressemblent à des anges ou des guides, peu importe ce que vous voyez. Vous avez seulement besoin de ressentir la présence de ce support cosmique bienveillant, la présence de la Maison. C'est ainsi que vous canalisez l'énergie de votre âme. Ressentez simplement la légèreté et la lucidité de cette énergie. Elle entre dans votre coeur et vous pouvez remarquer comme nous sommes vraiment proches de vous. Nous, « de l'autre côté », faisons partie d'une réalité qui traverse directement la vôtre. Vous faites vraiment partie de cette autre réalité à cet instant. Votre soi plus grand ou plus élevé est là maintenant, tandis qu'il fusionne avec vous sur terre.

    A présent, imaginez que vous faites appel à l'énergie masculine qui est en vous. Vous demandez à cette énergie de vous aider à vous enraciner et à connecter pleinement l'énergie de votre coeur à la réalité de la terre. Ressentez la puissance de l'énergie masculine s'écouler avec douceur et aisance le long de vos bras et de vos jambes. Elle crée de la clarté dans votre être, de la confiance en soi et de la focalisation. Vous ressentez comme elle ancre l'énergie de votre coeur à votre corps et à la terre. L'énergie masculine vous donne les qualités de courage, de discernement et de stabilité. Réalisez à quel point votre aspect masculin aime se connecter à votre aspect féminin de cette manière. Il veut servir l'énergie féminine, permettre à l'énergie de l'âme de s'incarner dans le temps, l'espace et la matière. Protégée et enveloppée par l'énergie masculine, l'énergie féminine se sent en sécurité et joyeuse. Ressentez comme le ciel et la terre se connectent en vous.

    Nous allons un peu plus loin dans notre voyage intérieur. Imaginez à présent que vous marchez dans une belle forêt. Le ciel est d'un bleu profond. C'est l'automne et les arbres commencent à perdre leurs feuilles. Pourtant, le soleil est encore chaud sur votre peau. Vous appréciez de marcher et un moment plus tard, vous remarquez un joli coin où vous vous asseyez . Peut-être y a-t-il un banc ou un coin tranquille sous un arbre. Vous vous asseyez et vous vous calmez. Vous respirez consciemment et laissez aller toutes les tensions que vous ressentez dans votre corps. Vous ressentez comme la terre vous porte. Vous devenez tranquille et paisible. Puis vous entendez dans l'air le son de joyeuses voix enfantines. Elles vous émeuvent et vous font sourire. Vous remarquez que deux enfants viennent vers vous. Un garçon et une fille. Ils marchent vers vous d'une allure déterminée, car ils veulent vous donner quelque chose.

    Ils sont à présent auprès de vous et leurs visages ont l'air heureux et insouciants. Puis la fille s'avance et vous donne quelque chose. Ce peut être un objet, mais pas nécessairement. Elle peut aussi simplement émettre quelque chose par sa présence ou dans ses yeux, vous rappeler quelque chose. Que vous rappelle-t-elle ? De quelle qualité vibre-t-elle tandis qu'elle vous regarde dans les yeux ? Ce qu'elle vous donne énergétiquement est plus important que ce qu' elle vous donne en main physiquement. Absorbez son énergie et remerciez-la. Puis demandez-lui de s'asseoir à côté de vous, à votre gauche. Focalisez-vous à présent sur le garçon, qui veut lui aussi vous donner quelque chose. Vous le regardez et recevez son cadeau. Ce peut être un symbole, un objet ou un sentiment, ou peut-être vous touche-t-il simplement et vous savez. Vous ressentez son message en et le prenez en vous. Vous le remerciez et l'invitez à s'asseoir à votre droite.

    Ressentez comme ces enfants font partie de vous. Ils sont toujours à vos côtés pour vous rappeler qui vous êtes. Leurs qualités originelles vous appartiennent. A présent, mettez leurs mains sur votre poitrine et laissez se dissiper tout ce qui est vieux et usé en vous. La peur, les soucis, la tristesse, imaginez simplement que la terre s'ouvre et vous le prend. Cela devient neutre dans son sein. Permettez aux énergies neuves et fraîches de ces enfants de pénétrer dans votre champ énergétique, de vous redonner le goût de vivre, votre sens enfantin du merveilleux et de la confiance. Quand vous reviendrez au présent dans un instant, vous n'avez pas besoin de quitter ces enfants, ils font partie de vous et gardent vivante votre inspiration originelle. Chaque fois que vous êtes tendu(e), mal à l'aise ou insatisfait(e), vous pouvez vous connecter à ces enfants. Ils peuvent vous faire connaître comment vous rééquilibrer. Quand vous retournerez dans cette forêt, ou tout autre endroit que vous aimez, il se peut que vous voyiez seulement la fille ou le garçon qui veut vous rencontrer cette fois. Faites confiance à ce que votre imagination vous propose. Que cela reste léger et enjoué. Ce n'est pas supposé être un exercice sérieux. Ce n'est qu' un jeu. C'est un moyen pour vous connecter aux puissantes énergies féminine et masculine qui sont au fond de vous.

    Vous oeuvrez tous pour créer un nouvel équilibre entre ces deux énergies qui sont devenues si aliénées et mécomprises dans votre société. Chaque fois que vous reconnectez les deux ensemble et recréez cet équilibre en vous, vous le faites rayonner vers les autres et cela aide à générer une conscience plus aimante sur terre. Nous vous en remercions. Nous vous aimons profondément.


    © Pamela Kribbe 2007

    www.jeshua.net/fr

    Enseignements


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • QUE PENSEZ-VOUS DE LA CRAINTE D'UNE CRISE FINANCIERE MONDIALE ?

     

    La plupart des gens sont à ce point distraits par ce que les autres font et pensent qu'ils en oublient de se brancher sur leur propre expansion. Et quand ils finissent par en éprouver un certain vide, ils assument à tort que c'est la conséquence du comportement ou des opinions d'autrui. Mais ce n'est jamais le cas. Chacune des émotions que vous éprouvez, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, concerne la relation existant entre votre pensée actuelle et la vision que votre Source intérieure a du même sujet.

    Certaines personnes éprouvent beaucoup de peurs ou d'angoisses, parce qu'elles sont actuellement privées de revenus ou de travail. Mais la peur qui habite la plupart des gens aujourd'hui découle des spéculations négatives qu'ils cultivent à propos de la tournure encore pire que les événements pourraient prendre et de l'impact négatif que ces futures circonstances indésirables serait susceptible d'avoir sur leur existence personnelle.

    En prêtant attention au traumatisme financier que connaissent certaines personnes aujourd'hui, et en intensifiant ce traumatisme en anticipant à quel point il pourrait s'aggraver, les gens – sans en avoir l'intention ni la volonté – contribuent massivement à une détérioration de la situation économique.

    Leurs inquiétudes ne représentent pas une force négative qui, d'une certaine manière, détruirait les entreprises, l'emploi et les resSources, mais elles les empêchent d'accéder au Bien-Être financier auquel ils aspirent tellement.

    Quand vous voyez d'autres personnes en difficulté et que vous craignez qu'il ne vous arrive la même chose, vous maintenez en vous une tension Vibratoire qui ne permet pas à votre Bien-Être naturel de se manifester en vous. Plus les gens observent des difficultés et adoptent eux-mêmes une posture tendue, tout en résistance – s'opposant ainsi à leur propre Bien-Être – plus ils servent à leur tour de prétexte à d'autres personnes pour agir de même. C'est ainsi qu'en très peu de temps une attitude très négative de résistance peut se propager à travers toute la population. La bonne nouvelle, dans ce scénario, c'est qu'à chaque fois que quelqu'un éprouve un sentiment négatif à propos de la situation économique, il tire des roquettes pour demander l'abondance, et la Source entend immédiatement ces requêtes et y réagit aussitôt. C'est ainsi qu'un Vortex Vibratoire Non-Physique de création se met à tourbillonner puissamment en réponse à cette forte demande – et que toutes les composantes compatibles sont attirées dans le Vortex pour y être découvertes par ceux qui s'autorisent à y accéder, pour leur plus grand soulagement.

    Même s'il y a beaucoup de confusion quant à ce qu'il convient de faire par rapport à la situation économique de votre pays, ou du monde, la solution ne réside pas dans les actions à entreprendre, mais dans la posture Vibratoire qu'il vous faut adopter pour distinguer clairement le chemin conduisant aux solutions que vous recherchez. Pour dire cela simplement, dans la mesure où les solutions que vous recherchez ont déjà été réunies par la puissante Loi de l'Attraction à l'intérieur du Vortex Vibratoire de création, il vous suffit d'arrêter de cultiver les pensées qui vous maintiennent en dehors de ce Vortex, puisqu'en émettant des pensées qui sont de nature Vibratoire opposée, vous vous empêchez vous-même de trouver les solutions que vous cherchez.

    Les pensées contradictoires, tant personnelles que collectives, à propos de l'abondance et du Bien-Être financier pullulent dans votre société, dans votre gouvernement, dans l'esprit de ceux qui proposent de résoudre la situation et dans le grand public. En d'autres termes, vous devez savoir ce que vous voulez. Vos entreprises admettent qu'elles voudraient que les gens achètent leurs produits et leurs services, et qu'ils dépensent l'argent pour stimuler l'économie ; elles admettent également que des entreprises florissantes garantissent une économie prospère. Mais un courant de pensée contradictoire prétend qu'il est arrogant et déplacé d'étaler son opulence en dépensant trop d'argent ou en vivant trop bien.

    De nombreuses personnes aspirent à une plus grande richesse personnelle tout en critiquant ceux qui en jouissent déjà :

    • « Nous avons besoin que vous dépensiez de l'argent / Vos dépenses nous mettent mal à l'aise ».

    • « Je souhaite être riche. / Les riches sont des gens immoraux. »

    • « J'aimerais être riche. / Les riches privent les pauvres de resSources. »

    • « Les dépenses stimulent l'économie. / Les dépenses sont du gaspillage. »

    • « Dépensez et stimulez l'économie./ Économisez et sacrifiez-vous pour l'économie. »

    Il est naturel que vous prospériez, et les resSources existent pour que chacun d'entre vous prospère. Mais à force d'avoir des pensées de manque, ou des pensées chroniques qui s'opposent aux gens qui prospèrent déjà, vous vous maintenez en contradiction avec vos propres désirs et, plus encore, avec ce que vous avez mis dans votre Vortex de création à votre propre intention.

    L'émotion négative que vous éprouvez quand vous croyez que les autres vous privent de quelque chose n'a rien à voir avec ce qu'ils ont ni avec ce que vous n'avez pas. A chaque fois, votre émotion négative ne concerne que ce que vous vous empêchez vous-même de recevoir dans l'instant.

    Qui plus est, si vous n'aviez pas déjà invoqué l'abondance, du fait de ce que vous avez vécu, et si cette abondance demandée ne tourbillonnait pas déjà dans votre Vortex, dans l'anticipation d'une réception future, vous n'éprouveriez aucune émotion négative en vous en privant.

    Si vous aspirez au Bien-Être financier, vous devez le vanter partout où vous l'observez.

    Si vous voulez connaître davantage d'abondance, que ce soit pour vous-même ou pour ceux qui vous sont chers, vous ne devez pas critiquer ceux qui en jouissent déjà. Chaque fois que vous critiquez, que vous condamnez ou que vous vous opposez à quelque chose, vous activez une Vibration contraire à ce que vous recherchez. A chaque fois. Sans exception.

    Ce qui nous conduit à une autre prémisse erronée :

     

    Prémisse erronée n°22 : Je peux critiquer les gens qui réussissent et avoir malgré tout du succès moi-même.

     

    Chaque fois que vous critiquez quelque chose, chaque fois que vous vous y opposez, vous vous maintenez en dehors de votre Vortex. Vous ne pouvez atteindre le succès qu'en étant dans votre Vortex. Les prémisses erronées maintiennent les gens hors de leur Vortex d'abondance et les privent de la facilité et du Bien-Être qu'ils méritent. Vous ne pouvez pas atteindre le succès par la critique. Vous ne pouvez pas obtenir le Bien-Être par la condamnation. L'émotion négative que vous éprouvez, quand vous êtes dans la déception, la colère ou la condamnation, souligne que vous cultivez en vous des pensées contraires. Vous vous opposez à votre alignement sur la Source. Vous vous opposez au Vortex qui détient tout ce à quoi vous aspirez.


    Extrait de « Le Vortex », Abraham-Hicks

     

    Enseignements

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Prenons quelques exemples tout simples : juste avant de vous marier vous entreteniez dans votre esprit des images vivantes et réalistes. Vous voyiez le prêtre, le ministre ou le rabbin en imagination et l'entendiez prononcer les paroles d'union. Vous voyiez les fleurs, l'église, et entendiez de la musique. Vous imaginiez l'anneau à votre doigt ainsi que votre lune de miel. Tout cela étaient des images mentales de votre création.
    De même, avant de passer vos examens, de merveilleuses scènes se jouaient dans votre esprit : vous aviez habillé toutes vos idées relatives à la remise des diplômes. Vous imaginiez votre professeur ou le recteur de l'université vous remettre le parchemin. Tous les étudiants étaient en robe. Votre mère, votre père, votre ami(e) vous félicitaient. Vous les sentiez qui vous embrassaient. La scène était réelle, enivrante et merveilleuse.
    Les images vous venaient librement à l'esprit, comme sorties de nulle part, mais vous saviez et admettiez qu'un Créateur interne a le don de façonner toutes les formes vues en esprit et de leur donner vie et mouvement. Ces images vous murmuraient à l'oreille : "nous ne vivons que pour vous".

    Lors d'un récent entretien avec un jeune homme, celui-ci m'a avoué avoir échoué 5 fois, parce qu'il avait entretenu des images d'échec. Ayant échoué une 1ère fois, il s'était dit : "je suppose que vais de nouveau échouer". Cette expectative et sa peur ont occasionné des échecs répétés. Il apprit que son subconscient réagissait selon la nature des images qu'il entretenait. Qui plus est, il prenait sa peur de l'échec comme une requête, et ainsi l'actualisait. Il s'aperçut que son subconscient le prenait à la lettre - qu'il ne plaisantait pas. Il prit conscience qu'il n'avait ni la volonté, ni le désir, ni l'inclination de réussir.
    Je lui expliquai qu'il devait se détourner de son attitude présente et se projeter mentalement dans la situation où il entendrait son directeur lui dire et redire : "Félicitations pour votre réussite. Notre société est fière de vous."
    Il s'appliqua à cet exercice tous les soirs, pendant ¼ d'heure, dans la détente et avant de s'endormir. Il continuait à voir son directeur lui serrer la main et lui dire ces paroles jusqu'au jour où la scène devint naturelle et acceptable à son esprit conscient. Alors, elle tomba d'elle-même dans le subconscient. Au bout de 3 semaines on lui signifia sa promotion : il expérimenta objectivement ce que subjectivement il avait mis en scène.

    A son examen terminal, un étudiant en médecine se trouva confronté à une question épineuse. Il fit le silence dans son esprit, prit quelques minutes pour se détendre, et se répéta lentement : "L'Intelligence infinie connaît la réponse et me la révèle". Ensuite, il répondit aux autres questions, qui ne soulevaient aucune difficulté. Après un court moment, la réponse à la question difficile se présenta à son esprit avec netteté. Elle lui apparut en mots -comme dans un livre. Son esprit conscient étant détendu, la sagesse subjective lui donna la réponse : elle se leva clairement de son esprit conscient et discursif.

    Source : "La dynamique du bonheur", Dr Joseph Murphy  

    Enseignements


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • En tant qu'individu, vous possédez votre propre conscience et, comme vous le savez, vous avez la faculté de faire des choix. Après réflexion, vous allez sélectionner un costume parmi d'autres ; de la même manière, vous choisissez votre prêtre, votre médecin, votre dentiste, votre maison, votre femme ou votre mari, votre nourriture et votre voiture.
    En d'autres termes, dans cet univers à 3 dimensions, vous êtes constamment appelé à faire des choix. De quelle sorte sont vos pensées et vos rêves ?
    Je voudrais encore une fois mettre l'accent sur le fait que votre vie entière est conditionnée par vos choix. En conséquence, prenez vos décisions avec sagesse judicieusement, et de manière constructive. Choisissez les vérités de Dieu qui sont immuables ; elles étaient vraies hier, elles le sont encore aujourd'hui, et elles le sont pour toujours.

    Certains disent : "Je laisse Dieu décider à ma place !" Lorsque vous agissez ainsi, vous faites référence à un Dieu qui vous est extérieur. Dieu, ou l'esprit de la vie, est omniprésent et Il réside aussi en vous. Il est à la base même de votre vie. Dieu, ou l'Intelligence infinie, ne peut s'exprimer qu'à travers vous. Pour agir sur le plan individuel, l'universel doit s'identifier à l'individu.

    Vous êtes au monde pour faire des choix. Vous avez de la volonté et de l'initiative. C'est pour cette raison que vous êtes un individu. Acceptez votre divinité et votre responsabilité et choisissez par vous-même ; prenez vos propres décisions ; ni les inconnus ni vos amis n'en savent plus que vous. Lorsque vous refusez de choisir par vous-même, vous rejetez en réalité votre divinité et vos prérogatives divines. Vous pensez à la manière d'un esclave, d'un serf ou d'un subalterne.

    Un exemple : un choix courageux transforme et embellit sa vie
    Un jour, une veuve me rendit visite, embarrassée et perplexe. Deux hommes lui offraient de l'épouser, et elle ne savait sur lequel des deux porter son choix. Je lui racontai la célèbre histoire de l'âne de Buridan, mort à côté d'un abreuvoir d'eau et d'un tas de foin, parce qu'il était incapable de décider s'il avait plus faim que soif ou l'inverse.
    Je lui expliquai qu'elle avait la possibilité de choisir du fait que l'Intelligence infinie en elle pouvait la guider dans sa décision, car il était dans sa nature de répondre aux questions qu'on lui posait. La réponse lui apparaîtrait d'une manière tellement claire qu'il lui serait alors impossible de ne pas la voir.

    En conséquence, chaque soir, au moment de se coucher, elle s'adressait en ces termes à son Moi supérieur : "Père, Tu es la sagesse suprême. Révèle-moi Ta réponse et montre-moi la voie que je dois suivre. Je Te remercie de m'exaucer, car je sais que Toi seul détiens la vérité."
    Une nuit, elle fit un rêve dans lequel les deux hommes mentionnés plus haut lui faisaient leurs adieux. Puis un troisième individu qui n'était autre que son employeur, lui apparut et lui demanda sa main. Lorsqu'elle se réveilla, elle connaissait la réponse. Le jour d'après, son patron la demanda en mariage, et elle accepta.

    Elle avait suivi l'injonction biblique : "Choisissez aujourd'hui le dieu auquel vous rendrez votre culte". (Joshué, XXIV, 15.)
    Tournez-vous vers l'Intelligence infinie qui est en vous et faites appel à elle, et vous constaterez avec joie que votre prière recevra sa réponse. Vous pouvez choisir la confiance, la richesse et une vie bien remplie. De nombreuses personnes affirment qu'elles ne connaissent que la maladie, l'échec, la frustration et la solitude. Tous ces malheurs peuvent être évités si l'on décide d'accorder sa foi à la présence unique, infinie et miséricordieuse. Les sentiments et les émotions sont à l'image de notre façon de penser.
    Aussi, choisissez de vous construire une nouvelle vie sur le plan émotionnel. Prenez conscience que la volonté de Dieu en ce qui vous concerne repose sur le principe de la vie lui-même, qui ne cherche qu'à s'exprimer à travers vous par l'harmonie, la santé, la paix, l'allégresse, les idées créatrices, et à vous faire prospérer au-delà de vos rêves les plus audacieux. Dès l'instant où vous choisissez de faire vôtre la vérité divine, vos pensées et vos espoirs seront directement inspirés par Dieu Lui-même, Qui nous donne à tous la vie, le souffle et toutes choses. En d'autres termes, votre esprit et votre cœur seront perpétuellement ouverts à l'afflux des richesses divines dès à présent et pour toujours.


    Source : "Comment réussir votre vie", Joseph Murphy

    Enseignements



    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • LA REGLE D'OR EN AFFAIRES
    (méditation)



    "FAITES A AUTRUI CE QUE VOUS VOUDRIEZ QU'IL VOUS FÎT". 
    (la "règle d'or dans les pays anglo-saxons)


    Je sais qu'il y a une loi parfaite de l'offre et de la demande. Je mets en pratique la Règle d'or dans toutes mes affaires. Je suis en paix. Ce que j'ai à vendre est une idée sortie de l'entendement de Dieu.

    Le principe de toute connaissance est en moi et je sais instantanément tout ce que j'ai besoin de savoir. Je reconnais que tout ce que je désire acheter ou vendre représente un échange d'idées dans l'Entendement divin qui m'habite.

    Je sais que la satisfaction, l'harmonie et la paix sont mutuelles, pour le vendeur comme pour l'acquéreur.

    Le prix est juste ; tout est en ordre divin. Je connais, je comprends la vérité et je suis la conscience de Dieu en action.

    Toutes les idées dont j'ai besoin se déroulent constamment en moi en ordre parfait, en combinaisons parfaites. Je reçois, en m'en réjouissant, les Idées divines et je les donne à mon prochain ; j'en reçois en échange des idées nouvelles.

    La paix est mienne à présent. Il n'y a point de retards dans l'Entendement divin ; j'accepte à présent mon bien.


    Source : "la puissance de la méditation", Dr Joseph Murphy

    Enseignements


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • LA TECHNIQUE DE LA BULLE ROSE


    Cette méditation est d’une simplicité et d’une efficacité fantastiques.

    Exercice :

    - asseyez-vous ou allongez-vous confortablement, fermez les yeux et respirez profondément, lentement et naturellement. Détendez-vous progressivement, de plus en plus complètement.

    - imaginez quelque chose que vous aimeriez voir se réaliser ; imaginez que c’est déjà fait ; représentez-vous cela aussi clairement que possible.

    - dans votre esprit, entourez maintenant cette image mentale d’une bulle rose ; mettez votre projet dans cette bulle.
    Le rose est associé au cœur, et si cette vibration de couleur environne ce que vous visualisez, vous n’obtiendrez que ce qui correspond parfaitement à votre être.

    - la 3ème étape consiste à laisser cette bulle s’échapper et à l’imaginer flottant dans l’univers, renfermant toujours votre vision. Cela symbolise votre détachement émotionnel de votre objectif.

    La bulle est désormais libre de flotter dans l’univers à son gré, attirant et accumulant l’énergie nécessaire à la réalisation du désir qu’elle transporte.
    Vous n’avez rien d’autre à faire.



     

    ancrage


     


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Comment concilier le lâcher-prise avec le changement et l’accomplissement des choses ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  1) La parole renferme un grand pouvoir, mais une chose est sûre : nous devons choisir les mots avec justesse et seulement ensuite leur attribuer le pouvoir.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • 1) L'univers représente la somme totale du visible et de l'invisible qui emplissent l'espace infini. Le Grand Tout, composé de toutes ses parties.
    On peut l'appeler Dieu, car celui-ci s'est défini ainsi : "Je suis ce que je suis et personne n'est au-dessus de moi".
    C'est la somme de toute vie, de toute substance, de toute intelligence, de tout pouvoir. Il englobe toutes les connaissances car il est l'Omniscience. Il incarne tout pouvoir car il est la Toute-Puissance. Il contient toute substance car c'est à partir de lui que se forme le visible.
    Il représente l'Amour, un système unique qui opère comme une seule unité. L'Amour constitue le principe d'intégrité, qui maintient l'univers en tant qu'unité et permet à ses opérations de s'effectuer en parfaite harmonie, avec régularité.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • 1) La force de vie cosmique entoure et imprègne toute réalité, jusqu'au moindre atome, et notre respiration est capable de l'attirer dans notre corps.
    Chaque acte peut s'accorder à cette Force de vie, chacune de nos pensées s'harmoniser avec elle.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les paroles positives, formulées avec détermination, ont une action illimitée, car elles se fondent sur le Principe, sur la Vérité. La science a démontré que la formulation d'une pensée positive peut influer sur une situation.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • RECONNAISSANCE (prière à dire aussi souvent que possible), de Joseph Murphy

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    5 commentaires